A moi seule - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > A moi seule

A moi seule

France - 2011 - 1h31
sélection officielle Berlin 2012
film - film francophone
de

Frédéric Videau

scénario : Frédéric Videau
direction de la photographie : Marc Tévanian
musique ou chansons : Florent Marchet
avec : Agathe Bonitzer (Gaëlle Faroult), Reda Kateb (Vincent Maillard), Hélène Fillières (Anne Morellini), Noémie Lvovsky (Sabine), Jacques Bonnaffé (Yves), Grégory Gadebois (Frank), Marie Payen (Juliette)
séances : semaine du mercredi 28 mars 2012
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
14:30*
séance spéciale :
* avant-première - dim 1er avril - 14h30 en présence de Frédéric Videau en partenariat avec Pyramide distribution tarif unique 3,5 €
séances : semaine du mercredi 4 avril 2012
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
18:00
21:40
18:00
20:00
20:00
14:30
20:00
14:30
18:45
18:00
20:00
18:00
20:00
séances : semaine du mercredi 11 avril 2012
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
14:30
18:00
18:00
21:40
16:15
14:45
18:00
séances : semaine du mercredi 18 avril 2012
mercredi 18 jeudi 19 vendredi 20 samedi 21 dimanche 22 lundi 23 mardi 24
14:45
20:00
18:00
20:00
18:00
16:30
14:45
20:00
18:00

synopsis

Gaëlle est soudain libérée par Vincent, son ravisseur, après huit années d’enfermement, où chacun a été "tout" pour l’autre. Cette liberté gagnée jour après jour contre Vincent, Gaëlle doit à nouveau se l’approprier dehors, face à ses parents et au monde qu’elle découvre...

notes de production

L’histoire du film A moi seule n’est pas sans rappeler ce qu’a vécu l’autrichienne Natascha Kampusch, séquestrée par son ravisseur pendant 3 096 jours, dès l’âge de dix ans. Pourtant, le réalisateur Frédéric Videau tient à se démarquer de ce fait divers : je sais d’où vient le film, je ne le dissimule pas, mais je ne raconte pas l’histoire de Natascha Kampusch. Et pour cause : si j’avais voulu le faire, je l’aurais fait. Je serais allé en Autriche, j’aurais tenté de la rencontrer. Mais le point de vue de Wolfgang Priklopil, son ravisseur, m’importait tout autant. Cet homme étant mort, un film qui aurait raconté l’histoire de Natascha Kampusch devenait impossible, selon moi, parce que forcément incomplet.

Le titre du film A moi seule est le fait d’une observation du réalisateur Frédéric Videau, qui en découvrant le témoignage de Natascha Kampusch (1), a remarqué la chose suivante concernant son ravisseur, Wolfgang Priklopil : elle n’a pas un mot de colère, de haine, à l’égard de Priklopil. Ça veut dire que Priklopil, c’est pour elle, c’est "à elle seule". Elle en fait son affaire, et le monde extérieur peut dire ce qu’il veut, c’est une histoire de elle à elle, explique-t-il.
(1) jeune femme autrichienne qui a été enlevée et séquestrée du 2 mars 1998 au 23 août 2006, jour où elle s’est échappée. Elle a écrit un livre, 3096 jours, dans lequel elle raconte cette épreuve...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Natascha_Kampusch

Dès la conception du scénario, le réalisateur et scénariste Frédéric Videau avait en tête une représentation précise de son héroïne, Gaëlle. Il a tout de suite pensé à l’actrice Agathe Bonitzer, qu’il connaissait déjà. Mais cela n’a pas empêché une entrevue quelque peu étrange : je demande à la rencontrer et je me rends compte qu’elle est au moins aussi froide que moi, qu’en deux heures de temps, on a réussi à échanger une grande vingtaine de phrases, qu’elle ne fait aucun effort pour en dire davantage et moi non plus. Je suis d’abord assez dubitatif, sauf sur le physique et sur ses talents d’actrice. Dix jours passent, et je la rappelle pour lui dire que c’est elle. Pas une seconde je n’ai songé à lui faire passer des essais. J’ignorais alors que j’avais trouvé l’actrice que j’aimerais refilmer tout de suite, que j’allais avoir envie de la regarder grandir et vieillir, film après film.

A moi seule est un film qui débute par... la fin. Montrer la libération de Gaëlle dès le début du long métrage est un moyen, selon le réalisateur Frédéric Videau, de se débarrasser de l’emprise que pourrait avoir le fait divers, et ainsi se concentrer sur l’histoire qu’il veut raconter.

A moi seule est le troisième film de Frédéric Videau, après Variété française (2003) et Le Fils de Jean-Claude Videau (2001), un documentaire dans lequel il filme une conversation entre lui et son père. Dans ses trois longs métrages, un sujet revient sans cesse, celui de la famille et de l’amour.

A moi seule a participé à la compétition officielle de l’édition 2012 de la Berlinale. Le film de Frédéric Videau a été nommé dans les plus prestigieuses catégories à neuf reprises : pour l’Ours d’or, ainsi que pour l’Ours d’Argent du Meilleur réalisateur et celui du Meilleur acteur.

Rencontre avec Frédéric Videau
Comment êtes-vous arrivé à travailler sur "A moi seule" ?
A vrai dire, ça m’est tombé dessus presque par hasard. Je travaillais à un autre film qui s’est arrêté brutalement faute d’argent – alors que j’avais le casting, que tout était prêt. C’était extrêmement violent à vivre...
http://www.ungrandmoment.be/frederic-videau-entrevue/

Frédéric Videau
Né le 3 août 1964 à Angoulême.
A sa sortie de la Femis, Frédéric Videau réalise un court métrage documentaire et deux de fictions...
http://www.toutlecine.com/star/biographie/0008/00088188-frederic-videau.html

Marc Tévanian
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/139373/marc-tevanian
http://www.allocine.fr/personne/filmographie_gen_cpersonne=85946.html

Florent Marchet
Né à Bourges le 21 juin 1975.
Né dans un univers artistique, il apprend le piano à l’âge de 5 ans...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Florent_Marchet

Agathe Bonitzer
voir fiche du film Une bouteille à la mer

Reda Kateb
Né en 1977 à Ivry-sur-Seine.
Joue dans Un prophète de Jacques Audiard...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Reda_Kateb

Hélène Fillières
Née le 1er mai 1972 à Paris.
Elle s’impose au grand public dans le rôle de Sandra Paoli dans la série Mafiosa (2006)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%A9l%C3%A8ne_Filli%C3%A8res

Noémie Lvovsky
Née le 14 décembre 1964 à Paris.
Etudes à la Fémis dont elle sort diplômée en 1986, en compagnie notamment d’Arnaud Desplechin...
http://fr.wikipedia.org/wiki/No%C3%A9mie_Lvovsky

Jacques Bonnaffé
Né le 22 juin 1958 à Douai.
Débute au cinéma dans le superbe Anthracite d’Édouard Niermans...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Bonnaff%C3%A9

Grégory Gadebois
Pensionnaire de la Comédie-Française de 2006 à 2012...
http://www.commeaucinema.com/personne/gregory-gadebois,60814
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/324674/gregory-gadebois

Marie Payen
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Payen

extrait(s) de presse

Accréds - Une œuvre délicate et sauvage...
Abus de ciné - Frédéric Videau compose un film âpre, aux personnages d’une réelle profondeur psychologique.
Un Grand moment - "A moi seule" oscille d’emblée entre la communion d’esprit et la plus stricte distanciation...
Le Petit niçois - Cette séquestration inhumaine, le réalisateur s’y engouffre dès les premières images du film...