diary of the dead - chroniques des morts-vivants - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > diary of the dead - chroniques des morts-vivants

diary of the dead - chroniques des morts-vivants

Diary of the dead
Usa - 2008 - 1h35
sorti en France le 25 juin 2008
Prix de la Critique Gérardmer 2008
interdit aux moins de 12 ans
film - version originale sous-titrée en français
de

George A. Romero

scénario : George A. Romero
direction de la photographie : Adam Swica
musique ou chansons : Norman Orenstein
avec : Michelle Morgan (Debra), Shawn Roberts (Tony Ravelo), Nick Alachiotis (Fred), Joshua Close (Jason), Amy Ciupak Lalonde (Tracy), Matt Birman (un zombie), George Buza (homme à moto), Christopher Cordell (zombie à deux têtes), Wes Craven (journaliste audio), Laura DeCarteret (Bree), Alexandria DeFabiis (un zombie), Joe Dinicol (Eliot), Stephen King (journaliste audio), Janet Lo (femme asiatique), Tatiana Maslany (Mary), Megan Park (Francine Shane), Martin Roach (étranger), Todd Schroeder (Brody), Quentin Tarantino (journaliste audio), Guillermo del Toro (journaliste audio), Alan Van Sprang (colonel), Chris Violette (Gordo Thorsen), George A. Romero (chef de la police), Simon Pegg (journaliste audio), Scott Wentworth (Maxwell), Greg Nicotero (zombie chirurgien), Tom Savini (homme qui crie à la radio)
séances : semaine du mercredi 7 janvier 2009
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
21:00*
séance spéciale :
* mardi fantastique : "Zombies de la nuit" - couplé avec "White zombie" - séances aux tarifs habituels ou formule : 2 films + collation = 12 € (soirée animée avec Gilles Colas - collation entre les deux séances au Café de l'Image)

synopsis

Des étudiants en cinéma, dont Jason qui rêve de devenir documentariste, partent tourner un film d'épouvante au fond d'une forêt. Ils sont alors témoins d'une invasion de morts-vivants et, très rapidement, d'un bain de sang. Jason voit alors le moyen de tourner le documentaire de sa vie et ne cesse de filmer et de mettre en ligne les événements, expliquant aux autres dont le malaise est croissant qu'ils ont pour mission de montrer cette nouvelle réalité au public et de les aider ainsi à survivre, puisque les médias leur mentent...

notes de production

George A. Romero est, faut-il le rappeler, le créateur d’une saga devenue non seulement culte au fil des années, mais aussi un genre à part entière. La Nuit des morts-vivants, sorti aux Usa en 1968, alors en pleine guerre du Viêtnam, fit l’effet d’une bombe. En 1978 (mais seulement en 1983 en France), il récidive avec Zombie, dans lequel le cinéaste distille une féroce critique de la société de consommation. Suit Le Jour des morts-vivants en 1985 ; dans une période où il a déjà du mal à financer ses films. En 2005, fidèle au genre qui a fait sa gloire, il frappe une quatrième fois avec Land of the dead ; un volet notamment porté par Asia Argento, Dennis Hopper et John Leguizamo. Diary of the dead est donc le cinquième volet de la saga...En attendant un hypothétique sixième opus, qui serait selon le cinéaste, axé sur la religion et les relations tribales.
La saga
- 1968 La Nuit des morts-vivants
http://www.citebd.org/spip.php?film1790
- 1978 Zombie, le crépuscule des morts-vivants
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zombie_(film)
- 1985 Le Jour des morts-vivants
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Jour_des_morts-vivants
- 2005 Le Territoire des morts
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Territoire_des_morts
- 2010 Le Vestige des morts-vivants
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Vestige_des_morts-vivants

Lorsque George A. Romero a mis en chantier son Diary of the dead, il pensait être le premier, sinon parmi les premiers, à utiliser une caméra dv sur l’intégralité du long métrage. Mais, selon ses propres termes, il s’est finalement fait coiffer au poteau par un certain Brian De Palma avec Redacted (1) et Matt Reeves avec Cloverfield (2) !
La parole à George A. Romero : j’aime bien me pencher sur le sujet. D’autant qu’aujourd’hui, chaque fois que l’on a une "information", il me semble qu’il s’agit surtout d’une vision de cette information et non de la véritable information. Je pense que les médias, au lieu de nous donner de l’information brute, ne cessent de l’interpréter et de la déformer. Et donc on nous donne un jugement de l’information. Ce qui est intéressant avec l’internet, c’est qu’on peut au moins recouper sous plusieurs angles la même information et donc parvenir à une certaine "vérité" sur cette information. Avec la télé, vous devez subir le message que telle ou telle chaîne veut faire passer. Mais bien sûr, il faut faire attention à ce qui se trouve sur l’internet car il y a tout de même une sacré cohorte de dingues avec des blogs de toute sorte qui racontent n’importe quoi. Et d’ajouter : c’est effrayant comment on peut faire croire n’importe quoi à n’importe qui avec un beau site et de belles promesses. Et puis je trouve que l’internet, la télé et les médias en général tribalisent de plus en plus les gens en société. On assiste à une segmentation de la population en centaines de petites tribus qui refusent de faire "un", de mettre en commun. De plus en plus, c’est chacun pour soi et chez soi. Cela devient vraiment dangereux et on va très vite perdre le sens de notre humanité... Donc c’est tout ce que je dénonce dans mes films. Avec évidemment un maximum de scènes gores pour vous distraire entre deux discours politiques.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film379
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Cloverfield

George A. Romero fait une apparition en caméo dans Diary of the dead, ainsi qu’un certain nombre de personnalités du cinéma de genre. Tous ces acteurs-réalisateurs sont grimés en journalistes audio ou vidéo ; à vous de les reconnaître !
Le tournage de Diary of the dead n’aura duré que 23 jours !

Les réactions des fans de George A. Romero sur Land of the dead ont été plutôt mitigées. Certains lui ont reproché en effet d’avoir livré un opus trop commercial, pas assez contestataire et véhément. Un message semble-t-il parfaitement reçu par le cinéaste, qui déclare : Land of the dead était un film de studio. Dès sa mise en chantier on m’avait mis en garde quant au fait de tourner pour Universal (3), mais il s’est avéré qu’ils m’ont laissé faire le film que je voulais. Quand je l’ai tourné, il était impossible de savoir si une suite se ferait ou pas, parce que ce sont des décisions qui se prennent après la sortie. Je ne me suis pas posé ce genre de questions afin de pouvoir me concentrer sur l’histoire que je voulais raconter et le faire le mieux possible. Mais, même si j’aime beaucoup ce film, j’ai craint qu’il y ait une suite encore plus « grosse », aux airs de jeux du cirque un peu ridicule. J’avais pensé, avant même d’avoir attaqué Land of the dead, faire un autre film de morts-vivants, à plus petite échelle. C’est devenu Diary of the dead où l’on suit un groupe de personnages face à des événements similaires à ceux de La Nuit des morts-vivants .
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Universal_Pictures

Entretien avec George A. Romero
Certains plans sont très sophistiqués. Qu’est-ce qui a été le plus compliqué : construire une histoire ou la mise en scène de ce film ?
La première étape est évidemment l’écriture du scénario. C’est ensuite qu’il faut réfléchir à comment exécuter les idées folles qu’on a écrites. Sur certains plans, nous avons répété pendant une journée avant de les tourner en trois prises, comme celui où la caméra part de l’extérieur de la maison, entre, suit un long couloir pour arriver dans le garage, en ressort par la cuisine pour arriver dans la salle à manger où un des personnages est attaqué par un jeune mort-vivant. La plupart des scènes ont été bouclées en une seule prise. Je crois que ça donne un sens de l’immédiateté à ces séquences, qui, j’espère, immergent le spectateur dans le film parce qu’il en fait le témoin direct de choses terribles et d’apparence réaliste...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/diary-of-the-dead-chroniques-des-morts-vivants,81605

George A. Romero
voir fiche du film La Nuit des morts-vivants
http://www.citebd.org/spip.php?film1790

Adam Swica
http://www.imdb.com/name/nm0842514/

Norman Orenstein
http://www.imdb.com/name/nm0002640/

Michelle Morgan
https://fr.wikipedia.org/wiki/Michelle_Morgan

Shawn Roberts
https://fr.wikipedia.org/wiki/Shawn_Roberts

Nick Alachiotis
http://www.imdb.com/name/nm0015777/

Joshua Close
https://fr.wikipedia.org/wiki/Joshua_Close

Amy Ciupak Lalonde
http://www.imdb.com/name/nm1674589/

Matt Birman
http://www.imdb.com/name/nm0083641/

George Buza
http://www.imdb.com/name/nm0125579/

Christopher Cordell
http://www.imdb.com/name/nm0179453/

Wes Craven
voir fiche du film La Colline a des yeux
http://www.citebd.org/spip.php?film1800

Laura DeCarteret
http://www.imdb.com/name/nm0213671/

Alexandria DeFabiis
http://www.imdb.com/name/nm1505845/

Joe Dinicol
https://fr.wikipedia.org/wiki/Joe_Dinicol

Stephen King
voir fiche du film Carrie au bal du diable
http://www.citebd.org/spip.php?film1552

Janet Lo
http://www.imdb.com/name/nm0516305/

Tatiana Maslany
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tatiana_Maslany

Megan Park
Née Megan Marie Park le 24 juillet 1986 à Lindsay (Ontario).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Megan_Park

Martin Roach
http://www.imdb.com/name/nm0730045/

Todd Schroeder
http://www.imdb.com/name/nm0775539/

Quentin Tarantino
voir fiche du film Django unchained
http://www.citebd.org/spip.php?film1070

Guillermo del Toro
Né le 9 octobre 1964 à Guadalajara.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Guillermo_del_Toro

Alan Van Sprang
Né le 19 juin 1971 à Calgary (Alberta).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Van_Sprang

Chris Violette
http://www.imdb.com/name/nm1733621/

Simon Pegg
voir fiche du film Le Dernier pub avant la fin du monde
http://www.citebd.org/spip.php?film1165

Scott Wentworth
http://www.imdb.com/name/nm0921137/

Greg Nicotero
Né le 15 mars 1963 à Pittsburgh.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Gregory_Nicotero

Tom Savini
Né le 3 novembre 1946 à Pittsburgh .
Homme orchestre du cinéma fantastique, il a beaucoup travaillé avec George Romero...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tom_Savini

extrait(s) de presse

Positif - … Ces joviales 95 minutes réaffirment (...), face à toute décrépitude, la puissance immarcescible du geste artistique...
L'Humanité - … Romero s’amuse aussi, çà et là, en blagues noires qui soulagent un instant tout en préparant le pire à venir...
Ouest France - … Reste que la recherche du frisson ne semble pas être cette fois-ci le but premier de son entreprise…
Télérama - Depuis qu'il est permis, voire recommandé, d'afficher son penchant pour les films d'horreur et les séries Z, George Romero bénéficie d'une aura auprès des cinéphiles, toutes générations et toutes chapelles confondues…
Le Point - … Observateur de son temps, Romero l’a toujours été, lui qui avait confié le rôle du protagoniste de La nuit des morts-vivants à un Afro-Américain, transformant ainsi le film en manifeste de la cause noire…
Chronicart - … si Romero n'a rien perdu de ses capacités de filmeur, il semble bien loin d'avoir trouvé matière à se relancer…
Avoir, à lire - … Romero, à travers son pamphlet politique, n’en oublie pas le rythme et le gore…
L'Express - Ce qu'il y a de pratique avec les morts-vivants, c'est qu'ils sont toujours susceptibles de revenir d'un film à l'autre…