il danse la bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > il danse la bande dessinée

il danse la bande dessinée

Emilio Calcagno à la Cité

Emilio Calcagno et la Cité c’est tout d’abord l’histoire d’une rencontre : celle d’un chorégraphe qui depuis plusieurs années mêle bande dessinée et danse avec une structure culturelle à l’affut de toutes les expressions du 9e art. A la Cité au début du mois de décembre, le directeur de la compagnie ECO était en repérage pour la présentation de sa dernière création Archipel, une installation chorégraphique qui sera accueillie par la Cité durant le prochain FIBD, en relation avec l’exposition Cent pour cent.

BDanse, au croisement de la Bande-Dessinée et de la Danse, est le projet fondateur de la Compagnie ECO. Depuis trois ans, Emilio Calcagno est fasciné par la rencontre de ces deux arts sur un terrain commun : le mouvement. Quatre créations ont vu le jour depuis, toutes proposant une nouvelle manière de lire ou de voir la bande dessinée. Citons l’extraordinaire Comète Comix, spectacle inspiré par les comics américains des années 40, en collaboration avec l’illustratrice Marie Caillou (ancienne résidente de la Maison des auteurs) Peter Pan, inspiré par l’adaptation de Loisel du roman de Sir Barrie. Avec plus de 150 représentations en France et à l’étranger BDanse continue à se questionner avec sa nouvelle création Archipel, une installation chorégraphique qui sera présentée en janvier 2010 à la Cité durant le FIBD, comme un des événements liés à l’exposition Cent pour cent.

Archipel (Archipelago) est un dispositif déambulatoire qui présente des personnages incontournables de l’histoire de la Bande Dessinée. Lucky Luke, Mafalda, Snoopy, Little Nemo, Krazy Kat, Bécassine, chacun est circonscrit dans une boîte animée.
Cette installation chorégraphique propose un travail sur le corps et la danse à partir de la matière même de la bande dessinée. C’est un véritable défi que le chorégraphe partage avec des dessinateurs contemporains : Jérôme Mulot et Florent Ruppert, Isabelle Pralong, Michelangelo Setola, Tim Dinter, François Ayroles, Frédéric Poincelet. Ces derniers sont invités à réaliser une relecture contemporaine de ces personnages emblématiques, à retoucher leurs traits si familiers, à les interpréter sans glisser vers le pastiche. Les danseurs s’emparent de ces anti-héros touchant, comiques et pathétiques. Malgré leurs pieds trop grands, leur nez trop long, leur corps absurde qui semblent rendre tout mouvement (im)possible, il s’agit de trouver à incarner leur posture, leur tension vers le mouvement.

dialogues
Krazy Kat (1913) de George Herriman, revisité par François Ayroles (France)
Little Nemo (1905) de Winsor McCay, revisité par Tim Dinter (Allemagne)
Lucky Luke (1946) de René Goscinny, revisité par Ruppert et Mulot (France)

Les chorégraphies, destinées à tout public, sont exceptionnellement proposées au coeur du musée de la bande dessinée et de l’exposition cent pour cent :
mercredi 27 janvier à 19h30
jeudi 28 janvier à 15h, 17h, 19h
vendredi 29 janvier à 15h, 17h, 19h
samedi 30 janvier à 15h, 17h, 19h