Terre battue - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Terre battue

Terre battue

France, Belgique - 2014 - 1h35
sorti en France le 17 décembre 2014
Semaine de la critique Venise 2014
film - film francophone
de

Stéphane Demoustier

scénario : Stéphane Demoustier, Gaëlle Macé
direction de la photographie : Julien Poupard
avec : Olivier Gourmet (Jérôme), Valeria Bruni Tedeschi (Laura), Charles Mérienne (Ugo), Vimala Pons (Sylvie), Jean-Yves Berteloot (Sardi), Sam Louwyck (Gerets), Husky Kihal (le lieutenant), Sandrine Dumas (la femme policier),
séances : semaine du mercredi 7 janvier 2015
mercredi 7 jeudi 8 vendredi 9 samedi 10 dimanche 11 lundi 12 mardi 13
16:30
20:45
18:30
21:00
11:00
18:30
20:45
18:30

synopsis

Résolu à ne plus travailler pour d’autres, Jérôme cherche à monter sa société coûte que coûte, et ce malgré les réticences de Laura, sa femme. Ugo, leur fils de 11 ans, joue au tennis et veut devenir champion. Pour cela, il lui faut intégrer le centre national d’entraînement, à Roland Garros. Comme son père, il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Ensemble, Ugo et Jérôme vont apprendre qu’on ne peut pas contourner toutes les règles pour réussir

notes de production

La terre battue est un revêtement utilisé essentiellement au tennis mais aussi dans la plupart des sports se déroulant sur des terrains en terre...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Terre_battue

Après quatre courts-métrages, Stéphane Demoustier (frère de la comédienne Anaïs Demoustier (1)) tourne son premier long-métrage avec Terre battue.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film1332

Enfant, Stéphane Demoustier a lui-même pratiqué le tennis à haut niveau. Plusieurs fois champion de ligue et ayant fait une demi-finale de championnat de France à 12 ans, le film a une certaine valeur autobiographique pour lui. Cela étant, retranscrire son propre parcours à l’écran n’a pas été son objectif principal.

Stéphane Demoustier s’est inspiré d’un fait divers (2) datant d’une dizaine d’années pour le scénario : l’histoire d’un père dont le fils était un bon joueur de tennis, et qui, pour être sûr de le faire gagner, avait mis un puissant somnifère dans la bouteille d’eau de plusieurs des adversaires. L’un d’eux en est mort. Cela m’avait marqué, raconte le réalisateur, en poursuivant : ça a été un déclencheur. Je me suis demandé ce qui se jouait derrière ce drame. Il fallait tout réinterpréter.
(2) http://www.lexpress.fr/informations/l-ambition-mortelle-d-un-pere_652668.html

Le tournage se déroula du 6 mai au 5 juillet 2013 en Ile-de-France et dans le Nord-Pas-de-Calais à Villeneuve d’Ascq, Proville et Lens, où furent tournées des séquences au stade Bollaert, lors d’un match de Ligue 2, le 17 mai 2013.

Terre battue a été présenté à la Semaine de la critique du festival de Venise 2014.

Charles Mérienne, champion de Bourgogne de sa catégorie et qui interprète le jeune Ugo, a été repéré un an avant le tournage, lorsque Stéphane Demoustier tournait un documentaire sur les petits joueurs de tennis. Il voulut tout de même organiser un casting avant de lui proposer le rôle, et rencontra 350 enfants tennismen.

Stéphane Demoustier a choisi de filmer en 35 mm et scope afin de donner un rendu lyrique à des lieux qui sont communs à tous, comme les centres commerciaux ou encore les terrains de tennis.

Entretien avec Stéphane Demoustier
Le film démarre sur une note assez sombre a priori : le père vient d’être licencié. Il approche de la cinquantaine, son avenir paraît sérieusement compromis. Et pourtant, il est souriant, presque rayonnant. Comment expliquez-vous son attitude ?
Le personnage de Jérôme est par nature optimiste. Il garde un enthousiasme, une passion, une énergie intacts par rapport à son métier. Cela lui permet de rebondir, d’imaginer déjà l’entreprise qu’il pourrait créer et pour laquelle il va entamer les démarches sans délai. J’espère que le spectateur a envie d’y croire avec lui...
http://www.commeaucinema.com/notes-de-prod/terre-battue-comedie-dramatique,328361

Stéphane Demoustier
http://www.annee0.com/_/stephane-demoustier/

Gaëlle Macé
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ga%C3%ABlle_Mac%C3%A9

Julien Poupard
voir fiche du film Party girl
http://www.citebd.org/spip.php?film1290

Olivier Gourmet
voir fiche du film Deux jours, une nuit
http://www.citebd.org/spip.php?film1254

Valeria Bruni Tedeschi
voir fiche du film Viva la libertà
http://www.citebd.org/spip.php?film1258

Vimala Pons
voir fiche du film La Fille du 14 juillet
http://www.citebd.org/spip.php?film1073

Jean-Yves Berteloot
voir fiche du film La Prochaine fois, je viserai le coeur
http://www.citebd.org/spip.php?film1302

Sam Louwyck
Né à Bruges en 1966.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sam_Louwyck
voir fiche du film L’Etrange couleur des larmes de ton corps
http://www.citebd.org/spip.php?film1205

Husky Kihal
http://www.imdb.com/name/nm0452723/

Sandrine Dumas
Née le 28 avril 1963 à Neuilly-sur-Seine.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sandrine_Dumas
http://www.agencesartistiques.com/Fiche-Artiste/37493-sandrine-dumas.html

extrait(s) de presse

Sud ouest - À l'intelligence du scénario et de la mise en scène s'ajoute une interprétation impeccable. Laquelle s'étend aux rôles les plus secondaires, traités au millimètre.
France tv - Ancré dans le quotidien d'une famille de classe moyenne, le film est habité d'authenticité, sans tomber dans le naturalisme.
Fiches du cinéma - Avec une certaine finesse d'écriture, Stéphane Demoustier interroge une part non négligeable des peurs sociales contemporaines, sans jamais céder au misérabilisme.
Télérama - Les thèmes de la relation père-fils ne sont pas nouveaux, mais en choisissant le sport comme toile de fond, le réalisateur tend le miroir d'une so­ciété ultra compétitive, qui n'accepte plus la défaite. D'où la tension sourde, la menace de dérapage fatal qui plane jusqu'au bout...
Le Jdd - Un premier long métrage sur le poids de nos actes et leurs conséquences. À encourager.
Les Inrocks - Une fable lucide et cruelle sur notre beau monde néolibéral moderne.
Critikat - On regarde Terre battue comme un match où chacun attend que son adversaire face des fautes pour marquer les points.
Clap mag - Le film dresse un parallèle intéressant entre la compétition inhérente au sport et celle présente dans tous les pans de la société...