le scandale paradjanov ou la vie tumultueuse d’un artiste soviétique - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > le scandale paradjanov ou la vie tumultueuse d’un artiste soviétique

le scandale paradjanov ou la vie tumultueuse d’un artiste soviétique

Paradjanov
Ukraine, France, Géorgie, Arménie - 2013 - 1h35
sorti en France le 7 janvier 2015
Prix Henri-Langlois - Révélations 2014
film - version originale sous-titrée en français
de

Serge Avédikian, Olena Fetisova

scénario : Olena Fetisova
direction de la photographie : Sergei Mikhalchuk
musique ou chansons : Michel Karsky
avec : Serge Avédikian (Paradjanov), Yuliya Peresild (Svetlana), Karen Badalov (Laert), Zaza Kashibadze (Dodo), Yuri Vysotsky (Panin), Anton Yakovlev (Ilya), Konstantin Voitenko (Dima), Victor Marvin (Arseny)
séances : semaine du mercredi 4 février 2015
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
20:30*
séance spéciale :
* mar 10 à 20:30 : ciné mardi : "autour de Paradjanov" - tarif préférentiel : 2 films = 7 € (couplé avec "Les Chevaux de feu") - soirée en présence de Serge Avédikian

synopsis

Une évocation de la vie mouvementée de Sergei Paradjanov, réalisateur soviétique d’avant garde, à la fois poète, plasticien et touche-à-tout opposé à toute forme d’autorité. Auteur de films cultes, dont "Les Chevaux de feu" et "Sayat nova", son anticonformisme et son désir d’indépendance, dans un pays qui refuse les artistes déviants, lui valent cinq années d'emprisonnement dans les geôles soviétiques. S’il en ressort meurtri, Paradjanov conserve pour autant son indéfectible sens de l'humour, son excentrisme et surtout sa passion pour l’art et la beauté...

notes de production

Serge Avédikian devait au départ "seulement" interpréter le cinéaste Paradjanov, mais suite à l’obtention de la Palme d’Or à Cannes en 2010, pour son court-métrage Chienne d’histoire (1), la production lui a demandé de devenir le réalisateur du film.
(1) http://www.formatcourt.com/2010/06/chienne-dhistoire-de-serge-avedikian/

Le Scandale Paradjanov retrace les trente dernières années de la vie du cinéaste. Cette période débute au moment de la réalisation de son film à succès Les Chevaux de feu (2), qui suscita un scandale en Ukraine et le mena en prison, pour être par la suite assigné à résidence en Géorgie. Cependant, le réalisateur précise qu’il ne s’agit pas d’un biopic.
(2) http://www.citebd.org/spip.php?film1400

Si Serge Avédikian a accepté de jouer et de réaliser Le Scandale Paradjanov, c’est parce qu’il connaissait relativement bien Sergueï Paradjanov. En effet, ils se sont rencontrés à Tbilissi en Géorgie en 1983, puis à Erevan en Arménie et à Paris entre 1988 et 1991 (année du décès du réalisateur Paradjanov).

Serge Avédikian indique qu’il n’était pas si difficile de réaliser un film à propos d’un réalisateur tout en l’interprétant. Il confie : rétrospectivement, c’est essentiellement cela qui m’a permis de supporter la densité du personnage de Paradjanov. Jouer, dans le film, le rôle d’un réalisateur me permettait de lui donner une place plus grande encore en faisant de lui, d’une certaine façon, le réalisateur du film en train de se construire en temps réel !

Etant arménien, Serge Avédikian a dû faire appel à la langue russe pour son film. Il évoque le fait qu’il n’avait pas parlé cette langue depuis longtemps, et avoue l’avoir apprise durant sa jeunesse, à l’époque où l’Urss l’imposait.

Les influences cinématographiques de Serge Avédikian sont multiples. Son premier contact avec le septième art a été avec des réalisateurs du cinéma soviétique des années 20 et des années 30 tels que Alexandre Dovjenko (3) et Sergueï Eisenstein (4). Puis, par la suite, il découvrit Andreï Tarkovski (5), Artavazd Pelechian (6) et le cinéma européen avec Pier Paolo Pasolini (7), Federico Fellini (8), Ingmar Bergman (9) et Michelangelo Antonioni (10).
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Alexandre_Dovjenko
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Sergue%C3%AF_Eisenstein
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Andre%C3%AF_Tarkovski
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Artavazd_Pelechian
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Pier_Paolo_Pasolini
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Federico_Fellini
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Ingmar_Bergman
(10) http://fr.wikipedia.org/wiki/Michelangelo_Antonioni

Après de nombreux courts-métrages réalisés entre 1981 et 2009, Serge Avédikian attendait le sujet adéquat pour tenter l’aventure du long-métrage pour la première fois.

Entretien avec Serge Avédikian
Comment décririez-vous Sergueï Paradjanov ?
C’était un homme hors normes, qui avait un talent hors normes. Il était provocateur et anticonformiste, donc, par essence, dangereux pour le régime soviétique. Mais on ne l’a pas jugé pour cela. On a voulu le diaboliser en le présentant comme homosexuel, voleur d’icônes... En fait on l’a écarté de la vie professionnelle afin qu’il ne soit pas contagieux pour les jeunes réalisateurs et générations à venir. Sa liberté de ton et sa façon de faire n’étaient pas d’usage dans ce régime. C’était également un homme caractériel. Ce qui le rendait surprenant et imprévisible. Il était aussi très attentionné vis à vis des gens qu’il respectait. Il aimait échanger des objets, troquer si je puis dire, afin d’être dans une relation sensuelle avec les gens qu’il aimait. Bref, c’était quelqu’un qui voulait que la vie soit intéressante à chaque instant, et donc il attendait beaucoup de ses interlocuteurs...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/le-scandale-paradjanov-ou-la-vie-tumultueuse-d-un-artiste-sovietique-biopic,316721

Serge Avédikian
Né le 1er décembre 1955 à Erevan (Arménie).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Serge_Av%C3%A9dikian

Olena Fetisova
http://www.imdb.com/name/nm3403938/

Sergei Mikhalchuk
http://www.imdb.com/name/nm1245295/

Michel Karsky
http://www.unifrance.org/annuaires/personne/138041/michel-karsky

Yuliya Peresild
Née le 5 septembre 1984 à Pskov (Russie).
http://www.imdb.com/name/nm2099738/

Karen Badalov
Né le 28 mars 1965 à Moscou.
http://www.imdb.com/name/nm1345551/

Anton Yakovlev
Né le 8 décembre 1967 à Saint-Pétersbourg.
http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/119275-anton-yakovlev.html

extrait(s) de presse

Critikat - Paradjanov a droit à une biographie haute en couleurs, inventive et bricolée. Et c’est là l’essentiel.
Le Monde - Bien au-delà de l'exercice de style, le film-poème qu'ils (les réalisateurs) en tirent est aussi une leçon d'élégance en matière de biographie (...).
L'Humanité - Le film s’efforce avec pertinence de relier constamment la vie et l’œuvre du cinéaste, sans oublier ses longues années de prison pour dissidence.
Libération - Ecume de la récente vogue de biopics en tout genre ou contingence du calendrier des sorties, voilà que paraît en salles, une semaine seulement après le portrait crépusculaire de Pasolini dépeint par Abel Ferrara, un nouveau beau tableau des tumultes d’une vie de cinéaste (...).
Positif - On pense au "cinéma de poésie" de Pasolini, totalement en accord avec cet esprit libre qui vivait dans l'ailleurs des mythes et des icônes.
Les Inrocks - Le Scandale Paradjanov évoque comme dans un rêve et souvent comme dans un cauchemar l’existence chaotique de ce cinéaste extravagant.
Télérama - Serge Avédikian donne envie de revoir les films de Paradjanov (...). Mission accomplie, donc...
Kisskissbankbank - La France est le pays où Paradjanov rallia, de son vivant, parmi ses plus grands soutiens et ses plus grands aficionados.