Hic (de crimes en crimes) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Hic (de crimes en crimes)

Hic (de crimes en crimes)

Hukkle
Hongrie - 2002 - 1h15
sorti en France le 1er octobre 2003
film - version originale sous-titrée en français
de

György Pálfi

scénario : György Pálfi, Zsófia Ruttkay
direction de la photographie : Gergely Pohárnok
musique ou chansons : Samu Gryllus, Balázs Barna
avec : Ferenc Bandi, Józsefné Rácz, Ági Margittay
séances : semaine du mercredi 1er octobre 2014
mercredi 1er jeudi 2 vendredi 3 samedi 4 dimanche 5 lundi 6 mardi 7
18:30*
séance spéciale :
* suivi de "L'Etrange petit chat" dans le cadre du ciné-mardi : "bizarre, vous avez dit bizarre !" - soirée organisée en partenariat avec le Tap cinéma Poitiers et Hidden circle - tarif préférentiel : 2 films = 7 €

synopsis

Dans un petit village hongrois plongé dans la torpeur de l'été, tout semble tranquille. Chacun vaque à ses occupations : du miel à récolter, du blé à moissonner, des cochons à nourrir... Pourtant, derrière ce calme apparent, se cache une mystérieuse série de meurtres dont sont victimes, un à un, les hommes de la bourgade...

notes de production

Hic, film hongrois insolite, suscite, de par sa position d’ovni, une interrogation proche. À quoi tient ce film qui ne ressemble à aucun autre, où le scénario se contente d’être un cordon rouge parfois à peine visible, malmené sur d’improbables chemins de traverse aussi sinueux qu’enchanteurs ?
György Palfi, le réalisateur et scénariste, ne joue pas sur une action conventionnelle ou des mots échangés, mais sur cet indicible fluide qui rend l’objet magnétique, séance d’envoûtement à coups de boucles visuelles ou sonores. D’ailleurs, ici, on ne parle pas. On bruite, on hoquette, on grogne, mais on ne pipe pas mot. Tout juste un hic qui scande un conte déroutant, où les humains se confondent avec les animaux qui les entourent. Privés de parole, il n’ont plus grande différence avec les peuples de l’herbe qui grouillent autour des chaumières du village. Silence, on tourne.
http://archive.filmdeculte.com/video/video.php?id=132

György Pálfi raconte qu’il s’est inspiré d’une histoire réelle. En 1920, une communauté de jeunes femmes aurait cyniquement décidé d’épouser de vieux propriétaires terriens et de les supprimer par empoisonnement pour hériter. Elles auraient utilisé la belladone (bella donna !), mais chez Pálfi cela devient du lait de muguet, confectionné délicatement par une vieille bigleuse en fichu noir. De foyer en foyer, les hommes tombent comme des mouches. Les taupes, farcies de vers de terre sont bouffées par les chiens. Les poissons, gavés de grenouilles, avalés par les pêcheurs...
Le cycle de la vie et de la mort est filmé à la loupe dans l’univers clos du village. Et de son sourire édenté, Hic !, le vieux regarde passer ce temps...
Annick Peigne-Giuly in Libération (1er cctobre 2003)

Entretien avec György Pálfi
Comment vous est venue l’idée de "Hic" ?
En dernière année d’Université, tous les étudiants doivent réaliser un court-métrage. Le scénario que j’ai remis n’a pas été très apprécié. L’histoire d’un vieil homme au hoquet persistant, et assis sur un banc, ne semblait pas amuser immodérément mes professeurs ! Je ne me suis pas découragé. Dès que j’ai eu un peu d’argent, je suis parti dans le village choisi, pour faire connaissance avec les habitants. Et là j’ai réalisé que ça pouvait donner bien plus qu’un court-métrage. À ce que j’avais imaginé au départ - changer de personnage chaque fois que mon vieux bonhomme hoquette - s’est ajoutée une intrigue policière. C’est un peu comme un puzzle où tous les éléments rassemblés forment un crime extraordinaire mais où chaque pièce ne représente qu’une scène banale et quotidienne de la vie d’un village ordinaire...
http://www.universcine.com/articles/gyo-rgy-pa-lfi-en-hongrie-personne-ne-s-assoit-a-cote-des-femmes-de-ce-village

György Pálfi
Né le 11 avril 1974 à Budapest.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Gy%C3%B6rgy_P%C3%A1lfi

Zsófia Ruttkay
http://www.cinemotions.com/Zsofia-Ruttkay-nm432576

Gergely Pohárnok
voir fiche du film Miele
http://www.citebd.org/spip.php?film1162

Ági Margittay
http://www.cinemotions.com/Agi-Margittay-nm110746

extrait(s) de presse

Positif - Comme tout ovni, le parti pris extrême de "Hukkle" peut agacer. Mais pour qui ne tombe pas dans le piège de vouloir un sens à chaque plan et se laisse emporter par la seule virtuosité cinématographique, c'est surtout de l'admiration que ce premier film suscite.
Toujours raison - Ça m'amuserait beaucoup que "Hic" devienne un de tes films de chevet, et que tu en reparles à tes amis dans un quart de siècle, évoquant les étranges goûts de ton père qui préférait régulièrement voir des films avec des cris de porcs plutôt que d'aller mater du blockbuster comme tout le monde...
Abus de ciné - Un fascinant jeu de piste où fourmillent les indices, à mille lieues de ces films américains où le spectateur n'est qu'un œil voyeur complètement manipulé par l'investigation des personnages principaux. Ici pas de personnage principal, si ce n'est nous-même !
Objectif cinéma - "Hic (de crimes en crimes)" est une plongée mystérieuse qui nécessite un minimum de concentration pour qui veut se fondre dans l’ambiance ouatée et inquiétante de ce village où les meurtres se multiplient dans une totale discrétion...