oranges sanguines - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma
accueil > à l'affiche au cinéma > oranges sanguines

oranges sanguines

France - 2021 - 1h42
sorti en France le 17 novembre 2021
interdit aux moins de 12 ans
film - film francophone
de

Jean-Christophe Meurisse

avec : Olivier Saladin, Blanche Gardin, Florence Janas, Pascal Sangla, Lorella Cravotta, Vincent Lecuyer, Jean-Luc Vincent, Guilaine Londez, Patrice Laffont, Lilith Grasmug, Anthony Paliotti, Céline Fuhrer, Denis Podalydès, Vincent Dedienne, Christophe Paou, Alexandre Steiger, Hector Manuel, Charlotte Laemmel, Fred Blin, Fred Tousch
séances : semaine du mercredi 24 novembre 2021
mercredi 24 jeudi 25 vendredi 26 samedi 27 dimanche 28 lundi 29 mardi 30
17:15
21:00
21:00
17:15
11:00
20:45
séances : semaine du mercredi 1er décembre 2021
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
16:00
16:15
19:00
19:30
séances : semaine du mercredi 8 décembre 2021
mercredi 8 jeudi 9 vendredi 10 samedi 11 dimanche 12 lundi 13 mardi 14
18:45
11:00*
séance spéciale :
* dernière séance le samedi 11 Décembre à 11h

synopsis

Au même moment en France, un couple de retraités surendettés tente de remporter un concours de rock, un ministre est soupçonné de fraude fiscale, une jeune adolescente rencontre un détraqué sexuel. Une longue nuit va commencer. Les chiens sont lâchés.
- voir la bande annonce

extrait(s) de presse

Ecran large - Le film est une des très rares opportunités de voir un exercice d'improvisation furibard prendre le contrôle du découpage, jusqu'à renouveler le programme habituel de la comédie française
Culturebox - Un brûlot comique, social et sociétal avec un régal en guest stars.
Télérama - En grande partie inspirées par d’authentiques faits divers, ces tranches de vie déglinguées brossent un portrait au noir de la société française et des monstres qu’elle engendre. Des monstres qui doivent autant à Dino Risi qu’aux psychopathes du cinéma américain des années 1970 (...).