fin de jour - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > à l'affiche au cinéma > fin de jour

fin de jour

France - 2016 - 1h20
sorti en France le 12 octobre 2016
documentaire - film francophone
de

Mansur Tural

scénario : Mansur Tural
direction de la photographie : Mansur Tural
musique ou chansons : Jean-Michel Groud
séances : semaine du mercredi 11 janvier 2017
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
20:30*
séance spéciale :
* Cinédoc - tarif préférentiel 3,50 € - (dernière nouvelle : pour raisons de santé, Mansur Tural ne pourra pas être présent comme initialement prévu).

synopsis

La chronique de quelques kurdes vivants à Paris. Les temps ont changé, et, malgré le meurtre de trois militantes dévouées à leur peuple, les communautés antagonistes se rapprochent. Mais il est encore trop tôt, et inexorablement, la tragédie va l’emporter. Immigration, déracinement, difficultés d'intégration, ce sont des mots que l'on entend de plus en plus fréquemment et qui relève selon les cas de réalités multiples...

notes de production

Dans ce film, à la frontière du documentaire et de la fiction, à travers le portrait d’un intellectuel kurde, c’est d’abord la souffrance des hommes que j’ai voulu mettre en images. Tout à la fois retour sur le passé, via les souvenirs de ses interlocuteurs, et interrogation sur l’avenir, ce film apporte un éclairage sur la réalité d’un peuple opprimés, et se présente sous la forme d’un conte philosophique en images.
Mansur Tural

À propos du cinéma kurde
Il est une entreprise difficile que de tenter de dresser un tableau du cinéma kurde. C’est au milieu des révoltes, des morts et des larmes, dans des pays oppresseurs et assimilateurs, en ou encore en exil ou en prison que le cinéma kurde est né. Avant d’exister d’une façon spécifique, le cinéma kurde a eu un personnage de légende. Vers la fin des années 70, pour la première fois, Yilmaz Güney transpose la réalité des kurdes à l’écran ; il révolutionne également le cinéma turc. Avec Le Troupeau (1), Yol (la permission) (2) et Le Mur (3), il se fait militant de la cause kurde, mais aussi de la population ouvrière turque. Après la disparition de Güney, le cinéma kurde connaît un long silence.
http://www.senscritique.com/list
/Biji_Kurdistan_Films_Kurdes_par_des_Kurdes_sur_les_Kurdes_av/46818

(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Troupeau
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Yol,_la_permission
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Mur_(film,_1983)

Les kurdes au cinéma
http://www.cinetrafic.fr/liste-film/4946/1/les-kurdes-au-cinema

Le rôle de la diaspora dans la naissance du cinéma kurde
https://hommesmigrations.revues.org/2906

Mansur Tural
Né à Batman au Kurdistan de Turquie, Mansur Tural est un réalisateur, producteur, scénariste et écrivain français. Il est réfugié politique en France depuis 1992 où il a fait des études de philosophie Dea philosophie et Projet de Thèse pour la philosophie préparation doctoral et a suivi les cours du Conservatoire Libre du Cinéma Français. Scénariste de longs métrages, écrivain, il a réalisé un documentaire et quatre courts métrages. En 2005, il crée Arc-en-ciel films, une structure de production. Là-bas il fait froid est son premier long métrage (2008) et Fin de jour, son deuxième film, sort en 2016.
http://www.imdb.com/name/nm3759904/

extrait(s) de presse

Critikat - (...) Tural mène une quête désespérée : celle d’arguments pour convaincre un reste du monde manifestement sourd et aveugle que la tragédie kurde nous concerne tous...