Piazza Fontana - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Piazza Fontana

Piazza Fontana

Romanzo di una strage
Italie - 2012 - 2h01
Label Europa cinemas Karlovy Vary 2012
film - version originale sous-titrée en français
de

Marco Tullio Giordana

scénario : Marco Tullio Giordana, Sandro Petraglia, Stefano Rulli
direction de la photographie : Roberto Forza
musique ou chansons : Franco Piersanti
avec : Valério Mastandrea (Luigi Calabresi), Pierfrancesco Favino (Giuseppe Pinelli), Michela Cescon (Licia Pinelli), Giorgio Colangeli (Federico Umberto D'Amato), Laura Chiatti (Gemma Calabresi), Fabrizio Gifuni (Aldo Moro), Luigi Lo Cascio (juge Ugo Paolillo), Omero Antonutti (président Giuseppe Saragat)
séances : semaine du mercredi 27 février 2013
mercredi 27 jeudi 28 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
18:00
19:30
18:00
19:30
18:00
19:30

synopsis

Milan, le 12 décembre 1969, une bombe explose à la Banque Nationale d'Agriculture sur la Piazza Fontana, faisant 17 morts et 88 blessés. Le commissaire Luigi Calabresi, chargé de l'enquête, s'oriente vers les milieux d'extrême gauche et d'extrême droite mais peu à peu, il a la certitude qu’il faut aller chercher les responsables dans les hautes sphères politiques. A ce jour, personne n’a été déclaré coupable dans l’attentat de Piazza Fontana qui reste l'une des affaires les plus sombres de l'histoire contemporaine d'Italie...

notes de production

L’attentat de la piazza Fontana est un attentat à la bombe qui s’est produit sur la piazza Fontana à Milan le 12 décembre 1969 faisant 16 morts et 88 blessés. C’est aussi l’un des facteurs qui ont présidé à la naissance des Brigades rouges, en poussant certains militants d’extrême gauche à choisir la lutte armée. Cet événement est le principal point de départ des années de plomb italiennes, et demeure un point controversé de l’histoire contemporaine de l’Italie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Attentat_de_la_piazza_Fontana

Le premier écho que le film suscite est celui de Adriano Sofri, condamné pour l’homicide du commissaire Luigi Calabresi. Au lendemain de la première représentation du film, il conteste intégralement la reconstitution des faits fondée sur des sources anonymes qui voudraient faire passer la thèse d’un double attentat, que ce soit dans le livre dont le film s’inspire librement ou dans le film lui-même. Il publie en un temps record (le 31 mars 2012) un livre de 132 pages intitulé 43 anni. Piazza Fontana, un libro, un film (43 ans, piazza Fontana - un livre, un film) pour rétablir, selon lui, la vérité historique. Pour cela, il utilise amplement des éléments qui sont à présent devenus publics.
Une autre réaction qui a attiré l’attention est celle de Mario Calabresi, fils du Commissaire Luigi Calabresi, qui a qualifié le film de courageux et nébuleux en même temps, puisqu’il montre clairement l’absence de son père dans la pièce lors de la mort de Pinelli, mais n’approfondit pas la campagne menée par Lotta Continua, empêchant ainsi de comprendre pleinement la condamnation. Actuel directeur du journal La Stampa, Mario Calabresi a publié en 2007 son histoire dans un livre intitulé Spingendo la notte più in là, traduit en français sous le titre Sortir de la nuit.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Piazza_Fontana_(film)

Marco Tullio Giordana est très connu en Italie pour s’être attaqué à des projets engagés politiquement et socialement. En effet, on lui doit notamment Les Cent pas (1), film dénonçant le pouvoir de la mafia, Nos meilleures années (2), fresque de plus de 6 heures qui parcourt plus de 40 ans d’Histoire italienne, ou encore Une Fois que tu es né (3), qui porte sur l’immigration clandestine. Piazza Fontana ne fait pas exception à la règle car Giordana raconte cette fois l’attentat à la bombe de la piazza Fontana à Milan le 12 décembre 1969.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Cent_pas
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Nos_meilleures_ann%C3%A9es_(film)
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Une_fois_que_tu_es_n%C3%A9

Dans les années 70, le cinéaste italien Pier Paolo Pasolini avait tenté de dénoncer les agissements du gouvernement et son implication dans le massacre de la piazza Fontana : je sais les noms des responsables du massacre de Milan, le 12 décembre 1969. Je sais les noms des responsables des massacres de Brescia et de Bologne perpétrés au début de l’année 1974. Je sais les noms de ceux qui composent le "sommet" qui a agi, les voici : des vieux fascistes adeptes de "coups d’État", des néofascistes, auteurs matériels des premiers massacres, et enfin des "inconnus", auteurs matériels des massacres plus récents (...) je sais mais je n’ai pas les preuves, dénonçait Pasolini un an avant son assassinat en 1975. Marco Tullio Giordana reprend aujourd’hui le flambeau afin de rétablir la vérité sur ce triste évènement : aujourd’hui, plus de quarante ans après, ces preuves sont enfin accessibles à tous ceux qui veulent vraiment savoir. Le moment est arrivé d’en faire le récit, de les faire connaître, assène Giordana avec véhémence.

Marco Tullio Giordana et le directeur de la photographie Roberto Forza forment un tandem inséparable. En effet, les deux hommes travaillent ensemble depuis 2000 et le film Les Cent pas.

Le réalisateur a confié le rôle de Giuseppe Pinelli à Pierfrancesco Favino. Vous reconnaitrez sûrement le visage dur de cet acteur très populaire en Italie pour sa participation à des films tels que Juste un baiser (4) de Gabriele Muccino, Romanzo criminale (5) de Michele Placido ou A.C.A.B. : all cops are bastards (6) de Stefano Sollima. Favino collabore pour la première fois avec Marco Tullio Giordana pour Piazza Fontana.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Juste_un_baiser
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Romanzo_criminale
(6) http://www.commeaucinema.com/film/acab-all-cops-are-bastards,247632

Le cinéaste italien s’est entouré de plusieurs acteurs qu’il avait dirigés dans des films antérieurs. Michela Cescon (Licia Pinelli) avait déjà travaillé sous sa direction pour Nos meilleures années, comme c’est le cas de Fabrizio Gifuni (Aldo Moro). Luigi Lo Cascio, qui campe le juge Ugo Paolillo, tourne quant à lui pour la troisième fois avec Giordana après Les Cent pas et Nos meilleures années. Enfin, Giorgio Colangeli (Federico Umberto D’Amato) retrouve le cinéaste 16 ans après Pasolini, mort d’un poète (7).
(7) http://www.franceculture.fr/oeuvre-pasolini-mort-d-un-poete-de-marco-tullio-giordana.html

Marco Tullio Giordana avait une grande envie de reconstituer cet évènement sanglant, trop vite jeté aux oubliettes selon lui : je crois (...) qu’un film – même au travers de ses inévitables et nécessaires simplifications – peut aider à la reconstruction d’un événement aussi controversé ; il peut l’imprimer dans la mémoire du spectateur en s’ajoutant à son "vécu" comme si c’était une expérience quasi personnelle, confie le metteur en scène, soucieux d’un devoir de mémoire qu’il met un point d’honneur à transmettre.

Marco Tullio Giordana
Né à Milan, le 1er octobre 1950.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marco_Tullio_Giordana

Sandro Petraglia
Né à Rome le 19 avril 1947.
http://it.wikipedia.org/wiki/Sandro_Petraglia
http://www.imdb.fr/name/nm0677758/

Stefano Rulli
Né à Rome le 3 octobre 1949.
http://it.wikipedia.org/wiki/Stefano_Rulli
http://www.imdb.fr/name/nm0750048/

Roberto Forza
Né à Rio de Janeiro le 26 Septembre 1957.
http://it.wikipedia.org/wiki/Roberto_Forza

Franco Piersanti
Né à Rome le 12 Janvier 1950.
http://it.wikipedia.org/wiki/Franco_Piersanti

Valério Mastandrea
Né le 14 février 1972 à Rome.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Valerio_Mastandrea

Pierfrancesco Favino
Né le 24 août 1969 à Rome.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierfrancesco_Favino

Michela Cescon
Née le 13 avril 1971 à Trévise.
http://it.wikipedia.org/wiki/Michela_Cescon

Giorgio Colangeli
Né à Rome le 14 décembre 1949.
http://it.wikipedia.org/wiki/Giorgio_Colangeli

Laura Chiatti
Née le 15 juillet 1982 à Castiglione del Lago (province de Pérouse).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Laura_Chiatti

Fabrizio Gifuni
Né à Rome le 16 juillet 1966.
http://it.wikipedia.org/wiki/Fabrizio_Gifuni

Luigi Lo Cascio
Né le 20 octobre 1967 à Palerme.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Luigi_Lo_Cascio

Omero Antonutti
Né le 3 août 1935 à Basiliano (province d’Udine).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Omero_Antonutti

extrait(s) de presse

Critikat - Marco Tullio Giordana fait preuve d’une détermination constante pour développer un cinéma réflexif en s’emparant de sujets sociaux et politiques en prise avec la complexité d’une Italie toujours marquée par les stigmates des années de plomb...
Le Journal du dimanche - Marco Tullio Giordana apporte de la chair et de l'émotion à cette histoire sous influences, en se focalisant sur la personnalité des deux protagonistes principaux.
Le Nouvel obs - Le recours aux images d'archives télévisuelles se révèle fécond...
Libération - "Piazza Fontana" est indiscutablement l'héritier de ces films politiques italiens des années 70...
Positif - Marco Tullio Giordana construit une histoire cohérente en déployant un dossier aux multiples protagonistes (...) et souligne les points essentiels d'un récit atterrant comme un thriller.
Première - Le réalisateur reconstitue avec fluidité une affaire marquée par les morts suspectes et les preuves escamotées.
Le Nouvel obs - Il faut remonter à l'âge d'or jadis illustré par les grands films de Francesco Rosi pour pister le souvenir d'un thriller politique italien aussi engagé, accrocheur et accompli.
Télérama - Cette fresque politico-judiciaire au style sobre et précis assume son côté thriller à l'ancienne (...) s'il arrive qu'on s'y perde, on ne s'ennuie jamais.