Alabama Monroe - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Alabama Monroe

Alabama Monroe

The Broken circle breakdown
Belgique - 2012 - 1h52
63e festival de Berlin Label cinéma Europa du meilleur film européen, Prix du public panorama compétition prix Lux 2013 Prix du meilleur scénario, meilleure actrice (Veerle Baetens) Festival de Tribeca La Rochelle 2013
film - version originale sous-titrée en français
de

Felix Van Groeningen

scénario : Carl Joos, Felix Van Groeningen
d'après l'oeuvre de : Johan Heldenbergh, Mieke Dobbels
direction de la photographie : Ruben Impens
musique ou chansons : Bjorn Eriksson
avec : Veerle Baetens (Elise), Johan Heldenbergh (Didier), Nell Cattrysse (Maybelle), Geert Van Rampelberg (William), Nils De Caster (Jock), Robby Cleiren (Jimmy), Bert Huysentruyt (Jef), Jan Bijvoet (Koen), Blanka Heirman (Denise)
séances : semaine du mercredi 28 août 2013
mercredi 28 jeudi 29 vendredi 30 samedi 31 dimanche 1er lundi 2 mardi 3
14:00
16:15
18:30
20:45
14:00
16:15
18:30
20:45
14:00
16:15
18:30
20:45
14:00
16:15
18:30
20:45
14:45
17:00
19:15
14:00
16:15
18:30
20:45
18:30
20:45
séances : semaine du mercredi 4 septembre 2013
mercredi 4 jeudi 5 vendredi 6 samedi 7 dimanche 8 lundi 9 mardi 10
16:00
18:15
16:00
18:45
20:15
séances : semaine du mercredi 11 septembre 2013
mercredi 11 jeudi 12 vendredi 13 samedi 14 dimanche 15 lundi 16 mardi 17
20:30
18:15
20:30
séances : semaine du mercredi 6 novembre 2013
mercredi 6 jeudi 7 vendredi 8 samedi 9 dimanche 10 lundi 11 mardi 12
10:00*
séance spéciale :
* ven 8 à 10h00 séance proposée par le Parlement européen dans le cadre du prix Lux entrée libre dans la limite des places disponibles inscription obligatoire : catherine.burckel@ep.europa.eu

synopsis

Elle possède son propre salon de tatouage, lui joue du banjo dans un petit groupe. Même si rien ne les rapproche, c’est le coup de foudre. Il parle, elle écoute. Il est un athée convaincu, et un naïf romantique. Elle porte une croix tatouée sur la nuque, mais ses pieds sont fermement ancrés sur terre. Leur bonheur devient complet à la naissance de leur fille Maybelle. Mais à l’âge de six ans, Maybelle tombe gravement malade. Si Didier et Elise réagissent de manière diamétralement opposée, Maybelle ne leur laisse pas beaucoup de choix : Didier et Elise devront se battre pour elle....

notes de production

Le Prix Lux
Prix cinématographique décerné par le Parlement européen.
Attribué par un jury formé par les députés européens, le Prix Lux récompense une œuvre qui illustre l’universalité des valeurs européennes, la diversité culturelle et le processus de construction continentale. Il est remis par le Président du Parlement européen. Il prend la forme d’une aide en nature par le biais du sous-titrage et du kinescopage du film primé dans les 23 Langues officielles de l’Union européenne, la langue originale donnant lieu à une adaptation pour personnes sourdes ou malentendantes.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_LUX
Alabama Monroe fait partie des trois finalistes pour le Prix Lux 2013, avec Miele et Le Géant égoïste.
Le vainqueur du Prix Lux 2013 sera annoncé au Parlement européen de Strasbourg au mois de décembre.

Alabama Monroe est l’adaptation d’une pièce de théâtre écrite par Johan Heldenbergh et Mieke Dobbels,The Broken circle breakdown featuring the cover-ups of Alabama, qui a connu un énorme succès en Belgique flamande et aux Pays-Bas. Felix Van Groeningen a été tellement bouleversé par cette histoire d’amour qu’il a demandé aux auteurs l’autorisation d’en faire un film. Ces derniers n’ayant pas souhaité collaborer à l’écriture du scénario, le réalisateur s’est associé à Carl Joos pour l’aider à adapter la pièce : [Elle] avait tellement de niveaux différents, j’avais le sentiment que je n’y arriverais pas. Mais finalement, mon impression première m’a permis d’en venir à bout. J’avais tellement été touché que je savais que, d’une façon ou d’une autre, j’allais réussir à l’adapter. Et je sentais aussi que la difficulté de l’entreprise donnerait un film riche et très personnel. Tous les éléments difficiles à traiter (le Bluegrass, le mélodrame) sont finalement devenus les clés de développement du projet.

Quatre ans après La Merditude des choses (1), sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes, Felix Van Groeningen revient avec un quatrième long-métrage. Alabama Monroe a reçu le label Europa cinemas à la Berlinale et le prix du meilleur scénario au Tribeca Film Festival. Veerle Baetens y a également été récompensée pour son interprétation d’Elise.
(1) http://www.citebd.org/spip.php?film316

Dans Alabama Monroe, Elise se tatoue à chaque fois qu’elle entame une nouvelle histoire d’amour. Les nombreux tatouages qu’on peut voir sur le corps de Veerle Baetens dans le film ont été dessinés par l’artiste bruxelloise Emy La Perla. Ils étaient simplement évoqués dans la pièce de théâtre mais Felix Van Groeningen a voulu leur donner une plus grande importance et les faire apparaître à l’écran.

Dans la pièce qu’il a coécrit, Johan Heldenberg incarnait déjà Didier. Pour l’occasion, il a appris à jouer du bango, de la guitare et de la mandoline. Felix Van Groeningen a rapidement pensé que l’acteur belge devrait reprendre son rôle dans Alabama Monroe. Le réalisateur le connaissait bien pour l’avoir dirigé dans deux de ses précédents films La Merditude des choses (2009) et Steve + Sky (2004). Il considère d’ailleurs que Johan et Didier se ressemble beaucoup : ils aiment parler et cela ne les dérange pas d’attirer l’attention. Ils ont des avis sur à peu près tout. Les convictions athées de Didier et de Johan sont très similaires. Néanmoins, il y a une différence entre le cinéma et le théâtre et nous avons cherché à exploiter des traits de caractère de Didier, des comportements qu’il n’avait pas eu besoin de développer pour la scène.

C’est Bjorn Eriksson qui a composé la musique d’Alabama Monroe. Les acteurs Veerle Baetens et Johan Heldenberg interprètent eux-mêmes les chansons. Le groupe qui s’est formé autour d’eux, The Broken circle breakdown bluegrass band ((2), connaît depuis la sortie du film un énorme succès en Belgique et se produit à guichet fermé. La bande-originale du long-métrage de Felix Van Groeningen a été numéro un des ventes pendant de nombreuses semaines, allant jusqu’à dépasser le succès de celle de Titanic.
((2) http://www.abconcerts.be/fr/concerts/p/detail/the-broken-circle-breakdown-bluegrass-band-26-03-2014

Felix Van Groeningen rend hommage aux Etats-Unis à travers la musique d’Alabama Monroe. Elise et Didier jouent ensemble dans un groupe de Bluegrass, style proche de la country. Leurs morceaux parcourent le film : on a essayé de placer les chansons dans l’histoire de façon à ce qu’elles servent au mieux l’intensité dramatique. Parfois, une chanson est purement narrative et aide à raconter l’histoire, parfois, elle sert d’ellipse. À certains moments, on a utilisé une chanson spécifique pour étayer les émotions. À l’écriture, on a intégré les chansons déjà présentes dans la pièce. Mais à force d’écouter d’autres morceaux de Bluegrass, de nouvelles chansons ont trouvé leur place dans le scénario, explique le réalisateur.

C’est sa rencontre avec Veerle Baetens qui a permis à Felix Van Groeningen de mieux comprendre Elise : comme le film est plus explicite que la pièce, j’ai dû atténuer certains traits de son personnage, mais de façon générale, ce personnage restait un mystère pour moi jusqu’à ce que je rencontre Veerle pendant l’audition. À partir de ce moment, tout s’est éclairci. Elle allait jouer Elise et lui donner la force et la puissance nécessaire. Veerle est un vrai pitbull, elle mord et ne lâche rien. C’est une perfectionniste, à tout point de vue, confie le réalisateur. La comédienne est devenue une star en Belgique grâce à ses rôles à la télévision dans Sara (la version flamande d’Ugly Betty) et dans la série policière Code 37 pour laquelle elle a reçu plusieurs prix.

Ce mercredi soir, à Cannes, des milliers de festivaliers ont rendez-vous avec Gatsby. D’autres, en tout cas parmi la presse, démarreront les choses sérieuses avec la projection du film Heli d’Amat Escalante, qui sera projeté dès le lendemain. Et puis il y a les autres, les cinéphiles sans accréditation, sans invitation, sans espoir. Leur mercredi sera-t-il perdu ? Non : car ce mercredi-là, 22 heures, au cinéma Star de Cannes (98 rue d’Antibes, non loin du Palais des Festivals), une équipe de cinéma présentera son film en marge du festival. Alabama Monroe, The Broken circle breakdown en version originale, pourrait bien être votre coup de coeur de l’année. Tout simplement.
http://www.artistikrezo.com/cinema/drame/alabama-monroe-film-de-felix-van-groeningen-cannes-2013.html

Entretien avec Felix Van Groeningen
Existe-t-il un cinéma belge ?
Il en existe un de la même façon que les Belges existent : il y a quelque chose qui nous unit, du point de vue des sentiments, mais il y a aussi beaucoup de choses qui nous divisent, à cause de la langue. Maintenant, quand je vais en Wallonie, je me sens à l’aise avec le français. Mais quand je vais aux Pays-Bas… Ils sont beaucoup plus bavards… Alors c’est quoi, les Belges ? Un humour parfois bizarre, quelque chose de très cru et de très chaleureux. Une drôle de combinaison.
http://www.lesoir.be/96537/article/culture/cinema/2012-10-10/vie-nous-ferait-elle-parfois-des-cadeaux

Felix Van Groeningen
voir fiche du film La Merditude des choses
http://www.citebd.org/spip.php?film316
http://fr.wikipedia.org/wiki/Felix_Van_Groeningen

Carl Joos
http://www.staragora.com/star/carl-joos/biographie
http://www.cinemotions.com/Carl-Joos-nm290927

Johan Heldenbergh
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=215132.html

Ruben Impens
http://www.cinemotions.com/Ruben-Impens-nm673191

Veerle Baetens
http://www.cinenews.be/Search.Filmography.cfm?SearchPerson=Veerle%20Baetens&lang=fr
http://www.allocine.fr/personne/fichepersonne_gen_cpersonne=420513.html

Johan Heldenbergh
http://www.cinemotions.com/Johan-Heldenbergh-nm302184

Geert Van Rampelberg
http://www.cinenews.be/Search.Filmography.cfm?SearchPerson=Geert%20van%20Rampelberg&lang=fr

extrait(s) de presse

Sens critique - Ce film est proche de la perfection, je ne lui vois pas de défauts... Juste magnifique.
Abus de ciné - Esthétiquement très réussi, en particulier grâce à un remarquable travail sur la photographie, "Alabama Monroe" multiplie les scènes d’une extrême intensité, parvenant à mêler humour et tragédie avec agilité.
Films de lover - Le meilleur film d'amour américain du cinéma belge...
Ciné club movies - Il est indéniable qu’Alabama Monroe est le film à absolument voir au cinéma dès qu’il sortira.
Marvelll - Alabama Monroe s’inscrira au plus profond de notre âme et fera partie de ces films auxquels on y pense lors des plus grandes étapes de notre vie.
Variety - La structure non-linéaire du film permet à Felix van Groeningen de donner une importance croissante à ses personnages qui sont confrontés à des hauts et des bas.
Mad - "The Broken circle breakdown" est un mélodrame intense, plein de passion et de musique.
Cafébabel - Un régal pour les oreilles et pour les yeux...