Boudu sauvé des eaux - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Boudu sauvé des eaux

Boudu sauvé des eaux

ciné môme - ciné répertoire
France - 1932 - 1h23
sorti en France le 11 novembre 1932
accessible aux enfants à partir de 6 ans
film - film francophone
de

Jean Renoir

scénario : Jean Renoir, Albert Valentin
d'après l'oeuvre de : René Fauchois
direction de la photographie : Marcel Lucien, Georges Asselin, Jean-Paul Alphen
musique ou chansons : Johann Strauss (Le Beau Danube bleu), Léo Daniderff (Sur les bords de la Riviera)
avec : Michel Simon (Boudu), Charles Granval (Édouard Lestingois), Sévérine Lerczinska (Anne Marie), Marcelle Hainia (Emma Lestingois), Jean Gehret (Vigour), Max Dalban (Godin), Jean Dasté (l'étudiant), Jacques Becker (le poète sur le banc), Régine Lutèce (la jeune femme au chien), Janie Pierson (Rose), Georges Darnoux (l'invité au mariage), Geneviève Cadix (la petite fille)
séances : semaine du mercredi 26 mars 2014
mercredi 26 jeudi 27 vendredi 28 samedi 29 dimanche 30 lundi 31 mardi 1er
14:00*
14:00
14:15
séance spéciale :
* film présenté à l’occasion des rencontres nationales "Afcae patrimoine/répertoire" - tarif unique 3,50 €

synopsis

Paris, au début des années 1930. Désespéré parce qu'il a perdu son chien et dégoûté par la société, Boudu, magnifique clochard, se jette dans la Seine depuis le pont des Arts. Monsieur Lestingois, bourgeois libéral, et libraire, qui l'observe à la longue vue, intervient et le sauve. Il le ramène dans son magasin. Une fois revenu à lui, Boudu s'installe pour un temps chez M. Lestingois, au grand déplaisir de sa femme Emma et de sa bonne Anne-Marie (qui est sa maîtresse). Lestingois cherche à civiliser Boudu. Mais ce dernier préfère semer le désordre dans la maison, séduire la bonne et Mme Lestingois…

notes de production

Le charme de Boudu, c’est la glorification de la vulgarité. C’est la mise en forme civilisée et nonchalante de la plus franche lubricité. Boudu est un film magnifiquement obscène.
André Bazin

Adapté d’une pièce de théâtre de 1925 (dans laquelle Michel Simon tenait déjà le rôle de Boudu) ce film a fait l’objet de deux remakes. L’un, Le Clochard de Beverly Hills (1), réalisé par Paul Mazursky (avec cette fois Nick Nolte dans le rôle de Boudu) et l’autre (2), réalisé par Gérard Jugnot , avec Gérard Depardieu.
(1) http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Clochard_de_Beverly_Hills
(2) http://fr.wikipedia.org/wiki/Boudu

D’abord peu emballé pour réaliser l’adaptation de cette pièce de théâtre écrite par René Fauchois, Jean Renoir est ensuite convaincu par Michel Simon, qui selon lui ne représente pas seulement un clochard parmi les clochards, mais [...] TOUS les clochards du monde.

Jean Renoir avait déjà dirigé Michel Simon dans Tire au flanc (3), On purge bébé (4) et La Chienne (5).
(3) http://fr.wikipedia.org/wiki/Tire-au-flanc
(4) http://fr.wikipedia.org/wiki/On_purge_b%C3%A9b%C3%A9_%28film%29
(5) http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chienne

Ce film (tourné pendant l’été 1932, dans les studios d’Epinay et en extérieur à Chennevières-sur-Marne, sur les quais de la Seine, sur le pont des Arts), pourtant aujourd’hui considéré comme l’un des chefs d’œuvre de Jean Renoir, fut à sa sortie un échec commercial et critique. Ce qui marqua la fin de la collaboration entre le réalisateur et l’acteur principal Michel Simon.

Le film fut produit par Michel Simon qui avait déjà joué la pièce originale sur scène (au théâtre des Mathurins (6) en 1925) et adorait le personnage.
Boudu s’ouvre sur une sorte de prologue allégorique bouffon, avec les acteurs déguisés en Priape (7), Chloé (8) et Bacchus (9). Puis l’on bascule dans la féérie plus ou moins réaliste. Techniquement, l’œuvre - très en avance sur son temps - peut être regardée comme annonciatrice de certains procédés de la nouvelle vague : tournage en décors réels, dialogue quasi improvisé, prise de son en direct, caméra dissimulée dans la foule des passants, etc...
Images et loisirs
(6) http://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9%C3%A2tre_des_Mathurins
(7) http://fr.wikipedia.org/wiki/Priape
(8) http://fr.wikipedia.org/wiki/Chlo%C3%A9
(9) http://fr.wikipedia.org/wiki/Bacchus

La séquence d’ouverture de Boudu sauvé des eaux est révélatrice de l’originalité du rapport au réel qu’entretient le film de Renoir. Adaptation d’une pièce de théâtre, le film se caractérise en effet par son mouvement vers le réel, sa forte tension vers la réalité brute, urbaine et naturelle, mais aussi sociale et politique. Il convient toutefois de remarquer à quel point cette échappée hors des conventions et des artifices théâtraux s’effectue dans un mouvement assez ironique de prolongement et de continuité entre le réel et l’imaginaire...
http://www2.cndp.fr/tice/teledoc/plans/plans_boudu.htm

Le travail de restauration sur le film de Renoir, présenté dans la section classic du 63 ème festival de Cannes, aura permis la découverte d’une scène scandaleuse présente sur le négatif d’origine mais supprimée sur toutes les copies existantes. On y voit le clochard Boudu, joué par Michel Simon, cracher dans un livre : Physiologie du mariage d’Honoré de Balzac. Ce sera l’acte de trop pour Lespingois qui a sauvé Boudu de la noyade et l’a recueilli chez lui. Boudu peut le cocufier avec sa femme, faire l’amour avec la bonne de la maison mais il ne peut tolérer ce blasphème : il faut dire que Lespingois exerce le métier de libraire. On savait que Jean Renoir et Michel Simon avaient été convoqués à la préfecture de police pour des scènes susceptibles de troubler l’ordre public, mais on ignorait que celle-ci y figurait a déclaré au Monde (18 mai 2010) le critique N.T. Binh (10), à l’origine du sauvetage.
http://observatoiredelacensure.over-blog.com/article-24-mai-2010-une-scene-coupee-de-boudu-sauve-des-eaux-retrouvee-cannes-50992952.html
http://www.20minutes.fr/cannes/405084-boudu-enfin-sauve-censure
(10) voir fiche du film Claude Sautet ou la Magie invisible
http://www.citebd.org/spip.php?film785

Jean Renoir
voir fiche du film La Grande illusion
http://www.citebd.org/spip.php?film1221

Albert Valentin
Né le 5 août 1902 à La Louvière (Belgique), décédé le 13 avril 1968 à Suresnes (France).
Tout comme Clouzot (pour Le Corbeau), Valentin (pour La Vie de plaisir) est interdit de studios à la Libération...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Valentin

René Fauchois
Né le 31 août 1882 à Rouen, décédé le 10 février 1962 à Paris.
Proche de Sacha Guitry, il a fait plusieurs apparitions dans ses films...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Ren%C3%A9_Fauchois

Marcel Lucien
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Lucien

Johann Strauss
Né à Vienne le 14 mars 1804 où il est décédé le 25 septembre 1849.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Strauss

Léo Daniderff
Né Ferdinand Julien Niquet à Angers le 15 février 1878, décédé à Rosny-sous-Bois le 24 octobre 1943.
Acquiert une notoriété mondiale grâce à sa chanson Je cherche après Titine "empruntée" par Charlie Chaplin pour Les Temps modernes...
http://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9o_Daniderff

Michel Simon
Né François Joseph Simon le 9 avril 1895 à Genève, décédé le 30 mai 1975 à Bry-sur-Marne.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_Simon

Charles Granval
Né Charles, Louis, Gribouval le 21 décembre 1882 à Rouen (Seine-Maritime), décédé le 28 juillet 1943 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Granval

Marcelle Hainia
Née le 13 novembre 1896 à Paris, décédée le 9 août 1968 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Marcelle_Hainia

Jean Gehret
Né le 10 janvier 1900 à Genève et décédé le 25 mai 1956 à Paris.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Gehret

Max Dalban
Né René Anselme Huet le 27 mai 1908 à Paris où il est décédé le 9 février 1958.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Dalban

Jean Dasté
Né Jean Georges Gustave Dasté à Paris le 18 août 1904, décédé à Saint-Priest-en-Jarez le 15 octobre 1994.
C’est Jean Renoir qui le fait débuter au cinéma dans Boudu sauvé des eaux...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Dast%C3%A9

Jacques Becker
voir fiche du film La Grande illusion
http://www.citebd.org/spip.php?film1221

Janie Pierson
http://www.cinemotions.com/Jane-Pierson-nm16113
http://www.imdb.com/name/nm0682769/

Georges Darnoux
http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Darnoux

extrait(s) de presse

Ecran large - Le film de Jean Renoir offre ainsi un portrait de «clochard céleste» qui ne trouve d'équivalent que chez le Bunuel de "Viridiana" et dont le cynisme sans concession demeure quasi unique dans l'histoire du cinéma.
Sens critique - On est obligé de constater que Boudu ne pouvait être interprété que par Michel Simon, d'ailleurs lui -même affirmait : "Boudu, c'est moi".
Les Inrocks - Tant de génie en liberté nettoie les yeux (on en avait besoin)...
Agora hd - Comme un enfant maladroit, Boudu laisse libre cours à son naturel...
Le Monde - S'il y a pourtant un film qui n'a pas pris une ride, c'est "Boudu sauvé des eaux"...
Regarde ailleurs ! - "Boudu" sauvé des eaux est un film qui dépasse les époques...
1001 films - En fait, tout le film est une immense tarte à la crème...