max et les ferrailleurs - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > max et les ferrailleurs

max et les ferrailleurs

ciné répertoire
France, Italie - 1970 - 1h52
film - film francophone
de

Claude Sautet

scénario : Jean-Loup Dabadie, Claude Sautet, Claude Néron
d'après l'oeuvre de : Claude Néron (Éditions Grasset, 1968)
direction de la photographie : René Mathelin
musique ou chansons : Philippe Sarde
avec : Michel Piccoli (Max/Félix), Romy Schneider (Lily), Georges Wilson (le commissaire), Bernard Fresson (Abel Maresco), François Périer (Rosinsky), Bobby Lapointe (P'tit Lu), Michel Creton (Robert Saidani), Henri-Jacques Huet (Dromadaire), Jacques Canselier (Guy), Philippe Léotard (Losfeld), Dominique Zardi (Baraduch), Robert Favart (Loiselle)
séances : semaine du mercredi 11 avril 2012
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
21:00*
séance spéciale :
* présenté par N. T. Binh dans le cadre de "Positif fête ses 60 ans" en partenariat avec la Charente libre et... Positif source Tamasa distribution tarif unique 3,5 €

synopsis

Issu d’une riche famille de vignerons du Mâconnais et dégagé des soucis matériels, Max est un solitaire qui se consacre entièrement à son obsession : l’arrestation des malfaiteurs. Ancien juge d’instruction, il a démissionné par dépit de devoir relâcher un coupable faute de preuve. Il est maintenant inspecteur de police et il voit de nouveau une bande de cambrioleurs lui échapper. Ce nouvel échec est encore présent dans son esprit lorsqu’il rencontre Abel, un ancien camarade de régiment, auquel il omet de révéler sa profession. Ce dernier est devenu « ferrailleur » et pille les chantiers de construction avec une bande de petits truands des environs de Nanterre. Max a l’idée de les inciter à commettre un gros coup afin de réaliser un flagrant délit indiscutable...

notes de production

En 1970, trois réalisateurs français, admirateurs du cinema américain, ont présenté au public leur vision du flic. Yves Boisset avec Un Condé (1), Jean-Pierre Melville avec Le Cercle rouge (2), Claude Sautet avec Max et les ferrailleurs.
Ce film qui inaugure ce qui pourrait être appelé le cycle des prénoms se poursuit avec César et Rosalie, Vincent, François, Paul et les autres et Mado.
(1) polar politique dérangeant avec Michel Bouquet, Françoise Fabian, Michel Constantin. La violence du personnage a conduit Raymond Marcellin, alors ministre de l’Intérieur, à tenter d’obtenir l’interdiction du film...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Un_cond%C3%A9
(2) sans lien avec le livre de Maurice Leblanc (Le Cercle rouge), film avec Alain Delon, André Bourvil, Gian Maria Volonte, Yves Montand, François Périer...
Images et loisirs

Pour moi, le prénom, c’est la première identité des personnages, il m’inspire. Parfois, au lieu de travailler sur le scénario, nous passons des jours entiers à chercher un prénom. A un moment donné, arrive un prénom qui chante et on voit le personnage s’épaissir à travers lui.
Claude Sautet (Unifrance, dossiers entretiens, nov. 1974)

Le réalisateur réunit pour la deuxième fois consécutive Michel Piccoli et Romy Schneider. Dans un premier temps, Claude Sautet ne pensa pas vraiment à elle pour le rôle, mais Romy Schneider insiste pour incarner Lily. Michel Piccoli s’imposa également : il alla lui-même chez un tailleur spécialisé pour les costumes de policiers en civils et proposa un modèle au réalisateur.

La scène de séduction entre Max et Lily est changée à la suite d’une proposition de Michel Piccoli, Pourquoi sur un lit ? C’est dans l’urgence... pourquoi pas contre le mur ? La suggestion interloque le cinéaste qui tourne la scène de deux manières différentes pour garder finalement la version suggérée.

On note également la présence du chanteur Bobby Lapointe dans le personnage de P’tit Lu, qui avait déjà été dirigé par Sautet dans Les Choses de la vie.

Au départ, les producteurs envisagent de donner le rôle de Max à Yves Montand, puis à Alain Delon. Les deux déclinent l’offre, au grand soulagement de Claude Sautet qui souhaite le proposer à Michel Piccoli. Celui-ci entre si bien dans le personnage qu’il arrive sur le tournage avec sa garde-robe toute composée, coiffé d’un chapeau type doulos et vêtu d’un costume trois-pièces déniché chez un spécialiste du vêtement pour policier en civil.

Pour le personnage de Lily, Claude Sautet pense d’abord à Marlène Jobert qui refuse sèchement de jouer le rôle d’une pute. Catherine Deneuve réfléchit deux mois puis refuse à son tour. Romy Schneider, en revanche, l’accepte immédiatement après avoir lu un synopsis de trois feuillets.

Claude Sautet eut du mal à trouver la fin de son histoire. Dans une première version, Abel se vengeait de Max en le tuant et finissait condamné à mort. Dans une autre, Lily rendait visite à Abel en prison qui l’interrogeait sur ses sentiments pour Max. Celle finalement choisie possède incontestablement plus de force.

Pour Jacqueline Thiédot, monteuse attitré de Sautet depuis L’Arme à gauche, Max et les ferrailleurs est le plus noir du cinéaste et son préféré : peu avant sa disparition, il a remonté sept de ses films les plus connus et n’a quasiment pas touché à celui- là.

Si vous avez vu Le Bon, la brute et le cinglé, vous avez certainement été conquis par la réalisation du sud-coréen Kim Jee-Woon. Le réalisateur prépare son nouveau film et il n’est pas à une suprise près puisque c’est un remake du film français Max et les ferrailleurs qu’il prépare.
Il a déjà des vues sur Clive Owen pour reprendre le rôle de Max et Sienna Miller qu’il verrait reprendre le rôle tenu par Romy Schneider...
http://www.cinemovies.fr/news_fiche.php?IDtitreactu=8235

Claude Sautet
voir fiche du film Claude Sautet ou la Magie invisible
http://www.citebd.org/spip.php?film785

Jean-Loup Dabadie
Né à Paris le 27 septembre 1938.
Son talent lui a permis de faire plusieurs carrières simultanément : scénariste, romancier, parolier, dramaturge, journaliste...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Loup_Dabadie

René Mathelin
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/124448/rene-mathelin

Philippe Sarde
voir fiche du film Claude Sautet ou la Magie invisible
http://www.citebd.org/spip.php?film785

Michel Piccoli
Né le 27 décembre 1925 à Paris.
Remarqué dans Le Doulos de Jean-Pierre Melville, il est révélé au grand public avec Le Mépris de Jean-Luc Godard...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Piccoli

Romy Schneider
Née Rosemarie Magdalena Albach le 23 septembre 1938 à Vienne, décédée le 29 mai 1982 à Paris.
C’est avec la série des Sissi (1955 à 1957) qu’elle connaîtra une percée fulgurante...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Romy_Schneider

Georges Wilson
Né le 16 octobre 1921 à Champigny-sur-Marne, décédé le 3 février 2010 à Rambouillet.
En 1952, il est embauché par Jean Vilar au Théâtre national populaire (Tnp) et se produit au Festival d’Avignon...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Wilson

Bernard Fresson
Né le 27 mai 1931 à Reims et décédé le 20 octobre 2002 à Orsay.
Rarement en tête d’affiche, il a su alterner avec le même bonheur théâtre, cinéma et télévision...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Bernard_Fresson

François Périer
Né François Gabriel Marie Pillu le 10 novembre 1919 à Paris, où il est décédé le 28 juin 2002.
Se forme au cours Simon avant d’entrer au Conservatoire la même année que Gérard Oury et Bernard Blier...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_P%C3%A9rier

Bobby Lapointe
Né Robert, Jean-François, Joseph, Pascal Lapointe le 16 avril 1922 à Pézenas (Hérault), décédé dans cette ville le 29 juin 1972.
Chanteur surtout connu pour ses textes parsemés de calembours et de contrepèteries...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Boby_Lapointe

Michel Creton
Né le 17 août 1942 à Wassy (Haute-Marne).
Après son certif’ et son Cap de photograveur, il décide qu’il sera comédien, et le devient...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Creton

Henri-Jacques Huet
Né le 27 mars 1930 à Paris et décédé le 4 juin 2009 à Nice.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri-Jacques_Huet

Jacques Canselier
http://www.cinemovies.fr/perso-Jacques+Canselier-1-2-0.html

Philippe Léotard
Né Ange Philippe Paul André Léotard-Tomasi le 28 août 1940 à Nice et décédé le 25 août 2001 à Paris.
Il rencontre Ariane Mnouchkine avec qui il fonde le théâtre du Soleil en 1964...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_L%C3%A9otard

Dominique Zardi
Né Emile Jean Cohen-Zardi le 2 mars 1930 à Paris, et décédé le 13 décembre 2009.
Apparaissant dans plus de 500 films, il fut le roi des troisièmes couteaux...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dominique_Zardi

Robert Favart
Né le 19 février 1911 à Alexandrie (Égypte) et décédé le 26 juillet 2003 à Nogent-sur-Marne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Favart

extrait(s) de presse

Télérama - On est frappé aujourd'hui par l'ambiguïté des relations humaines...
Télérama - Un film noir où, comme toujours chez Sautet, la fem­me est le plus bel accident qui puisse arriver à un homme.
Ecran large - Sautet l'a bien compris, un polar n'est rien sans les tourments de ses personnages...
Paris match - Je tiens ce film français pour un des plus beaux films que j'ai vus depuis longtemps...