L’Invasion des profanateurs de sépultures - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > L’Invasion des profanateurs de sépultures

L’Invasion des profanateurs de sépultures

ciné répertoire
Invasion of the body snatchers
Usa - 1956 - 1h20
Dates de sortie : 5 février 1956 (Usa) - 8 novembre 1967 (France)
film - version originale sous-titrée en français
de

Don Siegel

scénario : Daniel Mainwaring, Richard Collins, Sam Peckinpah
d'après l'oeuvre de : Jack Finney
direction de la photographie : Ellsworth Fredericks
musique ou chansons : Carmen Dragon
avec : Kevin McCarthy (Docteur Miles J. Binnell), Dana Wynter (Becky Driscoll), Larry Gates (Docteur Dan Kauffman), Carolyn Jones (Theodora Belicec), King Donovan (Jack Belicec), Ralph Dumke (Nick Miller), Sam Peckinpah (Charlie), Whit Bissell (le psychiatre)
séances : semaine du mercredi 30 mars 2011
mercredi 30 jeudi 31 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
18:30*
séance spéciale :
* Mardi fantastique : "Ils sont parmi nous" soirée animée et présentée en partenariat avec Hidden circle. Tarif spécial : 2 films = 7 €

synopsis

Miles Bennell, médecin, est interné dans un hôpital psychiatrique de San Francisco. Tout le monde le croit fou. L’histoire qu’il va raconter aux médecins est ahurissante. Il vient d’une petite ville confronté à d’étranges cas de psychose : des patients (adultes et enfants), de plus en plus nombreux, prétendent que des membres de leur famille ou leurs amis ont été dépossédés de leur identité. Une amie de longue date, Becky Driscoll, de retour en ville, vient le consulter pour lui parler de ses doutes sur l’identité de son oncle. Elle l’invite à venir le rencontrer dans sa maison de famille. Il s’y rend pour l’observer avec discrétion...

notes de production

Censé se situer dans la ville californienne de Santa Mira (également centre de l’action de Halloween 3) (1), L’Invasion des profanateurs de sépultures a bien été tourné dans l’Etat de Californie, plus précisément dans la ville de Sierre Madre (2), près de Los Angeles.
Les prises de vue ont été bouclées en à peine moins d’un mois, sept jours ayant été nécessaires pour les répétitions et 23 pour le tournage en lui-même.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Halloween_3
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Sierra_Madre_%28Californie%29

D’une longueur totale de 80 minutes, L’Invasion des profanateurs de sépultures ne devait durer que 77 minutes dans l’esprit du réalisateur. Trois minutes supplémentaires ont été imposées par les studios producteurs du film au début de celui-ci et surtout à la fin, jugée trop sombre dans sa version originale. Ces ajouts seront supprimés pour la ressortie américaine du film en 1979.

Dialoguiste non crédité du film, Sam Peckinpah fait une rapide apparition dans le rôle d’un chauffeur de taxi, soit le même rôle que celui que tiendra Don Siegel lui-même dans la version de Philip Kaufman vingt-deux ans plus tard. Le metteur en scène n’est pas le seul rescapé de la première aventure puisque Kevin McCarthy apparaît lui furtivement en victime au début du film version 1978.

Le titre français de Invasion of the body snatchers peut porter à confusion. La traduction par profanateurs de sépultures - alors qu’il n’y a pas de profanation de sépulture dans l’histoire - est probablement le fait d’un traducteur qui ne s’occupait que de la gestion des titres et n’avait pas vu le film.

L’Invasion des profanateurs de sépultures est basé sur le roman homonyme écrit en 1954 par Jack Finney, originellement publié en trois parties dans le magazine Colliers magazine (3) avant d’être édité en 1955.
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Collier%27s_Weekly

L’une des interprétations les plus courantes du film de Don Siegel le situe dans le contexte de la Guerre froide (4) débutée en 1947 et du maccarthysme (5) (du nom du sénateur américain Joseph McCarthy) qui condamnait tous les Américains soupçonnés de sympathie avec l’idéologie communiste. Détail amusant : l’acteur principal du film s’appelle lui aussi McCarthy.
L’Invasion des profanateurs de sépultures se situerait ainsi dans la lignée de classiques comme La Chose d’un autre monde (6) ou La Guerre des mondes (7) avec ses extraterrestres envahissants, symbole de la menace communiste rampante.
(4) https://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_froide
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Maccarthysme
(6) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chose_d%27un_autre_monde
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_mondes_%28film,_1953%29

Au départ, Siegel souhaitait titrer son film Sleep no more (Ne dormez plus) pour en accentuer l’ambiance de danger immédiat.
La présence au générique de Daniel Mainwaring (scénariste de Joseph Losey sur Haines) (8) accréditerait la thèse que le film était une charge contre le fascisme. Quant à Siegel, il déclara non sans humour, que c’est à l’indifférence, à la passivité, au conformisme de ses contemporains qu’il songeait et en particulier à ses producteurs. Ceux-ci, qui ne croyaient guère au film, lui demandèrent en effet d’y ajouter un prologue, une voix off et un épilogue destinés à expliciter tout ce qui, dans le script original, laissait la porte ouverte à l’imaginaire et, surtout, à terminer l’œuvre sur une note optimiste : le Fbi est prévenu et va forcément sauver les Usa.
Images et loisirs
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Haines_%28film%29
Les producteurs du film ont obligé Don Siegel à rajouter un prologue (quand Bennett arrive à l’hôpital) et une fin différente de celle choisie par le réalisateur. La fin originale montrait Bennett tenter de convaincre les automobilistes de la véracité de son histoire puis il se retournait, pointait son doigt vers le public et disait vous êtes le prochain.
http://www.horreur.com/critique-87-invasion-des-profanateurs-de-sepultures-l.html

Pas moins de trois Invasion of body snatchers ont fait leur apparition dans l’histoire du septième art. Outre la version de Don Siegel réalisée en 1956, une nouvelle signée Philip Kaufman (9) et plutôt considérée comme une suite du long métrage de Don Siegel et une nouvelle adaptation réalisée par Abel Ferrara (10) ont ainsi vu le jour, respectivement en 1978 et 1993.
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/L%27Invasion_des_profanateurs_%28film%29
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Body_Snatchers

Un extrait du film apparait dans Gremlins (11) de Joe Dante.
(11) http://www.citebd.org/spip.php?film928

L’Invasion des profanateurs de sépultures a été présenté au Festival de Cannes en... 2000 (12), le film faisant partie d’une rétrospective sur le thème du cinéma rêve du futur.
(12) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_de_Cannes_2000

Don Siegel
Né Donald Siegel à Chicago le 26 octobre 1912, décédé à Nipoma (Californie) le 20 avril 1991.
Fut le mentor de Clint Eastwood qui lui dédia son film Impitoyable (1992)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Don_Siegel

Daniel Mainwaring
Né le 27 février 1902 à Oakland, décédé le 31 janvier 1977 à Los Angeles.
A commencé sa carrière professionnelle comme journaliste pour le San Francisco chronicle et a fait carrière comme romancier sous le pseudo de Geoffrey Homes...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Daniel_Mainwaring
http://en.wikipedia.org/wiki/Daniel_Mainwaring

Sam Peckinpah
Né le 21 février 1925 à Fresno, décédé le 28 décembre 1984 à Inglewood.
Peckinpah prétendait avoir un grand-père indien, ce qui a été démenti par les membres de sa famille et ses biographes...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sam_Peckinpah

Jack Finney
Né le 2 octobre 1911 à Milwaukee (Wisconsin), décédé le 16 novembre 1995 à Greenbrae (Californie).
Son plus grand succès fut son roman de science-fiction intitulé Le Voyage de Simon Morley (Time and again, 1970)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_Finney

Kevin McCarthy
Né à Seattle le 15 février 1914 et décédé à Hyannis (Massachusetts) le 11 septembre 2010.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Kevin_McCarthy
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/l-acteur-americain-kevin-mc-carthy-est-mort_918995.html

Dana Wynter
De son vrai nom Dagmar Winter, née à Berlin le 8 juin 1931.
Notons qu’en 1975, pour son dernier rôle au cinéma (à ce jour), elle apparaît dans un film français, Le Sauvage, avec Catherine Deneuve et Yves Montand...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Dana_Wynter

Larry Gates
Né le 24 septembre 1915 à Saint-Paul (Minnesota), décédé le 12 décembre 1996 à Sharon (Connecticut).
Il est Doc Baugh dans La Chatte sur un toît brûlant de Richard Brooks (1958)...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Larry_Gates
http://en.wikipedia.org/wiki/Larry_Gates

Carolyn Jones
Née Carolyn Sue Baker à Amarillo (Texas) le 28 avril 1930, décédée à West Hollywood le 3 août 1983.
Son rôle le plus marquant fut celui de Morticia Addams dans la série télévisée La Famille Addams...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Carolyn_Jones

King Donovan
Né le 25 Janvier 1918 à New York, décédé le 30 juin 1987 à Branford (Connecticut).
Son rôle de Jack dans L’Invasion des profanateurs... est repris par Jeff Goldblum dans la version de 1978...
http://en.wikipedia.org/wiki/King_Donovan

Whit Bissell
Né le 25 octobre 1909 à New York et décédé le 5 mars 1996 en Californie.
Les fans de Star trek connaissent Bissell pour son apparition dans l’épisode devenu culte The Trouble with tribbles...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Whit_Bissell

extrait(s) de presse

Scifi universe - On l’aura compris, Don Siegel tire le meilleur de l’idée de base, signant par la même un film marquant...
Ecran large - Gérard Lenne avait parfaitement raison d'écrire dès 1971 que c'est un film de science-fiction qui vire au fantastique...
Sabrina fait son cinéma - L’invasion des profanateurs de sépultures est aussi une histoire d’amour maudite...
Cinéma fantastique - L’invasion des profanateurs de sépultures est un véritable cauchemar éveillé qui emprunte la mécanique inverse des terreurs nocturnes puisque les personnages doivent s’abstenir de sommeil pour survivre...
Cinétrange - À Santa Mira, la fébrilité des êtres est signe de vie, la tranquillité est signe de mort...
Schyzo dead house - Ce film est un pur chef d'oeuvre, qui n'a pas pris une ride...
Télérama - Efficacité, réalisme et sobriété caractérisent la conduite du récit, fondé sur une parano galopante. Son suspense et son rythme soutenu le rapprochent d'un thriller, sans effets spéciaux ou presque...
Dvd classik - "Invasion of the body snatchers" peut être apprécié comme une allégorie de la société américaine, mais c’est celle qu’en fera Don Siegel dans son autobiographie qui paraît la plus juste. Le réalisateur y voit une métaphore sur l’absence d’humanité et de passion d’une certaine population. A sa façon, il rejoint les premiers écrits beatnik en dénonçant une uniformisation de la société américaine...