le salsifis du bengale et autres poèmes de robert desnos - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > le salsifis du bengale et autres poèmes de robert desnos

le salsifis du bengale et autres poèmes de robert desnos

ciné môme
France - 2015 - 0h42
sorti en France le 30 septembre 2015
à voir en famille, accessible aux enfants à partir de 6 ans
film d'animation - film francophone
de

collectif

d'après l'oeuvre de : Robert Desnos
voix : Jacques Gamblin, Romane Bohringer, Françoise Bertin, Zoé Bue Dreano...
séances : semaine du mercredi 4 novembre 2015
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
15:45
15:45
15:45
séances : semaine du mercredi 11 novembre 2015
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
15:45
15:45
15:45

synopsis

13 poèmes de Robert Desnos mis en image et animés par 13 jeunes réalisateurs issus des écoles d'animation françaises...

notes de production

Ce que nous demandons au cinéma, c’est l’impossible, c’est l’inattendu, le rêve, la surprise, le lyrisme qui effacent les bassesses dans les âmes et les précipitent enthousiastes aux barricades et dans les aventures ; ce que nous demandons au cinéma c’est ce que l’amour et la vie nous refusent, c’est le mystère, c’est le miracle...
Robert Desnos in Le Soir (2 avril 1927)

Dans un petit bateau
de Charlotte Cambon (La Poudrière)
http://www.poudriere.eu/fr/
musique Frédéric Marchand
animation 2D numérique et papier découpé
Dans un petit bateau, une petite dame. Un petit matelot, tient les petites rames. Ils s’en vont voyager, sur un ruisseau tranquille, Sous un ciel passage Et dormir dans une île...

Papier Buvard
de Marine Laclotte (Emca)
http://www.angouleme-emca.fr/fr/index.asp
musique Morgan Marteau
animation 2D numérique et peinture, crayon, pastel
Comment oublier la douceur et les plaisirs de l’enfance ? Le récit d’une vie à travers le regard de celle qui savoure l’instant présent, avec l’innocence de la petite fille qu’elle garde en elle, jusqu’à son dernier souffle de bonheur...

Demi-rêve
de Gabrielle Sibieude (L’Atelier)
http://ecolelatelier.com/
musique Freddo Marchand, Yan Volsy
animation 2D numérique
La petite fille a peur du noir. Il est déjà l’heure d’aller dormir et sa nouvelle veilleuse ne l’a qu’à moitié convaincue. Et pourtant ! Demain matin, elle aura grandi...

Le Zèbre
de Viviane Viviane Boyer Araujo (Emca)
http://www.angouleme-emca.fr/fr/index.asp
musique Julien Divisia
animation 2D numérique
Il était une fois un poulain dans une grande forêt dont les ombres lui font des zébrures. À la recherche de sa mère, il va rencontrer la liberté…

Bonsoir tout le monde
de Kathleen Ponsard (L’Atelier)
http://ecolelatelier.com/
musique Pablo Pico
animation 2D numérique
La nuit emporte Jane dans une promenade imaginaire qui va la confronter à ses espoirs et ses angoisses...

Couplet de la rue de Bagnolet
de Quentin Guichoux (L’Atelier)
http://ecolelatelier.com/
musique Morgan Marteau, Pablo Pico, Julien Divisia, Freddo Marchand, Yan Volsy
animation 2D numérique
Un homme triste passe sa vie dans l’ombre. Jusqu’à ce qu’il croise le chemin du soleil de la rue de Bagnolet qui n’est pas tout à fait comme les autres…

Il était une feuille
de Anaïs Scheeck-Lauriot (Ensad)
http://www.ensad.fr/10-secteurs/cinema-animation
musique Morgan Marteau
animation 2D numérique
Entre l’immensément petit et l’immensément grand, il était une feuille avec ses lignes. Il était une branche au bout de la feuille. Et au bout de la branche ?

Les Quatre sans cou
de Alix Fizet (La Poudrière)
http://www.poudriere.eu/fr/
musique Julien Divisia
animation papier découpé, stop motion
Les quatre sans cou n’ont peut-être plus la tête sur les épaules, mais ils ont un sacré coup de main en cuisine ! Ces jeunes hommes sont de fins gourmets, et aiment partager leur banquet. Face à cette bande de chef-cuistot, leur invité devra garder la tête froide...

Paris
de Justine Vuylsteker (Esaat)
http://www.reca-animation.com/les-ecoles-d-animation/esaat/
musique Julien Divisia, Yan Volsy
animation sable en banc-titre, stop motion
Un homme marche dans les rues de Paris. Autour de lui, la ville se réveille…

Couchée
de Debora Cheyenne Cruchon (Les Gobelins)
http://www.gobelins.fr/fi/animation
musique Pablo Pico, Yan Volsy
animation 2D numérique et pastel, crayon
Pendant une partie de cache-cache avec ses amis, Alisea se laisse surprendre par la beauté du paysage qui l’entoure. Suivant des yeux une libellule, puis un oiseau, elle se couche dans l’herbe, et nous invite à contempler le paysage à travers ses yeux, ses émotions, ses rêveries d’enfant...

Le Salsifis du Bengale
de Raphaëlle Stolz (Les Gobelins)
http://www.gobelins.fr/fi/animation
musique Freddo Marchand
animation 2D numérique et dessin à la plume
Méchant comme une gale et bête comme un serin, le salsifis du Bengale terrorise son palais. À y regarder de près, il a beau tout dévorer, il n’est pourtant pas heureux : s’il s’endort il dort mal, s’il s’éveille il vit peu...

J’ai tant rêvé de toi
de Emma Vakarelova (La Poudrière)
http://www.poudriere.eu/fr/
musique Yan Volsy
animation 2D numérique et peinture
J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité. Un film sur l’Horizon et son amour impossible....

La grenouille aux souliers percés
de Juliette Cuisinier (Emca)
http://www.angouleme-emca.fr/fr/index.asp
musique Pablo Pico
animation 2D numérique
Une grenouille aux souliers percés joue de la musique dans la forêt. Elle demande la charité à ceux qui viennent l’écouter. Que va-t-il se passer ?

Lors du Festival d’Annecy (1), Delphine Maury (2), productrice, admirait beaucoup les univers graphiques des étudiants des écoles d’animation françaises. En 2011, elle a rencontré Eugénie Prévert et cette dernière lui a proposé les textes de son grand-père, Jacques Prévert (3). Delphine Maury explique : de là est né ce projet (4) un peu fou de diffuser à la télé ces premiers films de réalisateurs sortant d’écoles sur de la poésie.
(1) https://fr.wikipedia.org/wiki/Festival_international_du_film_d%27animation_d%27Annecy
(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Delphine_Maury
(3) https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Pr%C3%A9vert
(4) http://www.citebd.org/spip.php?film1334

Pour cette deuxième saison, le thème du Printemps des poètes (5) était l’insurrection poétique. Delphine Maury explique : Robert Desnos s’imposait par sa poésie mais aussi par l’homme qu’il était. Mort il y a 70 ans au camp de Terezin, près de Prague, ce chantre du surréalisme qui était aussi homme de radio, était un résistant très actif. La collection En sortant de l’école coproduite par Tant Mieux prod. (6) (Bayard jeunesse animation) et France télévisons rend donc hommage à Robert Desnos avec des courts-métrages d’environ 3 minutes.
(5) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Printemps_des_Po%C3%A8tes
(6) http://www.tantmieuxprod.net/

Après une première saison consacrée à la poésie de Jacques Prévert, la saison 2 s’est déroulée selon les mêmes conditions : visite d’une vingtaine d’écoles françaises d’animation et proposition d’une cinquantaine de poèmes de Robert Desnos aux étudiants volontaires. Les participants à ce projet ont donc dû choisir un poème, rédiger une note d’intention de réalisation et une autre sonore et musicale et joindre un dossier graphique.

Deux mois après la visite des écoles, 94 dossiers ont été envoyés à la société de production Tant Mieux prod. Seulement 30 candidats ont pu rencontrer le jury et lors de la sélection finale, 13 jeunes réalisateurs, entre 20 et 26 ans, ont été retenus.

Les 13 réalisateurs retenus ont dû illustrer et interpréter le poème choisi de Robert Desnos selon leurs envies, leurs images, leur rythme, leurs univers et techniques graphiques et leurs messages. Le but : raconter l’histoire en fonction de ce que leur inspire les mots du poème.

Une fois leur diplôme obtenu, les 13 réalisateurs ont passé un mois en résidence à l’Abbaye de Fontevraud (7) pour définir les grandes lignes de leur film, réaliser leur storyboard (8) et des animatiques (9) (élaboration d’une maquette visuelle). Des romanciers, auteurs de bédé et le parrain de la collection, Didier Brunner (10), sont venus à leur rencontre afin de les aider. Les réalisateurs sont ensuite partis dans des studios d’animation pour enregistrer leurs courts-métrages.
(7) https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Notre-Dame_de_Fontevraud
(8) https://fr.wikipedia.org/wiki/Storyboard
(9) https://fr.wikipedia.org/wiki/Animatique
(10) https://fr.wikipedia.org/wiki/Didier_Brunner

Pour leurs courts-métrages, les réalisateurs ont chacun utilisé une technique différente selon leur univers : animation traditionnelle, banc-titre, 2D, papier découpé. En plus de l’animation, leurs créations ont aussi des musiques originales et des bruitages réalisés par un vrai bruiteur.

Les partenaires prestigieux de la première saison ont accepté de renouveler l’expérience cette année. France télévisions, Bayard jeunesse animation, le Cnc ont donc apporté leur soutien aux réalisateurs pour leus films. La Région Poitou Charente a aussi aidé en les accueillant à Angoulême pendant leur semaine de préparation.

Sur les 13 réalisateurs sélectionnés, il n’y a qu’un seul garçon. Au départ, parmi les 94 dossiers, la moitié provenait pourtant de garçons, mais après la sélection, les filles ont fait l’unanimité. Delphine Maury explique : les projets des filles étaient peut-être un peu plus mûrs, allaient plus loin dans le contenu et aussi dans la poésie de l’univers graphique.

extrait(s) de presse

Le Monde - Éclectique et ludique, le programme est une réussite.
Le Parisien - On y vit de courtes aventures forcément poétiques, qui parfois rendent un peu tristes mais souvent mettent du baume et de la joie au cœur. Bref, ces "Salsifis", petites odes à Desnos, à la poésie et à l'animation créative nous procurent beaucoup de bonheur.
Télérama - Treize poèmes mis en images par treize jeunes diplômés des écoles de cinéma d'animation : un plaisir des yeux pour tous les âges.
Utopia - Alors en route pour un voyage poétique et surréaliste merveilleux.
Abus de ciné - Un charmant recueil pas forcément très accessible pour les jeunes enfants...