shaun le mouton - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > shaun le mouton

shaun le mouton

ciné môme
Shaun the sheep movie
Gb - 2015 - 1h25
sorti en France le 1er avril 2015
accessible de 7 à 77 ans
film d'animation - film muet
de

Richard Starzak, Mark Burton

scénario : Richard Starzak
direction de la photographie : Charles Copping, Dave Alex Riddett
musique ou chansons : Ilan Eshkeri
voix : Justin Fletcher (Shaun/Timmy), John B. Sparkes (Bitzer/Farmer), Omid Djalili (Trumper), Richard Weber (Shirley), Kate Harbor (mère de Timmy/Meryl), Tim Hands (Slip), Andy Nyman (Nuts), Simon Greenhal (les jumeaux), Emma Tate (Hazel), Jack Paulson (célébrité aux cheveux mal coiffés), Nick Park (lui-même)
séances : semaine du mercredi 9 décembre 2015
mercredi 9 jeudi 10 vendredi 11 samedi 12 dimanche 13 lundi 14 mardi 15
14:00*
14:00*
séance spéciale :
* tarif jeune (- 18 ans) 3,50 €
séances : semaine du mercredi 16 décembre 2015
mercredi 16 jeudi 17 vendredi 18 samedi 19 dimanche 20 lundi 21 mardi 22
14:00
14:00
14:00
14:00
14:00
séances : semaine du mercredi 23 décembre 2015
mercredi 23 jeudi 24 vendredi 25 samedi 26 dimanche 27 lundi 28 mardi 29
14:00
14:00
14:00
14:00
14:00
14:00
séances : semaine du mercredi 30 décembre 2015
mercredi 30 jeudi 31 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
14:00
14:00
14:00
14:00*
séance spéciale :
* dernière séance

synopsis

Shaun est un mouton malicieux qui vit dans une ferme avec ses congénères beaucoup moins malins que lui. Mais Shaun est las du train-train quotidien de la ferme. Il imagine alors d'endormir le fermier et de l'enfermer dans une caravane, afin d'avoir une journée de repos avec son troupeau. Mais les choses tournent mal : la caravane, mal calée, part à toute vitesse sur la route qui mène à la Grande Ville. Bitzer le chien se lance seul à la poursuite de la caravane. En plus, Shaun et le troupeau se retrouvent enfermés dehors car les cochons se sont enfermés dans la ferme pendant que tout le monde essayait de rattraper la caravane. L'auge est vide et pas moyen d'atteindre les stocks de provisions pour moutons. La solution s'impose : il faut aller chercher le fermier à la ville. Pendant ce temps, la caravane a fait une entrée mouvementée en ville et le fermier s'est retrouvé assommé par le choc final. À son réveil à l'hôpital, il a tout oublié de son ancienne vie...

notes de production

C’est en 1995 que Shaun le mouton apparaît pour la première fois à l’écran, dans Wallace et Gromit : rasé de près. Dans ce troisième épisode, Wallace, accusé de voler des moutons, essaye de prouver son innocence. Il prend sous son aile un petit mouton, Shaun, après que celui-ci ait été rasé.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ras%C3%A9_de_pr%C3%A8s

Le prénom du mouton Shaun a été choisi car, prononcé en anglais, il se rapproche de shorn, qui signifie tondu : cela fait référence à sa première apparition durant laquelle il finissait rasé de près.

Après son apparition dans Wallace et Gromit : rasé de près, Shaun est apparu dans des publicités, des cartes de vœux, des livres. Dix ans plus tard, une série lui est consacrée : Shaun le mouton. De nouveaux personnages apparaissent comme Bitzer, le chien de berger. C’est aujourd’hui un film entier qui retrace sa vie !
La série Shaun le mouton (130 épisodes de 7mn) est diffusée dans plus de 170 pays. Les réalisateurs espèrent toucher un public aussi large pour le film : l’absence de dialogues devrait faciliter son exportation !
https://fr.wikipedia.org/wiki/Shaun_le_mouton

Le plus grand challenge a été de réaliser un film sans aucun dialogue. Le superviseur de l’animation Will Becher explique : pour les animateurs, le dialogue est un élément important. Il nourrit la caractérisation des personnages ; nous prenons des décisions à partir de là. Avec Shaun, le Fermier et Bitzer, il fallait se concentrer sur leur langage corporel : il s’agissait de faire ressentir au spectateur l’émotion des événements se déroulant à l’écran. C’était un formidable défi.

Un autre challenge de taille a été de donner des expressions à Shaun le mouton. En effet, dépourvu de sourcils, ses émotions devaient non pas passer par ses yeux mais par ses bras, ses oreilles, ses attitudes.

La période de préparation de Shaun le mouton a été bouclée en deux mois, ce qui est plutôt rapide pour un long-métrage d’animation. Pour comparer, Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout ! a nécessité six mois de préparation.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Pirates_!_Bons_%C3%A0_rien,_mauvais_en_tout

Le tournage de Shaun le mouton a nécessité une vingtaine d’animateurs et une trentaine de maquettistes. Une centaine de personnes a participé à l’élaboration du film, ce qui reste peu pour un long-métrage.

Si Shaun, le fermier et Bitzer étaient les personnages principaux de la série, cela n’était pas suffisant pour un long-métrage. Ainsi, de nouveaux personnages ont été créés, principalement des moutons, à qui l’équipe a donné des noms, une histoire et un style propres.

Trumper, voleur d’animaux, est également un nouveau personnage. Il a été créé à partir du personnage principal de la comédie Paul Blart : super vigile. Peter Lord explique : il a toujours voulu être policier mais il n’a jamais réussi à entrer à l’école de police. Il a fini par terroriser les animaux, faute de pouvoir terroriser les gens.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Blart_:_Super_Vigile

Slip, la petite chienne orpheline avec qui Shaun fait équipe est, pour le réalisateur Richard Starzak, à l’image des orphelins dans les films de Charlie Chaplin.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Charlie_Chaplin

Pour Shaun le mouton, Aardman s’est associé à la société de production Studiocanal. Peter Lord développe : nos partenaires ne nous ont jamais mis la pression, mais on a toujours eu le sentiment qu’ils étaient bien présents. C’est assez différent avec Studiocanal : on se sent plus libres et ils nous donnent davantage confiance dans notre travail.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aardman_Animations
https://fr.wikipedia.org/wiki/Studiocanal

C’est au Japon que Shaun le mouton remporte le plus grand succès. En tout, près de cinquante entreprises fabriquent des produits dérivés de Shaun et une exposition itinérante organisée à Tokyo sur le mouton a accueilli 30 000 visiteurs en seulement cinq jours !

21 marionnettes du petit mouton ont été fabriquées pour les besoins du film. Chaque marionnette a nécessité environ dix jours de travail. En tout, 354 marionnettes ont été utilisées pour Shaun le mouton et 80 mètres de molleton ont été utilisés pour simuler la laine des moutons.
Il fallait 45 minutes pour tondre les marionnettes des moutons.
17 animateurs ont travaillé sur Shaun le mouton. Ils tournaient environ 2 secondes de film utiles par jour. Un animateur seul aurait mis près de 9 ans à tourner ce film, qui dure 1h25 !

La technique d’animation employée pour le film est l’animation en volume, déjà utilisée pour la série télévisée Shaun le mouton et pour la plupart des précédents films des studios Aardman. L’ensemble des éléments du film est fabriqué en volume dans les studios. Les personnages sont des figurines dotées de squelettes métalliques plus ou moins élaborés et qui sont légèrement déplacés entre chaque image afin de filmer chaque scène image par image. Le passage de Shaun au grand écran implique cependant quelques différences. Les décors sont plus grands et divisés en de nombreux éléments amovibles afin de faciliter l’accès de tous les coins du plateau à l’équipe de tournage. Les animateurs détaillent davantage les personnages, en particulier leurs expressions faciales (regards, bouches, etc.). Comme les épisodes de la série, le film ne comprend aucun dialogue articulé : les personnages s’expriment par cris d’animaux ou par grognements et syllabes inintelligibles (pour les humains), ce qui implique de faire comprendre l’intrigue et les émotions des personnages par d’autres moyens, principalement l’animation elle-même, la réalisation et la musique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Animation_en_volume

A l’image de Walt Disney ou Pixar qui glissent des clins d’œil dans leurs dessins animés, des références à d’autres productions Aardman sont faites dans Shaun le mouton. Ainsi, l’écusson Blue Peter que l’on voit sur la sacoche de Shaun a déjà pu être vu dans Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout.

Plusieurs clins d’œil à d’autres films que ceux d’Aardman sont faits tout au long du film. Par exemple, lors de la scène de la fourrière, un chat se comporte comme Hannibal Lecter dans Le Silence des agneaux.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Silence_des_agneaux_(film)

Richard Starzak
Alias Golly, est né dand le Suffolk en 1959, il a été recruté chez Aardman en 1983...
http://www.franceinter.fr/personne-richard-goleszowski-dit-richard-starzak
http://www.imdb.com/name/nm0326450/

Mark Burton
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=56888.html

Dave Alex Riddett
http://www.imdb.com/name/nm0725725/

Ilan Eshkeri
Né le 7 avril 1977 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ilan_Eshkeri

Justin Fletcher
http://www.imdb.com/name/nm1017994/

Omid Djalili
Né le 30 septembre 1965 à Londres.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Omid_Djalili

Kate Harbor
http://www.imdb.com/name/nm0361957/

Tim Hands
http://www.imdb.com/name/nm0359486/

Andy Nyman
http://www.imdb.com/name/nm0638762/

Simon Greenhal
http://www.imdb.com/name/nm0338425/

Emma Tate
http://www.imdb.com/name/nm1469295/

Jack Paulson
http://www.imdb.com/name/nm1015406/

Nick Park
Né le 6 décembre 1958 à Preston (Lancashire).
A l’origine de Wallace et Gromit, il réalise ses premiers films dès l’âge de 13 ans...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Nick_Park

extrait(s) de presse

Le Nouvel obs - Avec cette oeuvre sans dialogue, les studios Aardman renouent avec un burlesque savoureux. On adore.
Le Parisien - Une folle épopée pleine de tendresse et d'émotion, rythmée par une avalanche de gags qui feront mouche quel que soit son âge...
Le Point - Pour leur sixième long-métrage, les studios Aardman, précurseurs des films d'animation en pâte à modeler, livrent un petit bijou de créativité.
Positif - Le refus de la 3D numérique ajoute encore au charme des personnages. Ils semblent sortis d'une maison de poupée, tout est "cousu main" : grain des tissus, moelleux de la laine, satiné du cuir... Et jamais la prouesse technique n'est mise en avant. Pourtant, quel tour de force !
Cinéma teaser - Shaun offre à Aardman l’occasion de revenir aux fondamentaux de son savoir-faire inimitable.
La Voix du nord - Des borborygmes, des onomatopées, toutes sortes de sons et bruitages incongrus, des phrases musicales chevauchant une chatoyante bande-son pop rock ultra british, mais pas une ligne de texte ! Super challenge relevé avec brio.
Le Monde - Une histoire inventive, palpitante. Ce film, en un mot, est un petit bijou de surréalisme bon enfant, une échappée loufoque (...).
Télérama - Cette comédie d'animation est un régal : les décors urbains ou champêtres, aussi minutieux que variés, sont un délice visuel. Quant aux personnages, sarabande en pâte à modeler, plastique, tissu et autres trésors de bric et de broc, ils sont plus hilarants les uns que les autres (...).