le baron de crac - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > le baron de crac

le baron de crac

ciné môme
Baron Prášil
Tchécoslovaquie - 1962 - 1h23
accessible aux enfants à partir de 8 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

Karel Zeman

scénario : Karel Zeman
direction de la photographie : Jirí Tarantík
musique ou chansons : Zdenek Liska
avec : Milos Kopecký (baron de Münchhausen), Rudolf Jelínek (Tonik), Jana Brejchová (princesse Bianca), Karel Höger (Cyrano), Rudolf Hrusinsky (le Sultan), Eduard Kohout (général Ellemerle), Jan Werich (capitaine de bateau), Nadesda Blazickova (danseur de cour), Karel Effa (adjudant), Josef Hlinomaz (général Espagnol), Miroslav Holub (général ennemi), Miroslav Homola (joueur d'échecs), Frantisek Slégr (capitaine pirate), Václav Trégl (marin), Bohus Zahorsky (amiral), Zdenek Hodr (Nicole), Otto Simànek (Ardan), Richard Zàhorsky (Barbicain)
séances : semaine du mercredi 13 avril 2016
mercredi 13 jeudi 14 vendredi 15 samedi 16 dimanche 17 lundi 18 mardi 19
14:00*
14:00*
14:00*
14:00*
14:00*
14:00*
14:00*
séance spéciale :
* ciné mômes dans le cadre du Festival "Play it again" (2ème édition) - tarif préférentiel 3,50 € - le "Festival Play it again" est organisé en partenariat avec l’Adfp (Association des distributeurs de films de patrimoine).
* ciné mômes dans le cadre du Festival "Play it again" (2ème édition) - tarif préférentiel 3,50 € - le "Festival Play it again" est organisé en partenariat avec l’Adfp (Association des distributeurs de films de patrimoine) - mardi dernière séance

synopsis

Sur la lune, Tonik, un astronaute, rencontre quelques personnalités, dont Cyrano de Bergerac. Il y croise également le baron de Crac, qui, le prenant pour un Sélénite, l'emmène sur Terre, pour lui montrer comment vivent les humains. Il lui fait d'abord découvrir le fastueux palais d'un sultan. Sur place, ils décident de délivrer une princesse. Ils prennent ensuite la fuite à cheval, tandis que la princesse tombe sous le charme de Tonik...

notes de production

Mêlant la technique du dessin animé et le jeu d’acteurs réels, Zeman s’inspire de divers auteurs de la littérature classique fantastique.
Le Baron de Crac s’inspire des aventures du baron de Münchhausen, officier allemand qui en racontant ses exploits, est devenu l’un des héros les plus emblématiques de la littérature populaire allemande (1). De nombreuses adaptations cinématographiques lui ont été consacrés à l’image de celle de Karel Zeman, qui inspirera la plus connue sans doute réalisée à ce jour sur ce fameux personnage, Les Aventures du baron de Munchhaüsen de Terry Gilliam.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Baron_de_M%C3%BCnchhausen

La lune, une esthétique de bricolage assumée, cela vous dit quelque chose ? Comment ne pas penser au célèbre Voyage dans la lune (2) de Georges Méliès à la vision de ce film ? Le cinéaste français fait parti des références revendiquées par Karel Zeman qui lui emprunte son art de l’artisanal, mélange de collage et de découpage. Comme ce dernier, Georges Méliès a d’ailleurs réalisé la première adaptation cinématographique des aventures du Baron de Münchhausen en 1911.
Plus globalement, c’est également à l’époque du cinéma muet en général que Karel Zeman rend hommage avec notamment l’utilisation de pellicules teintées ainsi que la récurrence de l’humour burlesque, rappelant les grandes figures de cette période telles que Charlie Chaplin (3) et Buster Keaton (4).
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Voyage_dans_la_Lune
(3) http://www.citebd.org/spip.php?film1136
(4) http://www.citebd.org/spip.php?film728

Le Baron de Crac a cette particularité de faire évoluer ses acteurs dans des décors et des éléments animés. Venu du cinéma d’animation, il a déjà par le passé, avec ses précédents films Voyage dans la préhistoire (5) en 1954 et Les Aventures fantastiques (6) en 1958, expérimenté cette technique du mélange entre cinéma avec acteurs et éléments animés, le plaçant comme l’un des dignes héritiers de Georges Méliès.
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Voyage_dans_la_pr%C3%A9histoire
(6) http://www.malavidafilms.com/cinema/lesaventuresfantastiques

Lorsque Le Baron de crac sort en 1962, il s’agit de la troisième adaptation cinématographique des aventures du Baron de Münchhausen après celles de Georges Méliès en 1911 et de Josef Von Baky en 1943. Si le film de Georges Méliès est peu connu, celui de Josef Von Baky qui fut réalisé pour les 25 ans de la Ufa (7), fut un grand succès et s’imposa d’emblée comme une référence pour les cinéastes se frottant aux récits des aventures du célèbre personnage.
Bien que comparé à son illustre prédécesseur, Karel Zeman s’en détache sensiblement puisque son film se donne à voir comme une adaptation assez sélective du classique littéraire allemand, ne gardant que les épisodes les plus emblématiques du roman susceptibles de donner lieu à de belles échappées fantastiques.
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Universum_Film_AG

La musique dans le film tient une place importante et est l’œuvre du compositeur Zdenek Liska, considéré comme l’un des plus grands compositeurs tchécoslovaques de l’histoire du cinéma. Ayant déjà collaboré avec Karel Zeman sur Le Trésor de l’île aux oiseaux (8) et Les Aventures fantastiques (6), il est par ailleurs l’un des compositeurs phares de la Nouvelle vague tchécoslovaque (9) et est également le compositeur du classique Le Miroir aux alouettes (10) de Jan Kadar et Elmar Klos, Oscar du meilleur film en langue étrangère en 1966.
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Tr%C3%A9sor_de_l%27%C3%AEle_aux_oiseaux
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle_Vague_(Tch%C3%A9coslovaquie)
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Miroir_aux_alouettes

Si la dernière adaptation cinématographique des aventures du Baron de Münchhausen est celle réalisée par Terry Gilliam et remonte à 1988, le célèbre héros littéraire continue d’être une source d’inspiration autant pour les compagnies théâtrales que pour les auteurs de littérature jeunesse. Signe de la pérennité du personnage, une statue le représentant sur le fameux boulet de canon qu’il chevauche, a été inaugurée dans le parc central de Kaliningrad en Russie le 18 juillet 2005.

autres adaptations du "Baron de Münchhausen" au cinéma
1911 : Les Aventures du baron de Münchausen de Georges Méliès
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Aventures_du_baron_de_M%C3%BCnchhausen_(film,_1911)
1943 : Les Aventures fantastiques du baron Münchhausen de Josef Von Baky
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Aventures_fantastiques_du_baron_M%C3%BCnchhausen
1978 : Les Fabuleuses Aventures du légendaire baron de Münchausen film d’animation français de Jean Image
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Fabuleuses_Aventures_du_l%C3%A9gendaire_baron_de_M%C3%BCnchhausen
1979 : Ce Münchhausen-là de Mark Zakharov
http://www.kinoglaz.fr/u_fiche_film.php?lang=fr&num=2642
1984 : Le Secret des Sélénites
film d’animation français de Jean Image (+ 13 épisodes pour la tv)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Secret_des_S%C3%A9l%C3%A9nites
1988 : Les Aventures du baron de Münchhausen de Terry Gilliam
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Aventures_du_baron_de_M%C3%BCnchhausen_(film,_1988)
2012 : Baron Münchhausen d’Andreas Linke (tv)
http://www.cinemotions.com/Baron-Munchhausen-tt117825

(...) Inutile de préciser que Zeman, auteur complet, en a aussi écrit le scénario, mais pas les dialogues. La musique, qui tient une part très importante dans le film, est l’œuvre de Zednek Liska, l’un des trois ou quatre compositeurs attitrés du cinéma tchèque des années 60 et 70 (plus de cent films au compteur). Dans le rôle titre, on trouve une grande figure du cinéma tchèque : Milos Kopecký, juif pragois survivant des camps de concentration, et acteur de théâtre d’avant-garde. Le jeune premier, Rudolf Jelínek (Tonyk dans le film), s’il n’accédera jamais au vedettariat, fera une longue carrière en tant que second rôle, y compris dans des films hollywoodiens tournés en République Tchèque. Jana Brejchová, qui joue l’unique (ou presque) rôle féminin du film, eût elle aussi une carrière bien remplie, mais elle est surtout connue pour avoir été l’épouse de Milos Forman et (bien plus longtemps) celle de Vlastimil Brodsky, le plus célèbre acteur du cinéma tchèque.
Tous ces talents conjugués ayant contribué à faire ce petit bijou du cinéma tchèque, grâce leur soit donc rendue.
http://www.psychovision.net/films/critiques/fiche/1382-baron-de-crac-le

Dans Voyage dans la préhistoire (5) en 1955 et dans Les Aventures fantastiques (6) en 1958, Zeman s’attaquait déjà au monde merveilleux de Jules Verne. Pour Le Baron de Crac, c’est encore chez l’auteur de science-fiction qu’il puise son inspiration. Dès le début, le cosmonaute Toník découvre l’inscription Jules Verne, De la terre à la lune, 1865 (11) sur une fusée échouée sur la lune, comme un hommage à l’auteur et sans doute un peu comme une transition d’un film vers un autre, une suite logique. Les clins d’œil à Jules Verne sont nombreux : Toník rencontre ensuite Impey Barbicane, un personnage de l’œuvre De la terre à la lune, il croise un ballon dirigeable puis vogue sur l’océan où une baleine l’engloutit…
http://www.cineseries-mag.fr/le-baron-de-crac-un-film-de-karel-zeman-critique/
(11) https://fr.wikipedia.org/wiki/De_la_Terre_%C3%A0_la_Lune

Karel Zeman
né le 3 octobre 1910 à Ostromer (Autriche-Hongrie-aujourd’hui République tchèque) et décédé le 5 avril 1989 à Gottwaldov (Tchécoslovaquie).
Bien que la plupart des films de Zeman furent souvent réputés s’adresser à un public enfantin, ils possèdent un style visuel et un esprit particulier, sophistiqué, qui enchante aussi bien les adultes...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Karel_Zeman
http://www.festival-larochelle.org/taxonomy/term/176

Jirí Tarantík
http://www.imdb.com/name/nm0850240/

Zdenek Liska
Né le 16 mars 1922 à Smečno et décédé le 13 août 1983 à Prague.
A beaucoup travaillé avec l’animateur Jan Švankmajer...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zden%C4%9Bk_Li%C5%A1ka

Milos Kopecký
Né le 22 août 1922 à Prague où il est décédé le 16 février 1996.
http://www.imdb.com/name/nm0465716/

Rudolf Jelínek
http://www.imdb.com/name/nm0420628/

Jana Brejchová
Née le 20 janvier 1940 à Prague.
http://www.imdb.com/name/nm0107012/

Karel Höger
Né le 17 juin 1909 à Brno, décédé le 4 mai 1977 à Prague.
http://www.imdb.com/name/nm0405859/

Rudolf Hrusinsky
http://www.imdb.com/name/nm0398703/

Eduard Kohout
http://www.imdb.com/name/nm0463451/

Jan Werich
Né à Prague le 6 février 1905 où il est décédé le 31 octobre 1980.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Jan_Werich
http://www.imdb.com/name/nm0921276/

Karel Effa
voir fiche du film Qui veut tuer jessie ?
http://www.citebd.org/spip.php?film1614

Josef Hlinomaz
Né le 9 octobre 1914 à Prague, décédé le 8 août 1978 à Split (Croatie).
http://www.imdb.com/name/nm0387218/

Miroslav Holub
http://www.imdb.com/name/nm0392705/

Miroslav Homola
Né le 25 novembre 1909 à Prague où il est décédé le 24 octobre 1983.
http://www.imdb.com/name/nm0393027/

Frantisek Slégr
Né le 4 novembre 1894 à Prague, décédé le 22 octobre 1971 à Letovice.
http://www.imdb.com/name/nm0805711/

Václav Trégl
Né le 10 décembre 1902 à Bělá pod Bezdězem, décédé le 11 février 1979 à Prague.
http://www.imdb.com/name/nm0874553/

Bohus Zahorsky
Né le 5 février 1906 à Prague où il est décédé le 22 septembre 1980.
http://www.imdb.com/name/nm0959149/

Zdenek Hodr
Née le 1er juin 1908 à Žamberk, décédée le 15 novembre 1984 à Prague.
http://www.imdb.com/name/nm0388330/

Otto Simànek
Né le 28 avril 1925 à Třešť, décédée le 8 mai 1992 à Prague.
http://www.imdb.com/name/nm0801433/

Richard Zàhorsky
http://www.imdb.com/name/nm0952024/

extrait(s) de presse

Télérama - Dès les premières images, la lune s'impose. Bleutée, légèrement floue, elle semble, évidemment, tout droit sortie d'un film de Méliès...
àVoir-àLire - Il est donc impératif de redécouvrir ce pur chef d’œuvre qui a tellement marqué Terry Gilliam dans sa jeunesse qu’il a voulu rendre hommage à ce spectacle merveilleux à travers un long-métrage tout aussi fou à la fin des années 80.
Le Monde - La technique utilisée par Karel Zeman évoque fortement celle qu'utilisera Terry Gilliam pour ses animations du "Monty python flying circus", à la fin des années soixante...
Critikat - (...) avec "Le Baron de Crac", Karel Zeman invente une narration qui inclut les effets spéciaux à la fois dans la forme et dans le fond, pour un mariage sublimé, et vraisemblablement unique...
Cinéséries - Associant les magnifiques gravures de Gustave Doré, les effets spéciaux et les personnages réels, cette œuvre de Zeman est un fabuleux voyage au confins de l’étrange, là où la réalité rencontre la fiction, d’où ce mariage parfait de techniques variées...
Il était une fois le cinéma - Sous ses splendeurs visuelles, l’œuvre de Zeman offre aux enfants - ses premiers, mais pas les seuls, destinataires - des positions fortes...
Adrc - Et tout comme au cinéma muet, les plans larges empêchent bien souvent les acteurs de faire jouer les expressions de leur visage et les obligent à compter beaucoup plus sur leur expression corporelle.