Under the skin - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Under the skin

Under the skin

Gb - 2013 - 1h47
sorti en France le 25 juin 2014
sélection Venise et Toronto 2013
avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
film - version originale sous-titrée en français
de

Jonathan Glazer

scénario : Jonathan Glazer, Walter Campbell
d'après l'oeuvre de : Michel Faber
direction de la photographie : Daniel Landin
musique ou chansons : Mica Levi
avec : Scarlett Johansson (Laura), Jeremy McWilliams (l'homme mauvais), Lynsey Taylor Mackay, Dougie McConnell, Kevin McAlinden, Andrew Gorman, Joe Szula, Krystof Hadek (le nageur),
séances : semaine du mercredi 25 juin 2014
mercredi 25 jeudi 26 vendredi 27 samedi 28 dimanche 29 lundi 30 mardi 1er
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
21:00
11:00
14:00
16:30
18:30
21:00
20:45
11:00
14:00
16:30
18:30
séances : semaine du mercredi 2 juillet 2014
mercredi 2 jeudi 3 vendredi 4 samedi 5 dimanche 6 lundi 7 mardi 8
14:00
18:30
20:45
18:30
20:45
18:30
21:00
14:00
18:30
21:00
11:00
16:30
18:30
20:45
20:45
séances : semaine du mercredi 9 juillet 2014
mercredi 9 jeudi 10 vendredi 11 samedi 12 dimanche 13 lundi 14 mardi 15
16:30
16:30
16:30
séances : semaine du mercredi 21 janvier 2015
mercredi 21 jeudi 22 vendredi 23 samedi 24 dimanche 25 lundi 26 mardi 27
20:30*
21:00
18:30
16:45
séance spéciale :
* Festival Télérama / Afcae du 21 au 27 janvier 2015. En échange du Pass, complété de vos noms et adresses, une carte valable pour 2 personnes durant toute la durée de la manifestation vous sera remise à la caisse du cinéma. Sur présentation de cette carte, tous les films du festival Télérama / Afcae sont au tarif de 3,50 € la place (par personne). Tarif unique 3,50 € pour tous grâce au Pass (valable pour 2 personnes) à découper dans le magazine Télérama des 14 et 21 janvier 2015 - séances "Ciné passion 16" au Club de Barbezieux le 22 à 18h00, le 23 à 21h00, le 26 à 18h45, le 27 à 20h30.

synopsis

Sur les routes d'Écosse, Laura, une extraterrestre à apparence humaine, enlève des auto-stoppeurs...

notes de production

Under the skin est l’adaptation du roman Sous la peau (1) de Michel Faber. Ce dernier a participé à la rédaction du scénario final, mais c’est Alexander Stuart qui adapta son roman The War zone (2) pour Tim Roth, qui s’est auparavant chargé des trois premières versions du scénario.
(1) http://evene.lefigaro.fr/livres/livre/michel-faber-sous-la-peau-15164.php
http://www.seuil.com/livre-9782020385824.htm
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/The_War_Zone

Scarlett Johansson n’était pas prévue dès le début de la production pour incarner l’alien Laura. Elle conquit cependant courageusement sa place, face à Eva Green (3), Megan Fox (4), January Jones (5), Abbie Cornish (6), Olivia Wilde (7), Amanda Seyfried (8), Blake Lively (9), Gemma Arterton (10) et Jessica Biel (11), rien de moins que cela.
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Eva_Green
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/Megan_Fox
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/January_Jones
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Abbie_Cornish
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Olivia_Wilde
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Amanda_Seyfried
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Blake_Lively
(10) http://fr.wikipedia.org/wiki/Gemma_Arterton
(11) http://fr.wikipedia.org/wiki/Jessica_Biel

Les hommes attirés dans le van par le personnage de Scarlett Johansson ne sont pas des acteurs mais des badauds leurrés par l’actrice. Jonathan Glazer avait dissimulé des caméras à l’intérieur du van et n’a informé les malheureux qu’après coup qu’ils étaient sur le tournage d’un film.

Le film fut nominé dans quatre festivals différents et rafla trois prix au British independant film award (12) en 2013 : celui de la meilleur actrice, du meilleur réalisateur et du meilleur technicien (pour Johnnie Burn au son et Mica Levi à la musique).
(12) http://fr.wikipedia.org/wiki/British_Independent_Film_Awards

Le réalisateur d’Under the skin, Jonathan Glazer, a déclaré avoir pensé au film culte de guerre La Grande illusion ((13), avec Jean Gabin, pour traduire l’emprisonnement ressenti par les personnages que croisent Scarlett Johansson : cela a été l’une de mes sources d’inspiration pour le parcours de Scarlett : être au plus près d’elle puis s’échapper à ses côtés.
(13) http://www.citebd.org/spip.php?film1221

Le tournage d’Under the skin a pris pour cadre l’Ecosse. Scarlett Johansson, une alien qui a pris l’apparence d’une femme, erre en voiture dans les rues du pays pour satisfaire son appétit sexuel : l’Écosse se prêtait parfaitement à un sentiment d’étrangeté. Et le peu de dialogues se justifiait pleinement : l’intention des scènes et le comportement du personnage sont suffisamment limpides pour éviter les longues tirades, justifie le réalisateur Jonathan Glazer.

Avec Under the skin, le réalisateur Jonathan Glazer explique avoir traduit à l’écran la solitude contemporaine à travers les multiples inconnus que rencontrent Scarlett Johansson pour assouvir sa soif de désirs. Ainsi, pour préparer son film de science-fiction, le cinéaste s’est rendu sur le terrain et a observé les habitudes des passants, que ce soit lors d’appels téléphoniques ou lorsqu’ils attendaient leurs transports : je crois que nous sommes des êtres fondamentalement solitaires, même lorsque l’on vit en couple ou en groupe.(...) Cette solitude se lit sur la plupart des visages, dans le geste le plus banal du quotidien.

Jonathan Glazer a longuement hésité sur le choix de son actrice principale, désirant à l’origine confier le rôle à une comédienne peu connue du monde du cinéma. Quand Scarlett Johansson a été intégrée au projet, le cinéaste a même envisagé de voiler le visage de la star montante à Hollywood : il fallait absolument que le spectateur se retrouve en terrain étranger. C’était une question de crédibilité. Y compris en terme d’interprétation : quelqu’un joue un extraterrestre qui joue lui-même le rôle d’une femme. On a même songé à ce que Scarlett porte un masque qui évoque une peau humaine !

Pour les besoins du film, Scarlett Johansson a dû apprendre à parler avec un accent anglais en suivant des cours de phonétique aux côtés d’un coach vocal. L’actrice américaine a également dû apprendre à conduire de l’autre côté de la route, le tournage se déroulant en Ecosse.

Under the skin est un projet de longue date. En effet, le cinéaste Jonathan Glazer - qui a réalisé seulement trois longs-métrages en l’espace de dix ans - a mis pas loin d’une décennie pour mettre sur pied son film de science-fiction. Au départ, ce n’est pas une femme qui devait être au cœur du scénario, mais un couple d’écossais joué en partie par Brad Pitt (14).
(14) http://www.citebd.org/spip.php?film1204

A l’automne 2013, un paparazzi (15) qui suivait partout l’équipe du film, a photographié une chute de Scarlett Johansson dans les rues d’Ecosse. Et voilà que les internautes en ont profité pour faire de cette image, le Scarlett Johansson falling down, un cliché qu’ils ont décliné à l’infini dans des situations peu flatteuses pour l’actrice. Seulement, la plupart d’entre eux pensaient que cette chute était un accident et non une scène jouée pour les besoins du film. Au courant du buzz internet, le réalisateur Jonathan Glazer a expliqué les dessous de cette séquence, qui s’intégrait à la volonté de faire un film clandestin, en filmant des réactions de passants qui n’étaient pas informés du tournage.
(15) http://fr.wikipedia.org/wiki/Paparazzi

Jonathan Glazer
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jonathan_Glazer

Michel Faber
Né le 13 avril 1960 à La Haye.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Faber

Mica Levi
Née en 1987 à Londres.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Micachu

Scarlett Johansson
voir fiche du film Her
http://www.citebd.org/spip.php?film1216

extrait(s) de presse

Arte - "Under the skin" est un voyage hypnotique à travers les villes et les campagnes (sinistres, frappées par la crise), une expérience sensorielle qui retranscrit le regard d’un extraterrestre sur notre monde...
Le Figaro - "Under the skin", tiré d'un roman du Néerlandais Michel Faber, a quelque chose d'un conte cruel à la Villiers de L'Isle-Adam, sur une Ève non pas future mais venue d'ailleurs...
Cinema teaser - Souvent à la limite de l’expérimental, le film n’entend donner aucun moyen au spectateur de se raccrocher à ce qu’il voit à l’écran...
Abus de ciné - "Under the skin" est non seulement difficile d'accès, mais sa forme contemplative et son rythme lent en découragera plus d'un. Mais le voyage vaut néanmoins le détour...
Paris match - Le réalisateur Jonathan Glazer confirme son talent de plasticien avec une fable fantastique aux images surréelles...
Le Monde - Le film de Jonathan Glazer est une fable hypnotique qui vous met mal à l'aise tout en vous envoûtant...
àVoir-àLire - "Under the skin" est une troublante leçon de cinéma, la convocation d’un univers personnel qui déconstruit toutes les formules du genre, pour ne ressembler qu’à lui-même. Audacieux est le mot.
Abus de cinéma - (...) Jonathan Glazer finit par viser juste, offrant au passage un rôle bien ambiguë à une Scarlett Johansson toujours plus sublime que jamais.