gemma bovery - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > gemma bovery

gemma bovery

France - 2014 - 1h39
sorti en France le 10 septembre 2014
Festival international du film Toronto 2014
film - film francophone
de

Anne Fontaine

scénario : Anne Fontaine, Pascal Bonitzer
d'après l'oeuvre de : Posy Simmonds
direction de la photographie : Christophe Beaucarne
musique ou chansons : Bruno Coulais
avec : Gemma Arterton (Gemma Bovery), Fabrice Luchini (Martin Joubert), Jason Flemyng (Charlie Bovery), Isabelle Candelier (Valérie Joubert), Kacey Mottet Klein (Julien Joubert), Niels Schneider (Hervé de Bressigny), Edith Scob (Madame de Bressigny), Mel Raido (Patrick), Pip Torrens (Rankin), Elsa Zylberstein (Wizzy), Pascale Arbillot (nouvelle voisine), Philippe Uchan (Docteur Rivière), Marie-Bénédicte Roy (Madame Rivière)
séances : semaine du mercredi 28 janvier 2015
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
11:00*
séance spéciale :
* dimanche 1er février à 11h00 : projection du film ( tarif unique : 2,50 €) suivie d'une rencontre avec Posy Simmonds (rencontre annulée pour des raisons indépendantes de notre volonté)

synopsis

Martin est un ex-bobo parisien reconverti plus ou moins volontairement en boulanger d'un village normand. De ses ambitions de jeunesse, il lui reste une forte capacité d'imagination, et une passion toujours vive pour la grande littérature, celle de Gustave Flaubert en particulier. On devine son émoi lorsqu'un couple d'Anglais, aux noms étrangement familiers, vient s'installer dans une fermette du voisinage. Non seulement les nouveaux venus s'appellent Gemma et Charles Bovery, mais encore leurs comportements semblent être inspirés par les héros de Flaubert. Pour le créateur qui sommeille en Martin, l'occasion est trop belle de pétrir - outre sa farine quotidienne - le destin de personnages en chair et en os. Mais la jolie Gemma Bovery, elle, n'a pas lu ses classiques, et entend bien vivre sa propre vie...

notes de production

Il s’agit d’une adaptation du roman graphique éponyme de Posy Simmonds publié en 1999, librement inspirée de Madame Bovary (1) de Gustave Flaubert.
On lui doit également Tamara Drewe (2), adapté sur grand écran en 2010 avec Gemma Arterton dans le rôle principal.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Madame_Bovary
(2) http://www.citebd.org/spip.php?film439

Le tournage de Gemma Bovery a débuté fin août 2013 et s’est étalé sur quarante-trois jours entre la Haute-Normandie, Paris et Londres. Certaines scènes ont été tournées à Lyons-la-Forêt (3) du 26 au 30 août 2013 et à Rouen entre fin septembre et début octobre 2013.
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Lyons-la-For%C3%AAt

Anne Fontaine, qui connaissait le travail de Posy Simmonds grâce à son roman graphique "Tamara Drewe" (qui fut adapté en long-métrage en 2010), explique pourquoi elle décida d’adapter "Gemma Bovery" : le jeu de mot sur un archétype littéraire féminin détourné me semblait prometteur et ludique. Quand j’ai lu le roman, les personnages m’ont intriguée et touchée : j’ai senti leur potentiel comique et leur profondeur humaine, et j’ai été séduite par le ton de l’auteur, entre comédie féroce et formidable ironie. (...) - Emma Bovary - et Gemma Bovery. Ce côté fétichiste m’a semblé extrêmement séduisant pour un futur scénario.

Pour Anne Fontaine, travailler avec Fabrice Luchini était une évidence : quand j’ai lu le roman graphique, j’y ai immédiatement superposé Fabrice Luchini, pas seulement en tant qu’interprète, mais comme un être qui a Flaubert dans le sang, au plus profond de lui. (...) je l’ai si souvent entendu parler de Madame Bovary de manière incarnée, j’ai eu le sentiment que ce rôle n’attendait que lui. J’ai donc écrit le scénario en me disant qu’il y avait une probabilité assez forte pour que le personnage lui plaise (...), raconte-t-elle.

La réalisatrice Anne Fontaine pensa que Gemma Arterton ne serait pas intéressée pour incarner de nouveau un personnage de Posy Simmonds. Elle rencontra donc plusieurs actrices pour ce rôle, jusqu’au jour où Arterton passa le casting : dès qu’elle a ouvert la porte et qu’elle m’a lu un petit texte en français qu’elle avait écrit, j’ai compris que j’avais affaire à une bombe atomique : elle dégage une énergie qui fait qu’on ne peut pas ne pas l’aimer. (...) Je n’ai même pas eu besoin de lui faire faire des essais : elle est venue trois mois en France pour s’immerger dans la culture locale avant de travailler le personnage.

Anne Fontaine collabore pour la troisième fois avec le chef opérateur Christophe Beaucarne, à qui elle avait fait appel pour les films Coco avant Chanel (4) et Perfect mothers (5) : on a choisi de tourner à un moment de l’année où la campagne normande est la plus belle : c’était d’autant plus important de donner un côté solaire au film que le sujet a une certaine noirceur, précise la réalisatrice.
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Coco_avant_Chanel
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/Perfect_Mothers

Le compositeur Bruno Coulais retrouve Anne Fontaine (déjà en collaboration en 2011 sur Mon pire cauchemar (6)) pour Gemma Bovery. Ensemble, ils ont sollicité le groupe britannique Moriarty (7) qui a intégré la bande originale du film.
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Mon_pire_cauchemar
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Moriarty_%28groupe%29

Fabrice Luchini avait déjà été dirigé par Anne Fontaine sur La Fille de Monaco (8) où il tenait le rôle de l’avocat Bertrand Beauvois aux côtés de Louise Bourgoin. Par ailleurs, la réalisatrice et l’acteur avaient collaboré à la mise en scène d’une pièce de théâtre en 1986. Il explique ce qui l’a stimulé dans le scénario de Gemma Bovery : j’ai aimé sa singularité. Il ne s’agissait pas d’illustrer le "Madame Bovary", de Flaubert. Mais de multiplier les allers-et-retours entre le roman et la fiction contemporaine. Faire passer Flaubert en contre bande, comme Molière (9) dans Alceste à bicyclette (10). C’est la même démarche : on va chercher des textes et on les ressuscite dans une autre vie. Anne Fontaine - et d’une certaine façon Posy Simmonds dans sa bédé - a eu le génie de ne pas aborder Flaubert de front. Elle prend le complet contrepied de l’adaptation de Chabrol.
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Fille_de_Monaco
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Moli%C3%A8re
(10) http://fr.wikipedia.org/wiki/Alceste_%C3%A0_bicyclette

Anne Fontaine voulait faire faire un stage dans une boulangerie à Fabrice Luchini (son personnage est boulanger). Ce dernier a tout de suite pensé : on est chez Stanislavski, là ! Il va falloir qu’elle prenne un autre acteur, parce que je ne vais pas passer quinze jours à regarder un mec en train de faire son pain !. La cinéaste s’est finalement rangée à son avis.

Entretien avec Anne Fontaine
Comment avez-vous découvert le roman graphique de Posy Simmonds ?
Je connaissais Posy Simmonds à travers Tamara Drewe, et j’ai tout de suite ressenti un a priori favorable pour un roman intitulé Gemma Bovery : le jeu de mot sur un archétype littéraire féminin détourné me semblait prometteur et ludique. Quand j’ai lu le roman, les personnages m’ont intriguée et touchée : j’ai senti leur potentiel comique et leur profondeur humaine, et j’ai été séduite par le ton de l’auteur, entre comédie féroce et formidable ironie. J’ai aussi été sensible à la rencontre improbable entre un boulanger et cette jeune Anglaise d’aujourd’hui qui va infléchir la vie du protagoniste, alors que celui-ci, convaincu que sa libido était sous contrôle, se croyait en préretraite sexuelle et affective ! Le voilà qui part en vrille sur le rapport entre un personnage de fiction - Emma Bovary - et Gemma Bovery. Ce côté fétichiste m’a semblé extrêmement séduisant pour un futur scénario. J’ai essayé d’être fidèle au livre, tout en prenant des libertés : chez Posy Simmonds, Joubert, le narrateur, intervient assez indirectement dans l’histoire, alors que dans le film, on lui a donné une incarnation et une mobilité plus grandes...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/gemma-bovery-comedie-dramatique,299390

L’idée du livre m’est venue en croisant un jour une très belle femme dans un café, en Italie. Elle croulait sous les sacs de boutiques de luxe et elle traitait son amant comme un chien. Et tandis qu’il ne savait pas quoi faire pour lui faire plaisir, elle passait son temps à soupirer d’ennui. Tout à coup, je me suis dit : "c’est une Madame Bovary d’aujourd’hui !" En rentrant à Londres, j’ai proposé à mon éditeur d’écrire l’histoire d’une Madame Bovary anglaise. J’ai donc relu le livre de Flaubert, que j’avais découvert à l’âge de 15 ans : à l’époque, ce qui m’avait choquée, c’est qu’Emma était une mauvaise mère. Mais en le relisant plus tard, je me suis rendu compte que c’était une œuvre majeure. J’ai décidé d’emprunter l’intrigue à Flaubert : une femme épouse un homme qu’elle n’aime pas vraiment, puis se lasse de lui et s’ennuie tellement qu’elle s’imagine qu’en changeant de cadre, elle va pouvoir changer de vie...
Posy Simmonds
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/gemma-bovery-comedie-dramatique,299390-note-119031

Anne Fontaine
Née Anne Fontaine Sibertin-Blanc le 15 juillet 1959 au Luxembourg.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Anne_Fontaine_%28r%C3%A9alisatrice%29

Pascal Bonitzer
Né le 1er février 1946 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascal_Bonitzer

Posy Simmonds
voir fiche du film Tamara Drewe
http://www.citebd.org/spip.php?film439

Christophe Beaucarne
Fils du poète et chanteur Julos Beaucarne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Christophe_Beaucarne

Bruno Coulais
voir fiche du film 3 cœurs
http://www.citebd.org/spip.php?film1315

Gemma Arterton
voir fiche du film La Disparition d’Alice Creed
http://www.citebd.org/spip.php?film443

Fabrice Luchini
voir fiche du film Dans la maison
http://www.citebd.org/spip.php?film965

Jason Flemyng
Né le 25 septembre 1966 à Putney (Gb).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jason_Flemyng

Isabelle Candelier
voir fiche du film Adieu Berthe ou l’enterrement de mémé
http://www.citebd.org/spip.php?film962

Kacey Mottet Klein
voir fiche du film L’Enfant d’en haut
http://www.citebd.org/spip.php?film844

Niels Schneider
voir fiche du film Les Amours imaginaires
http://www.citebd.org/spip.php?film522

Edith Scob
voir fiche du film Les Yeux sans visage
http://www.citebd.org/spip.php?film499

Mel Raido
http://www.imdb.com/name/nm0706842/

Pip Torrens
Né le 2 juin 1960 à Bromley (Gb).
http://www.imdb.com/name/nm0868476/

Elsa Zylberstein
Née le 16 octobre 1968 à Boulogne-Billancourt.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Elsa_Zylberstein

Pascale Arbillot
Née le 17 avril 1970.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pascale_Arbillot

Philippe Uchan
Né en 1962 à Toulouse.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Uchan
Marie-Bénédicte Roy

extrait(s) de presse

àVoir-àLire - Une délicieuse fantaisie pastorale, qui a le charme de la plume de Posy Simmonds, la folie littéraire de Luchini et la beauté charnelle de Gemma Arterton. Orchestré par Anne Fontaine, c’est un régal.
La Croix - Bijou d'humour et d'intelligence, cette adaptation du roman graphique éponyme est magnifiquement interprétée par Fabrice Luchini et Gemma Arterton.
Le Jdd - Si Gemma Arterton est irrésistible, Fabrice Luchini, fantasmant les mains dans le pétrin, nous offre un grand moment de jubilation.
Le Monde - "Gemma Bovery" se regarde avec d'autant plus de plaisir qu'il donne une furieuse envie de relire Madame Bovary.
Positif - Habilement scénarisé et mis en scène, "Gemma Bovery" s'amuse avec le snobisme de ses personnages. Une réussite supplémentaire pour Anne Fontaine et l'une des meilleures comédies récentes du cinéma français.
Télérama - (...) le talent de la réalisatrice (...) est de saisir, au coeur même de leur ­médiocrité, des étincelles d'abandon qui humanisent ses héros et les embel­lissent.
Ecran large - Gemma Arterton et Fabrice Luchini se livrent à un jeu du chat de et la souris séduisant...
Fiches du cinéma - Anne Fontaine, inspirée par le bovarisme, brosse la satire d'un néorural contemporain pathétique.