le programme de la belle saison d’alfred - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > le programme de la belle saison d’alfred

le programme de la belle saison d’alfred

février – juin 2019

Manifestation sans précédent dans sa conception, son format et son ampleur, la Belle Saison d’Alfred consiste en un ensemble de propositions culturelles coordonnées autour d’un même artiste invité, l’auteur de bande dessinée Alfred, irrigant le territoire de la ville et de l’agglomération pendant quatre mois et demi.

Manifestation sans précédent dans sa conception, son format et son ampleur, la Belle Saison d’Alfred consiste en un ensemble de propositions culturelles coordonnées autour d’un même artiste invité, l’auteur de bande dessinée Alfred, irrigant le territoire de la ville et de l’agglomération pendant quatre mois et demi.

voir la présentation de la belle saison d’alfred

programme de la saison

du 12 février au 24 juin
• « Vagabondages graphiques », exposition au musée de la Bande dessinée
+ 10 portraits de réalisateurs italiens, Vaisseau Moebius, hall du cinéma

du 18 au 21 février
• Workshop (4 après-midis, de 14 h à 18 h) à l’Ecole d’Art du Grand Angoulême, rue des Acacias . Thème : « Un jour, une planche »
Ouvert à tous à partir de 13 ans (limité à 18 participants). Inscription au 05 45 94 00 76
• Tirage d’une lithographie en deux couleurs le jeudi 21, avec Nathalie Beele
17 mars
• Concert dessiné à la Nef avec William Z Villain (Etats-Unis) à 16 h (« Dimanche en famille »)

lectures dessinées à l’Alpha

20 mars Guillaume Guéraud lit Je mourrai pas gibier (dessin : Alfred) jeune public
9 avril Jean Teulé lit Charlie IX et Entrez dans la danse (dessin : Richard Guérineau) adultes
10 avril Laurent Gaudé lit Pour seul cortège et autres textes (dessin : Alfred) adultes

mi-avril
• sortie, aux éditions Delcourt, de l’album La Belle Saison d’Alfred

vendredi 3 mai
Pinocchio, lecture musicale par Alfred et Olivier Ka, Espace 2011 (Claix) à 20 h 30
Accueil de classes pendant la journée (une le matin et une l’après-midi)

mardi 7 mai,
• Conférence à l’EESI pour les étudiants du Master BD 1 & 2 et de la Classe internationale à 14 h

du mardi 7 mai au 30 juin
• « En dialogue », exposition au musée des Beaux-Arts
Alfred interprète 15 objets des collections d’art extra-européen.

du mardi 7 mai au 16 juin
• « Jardins vivants », exposition à l’Hôtel Saint-Simon
Production Cité internationale de la bande dessinée et de l’image

du mardi 7 mai au 28 juin
• « Senso », exposition dans les caves du Théâtre.
Autour du roman graphique à paraître en septembre aux éditions Delcourt.
Production Cité internationale de la bande dessinée et de l’image

18 mai
• Nuit des musées 2019
Alfred intervient au musée des Beaux-Arts et au musée de la Bande dessinée

5 juin
• signature à la librairie du musée de la Bande dessinée

15 juin
• Concert dessiné avec l’Orchestre Gabriel Fauré du Conservatoire à Saint-Saturin
Au programme : Dvorak, Brahms, Schubert…
Soirée d’ouverture des « Soirs bleus » 2019

pour les cinéphiles…

Le cinéma de la Cité proposera un cycle de six films italiens choisis et présentés par Alfred :

mercredi 20 mars Le Pigeon de Mario Monicelli et Les Poings dans les poches de Marco Bellochio
mardi 9 avril Quelle heure est-il ? d’Ettore Scola et Le Porteur de serviette de Daniele Luchetti
mercredi 5 juin Caos calmo d’Antonello Grimaldi et Antonio Luigi Grimaldi et Palerme d’Emma Dante

Des portraits de dix réalisateurs italiens dessinés par Alfred seront exposés dans le hall du cinéma pendant toute la durée de la « Belle Saison ».

les expositions

vagabondages graphiques , au musée de la Bande dessinée

Vingt-trois carnets inédits dans lesquels Alfred a noté ses idées, esquissé les découpages de certaines histoires, réalisé des dessins d’observation et d’imagination, ont été prêtés au musée. Ils seront présentés sous vitrine et un choix d’environ 300 pages, numérisées grâce à un mécénat de la société IGS, seront projetées sur des écrans (on verra notamment les carnets de voyage au Japon et au Cambodge).
En complément, l’exposition présente des illustrations libres, des grands formats à la craie sur Venise et des panneaux regroupant, telle une mosaïque, des dessins carrés en couleur de petit format sur la région des Cinque Terre, dont Alfred est originaire.

en dialogue , au musée des Beaux-Arts

Les salles d’exposition permanente consacrées à l’art extra-européen accueillent quinze dessins inédits d’Alfred inspirés par des œuvres de la collection.

jardins vivants , à l’Hôtel Saint-Simon

Passionné par les parcs et jardins, Alfred ne manque jamais, au cours de ses séjours dans les villes, de s’y installer pour réaliser des dessins. Pour sa Belle Saison, et en écho avec l’affiche de la manifestation, il réalise plusieurs dizaines de grands formats à la craie sur les jardins du monde. L’une de ces images représente le « Jardin vert » d’Angoulême. Elle est également déclinée sous la forme d’une lithographie tirée à l’Ecole d’Art du GrandAngoulême avec Nathalie Beele, et d’une sérigraphie réalisée avec le collectif Les Mains Sales.

senso, dans les caves du Théâtre

Cinq ans après Come Prima (Fauve d’Or au FIBD 2014), Alfred revient avec Senso, une nouvelle drama-comédie à l’italienne, autour de la rencontre d’un homme et d’une femme, dans un grand hôtel des faubourgs de Rome en plein 15 août férié, au beau milieu d’une grande fête de mariage qui ne les concerne pas… En avant-première, l’exposition présente une trentaine de planches de l’album à paraître à l’automne.

les autres artistes intervenants

William Z Villain (Etats-Unis)
Sur son nouvel album, enregistré en France, William Z Villain nous ensorcelle avec une folk venue d’ailleurs et de partout. Il joue avec les rythmes comme avec sa voix, passe d’un slam percutant à une ballade sensuelle, de beats hip hop lourds au calypso au blues, tango ou rebetiko. Sa musique nous vient des côtes méditerranéennes, des Caraïbes, de Tijuana, de Countdown ou du deep-south. Il nous perd avec malice dans l’espace-temps avec sa voix, ses chœurs surannés, ses samples ou ses enregistrements sonores bucoliques ou urbains.

Guillaume Guéraud

Ecrivain français pour la jeunesse, inspiré par le cinéma, il a notamment écrit plusieurs romans policiers pour adolescents. Je mourrai pas gibier, qu’il viendra lire à l’Alpha, a paru en 2005 et a remporté le prix Sorcières. Alfred l’a adapté en bande dessinée en 2009. Derniers ouvrages parus : Ma grand-mère est une terreur (2017) et Les Héroïnes de cinéma sont plus courageuses que moi (2018), tous deux aux éditions du Rouergue.

Laurent Gaudé

Il a d’abord écrit pour le théâtre, des pièces jouées au Théâtre du Rond-Point, aux Amandiers ou au Studio de la Comédie française. Son premier roman, Cris, est publié en 2001. Avec La Mort du roi Tsongor, il obtient, en 2002, le prix Goncourt des Lycéens et le prix des Libraires. En 2004, il est lauréat du prix Goncourt pour Le Soleil des Scorta, roman traduit dans 34 pays. Il est également l’auteur de plusieurs livrets d’opéra. Son œuvre est publiée chez Actes Sud. Un dixième roman, Salina, les trois exils, a paru en 2018.

Jean Teulé

Auteur de bandes dessinées dans les années 1980, il est un des pionniers du reportage avec Gens de France et Gens d’ailleurs. Récompensé en 1990 au festival d’Angoulême par un prix spécial pour sa « contribution exceptionnelle au renouvellement du genre de la bande dessinée » il se tourne ensuite vers la télévision où il devient chroniqueur dans plusieurs émissions. Rainbow pour Rimbaud (1991) marque le début de sa carrière d’écrivain à succès. Une quinzaine d’autres romans ont paru depuis aux éditions Julliard, dont, en 2018, Entrez dans la danse. Quatre de ses livres ont été adaptés en bande dessinée.

Richard Guérineau

Auteur de bandes dessinées publiées chez Delcourt, il s’associe avec le scénariste Eric Corbeyran pour les séries Le Syndrôme de Hyde, L’As de pique et surtout Le Chant des stryges (1997-2011). Il a adapté le roman de Jean Teulé Charly 9 et publié, en 2017, l’album Henriquet l’homme-reine.

Olivier Ka

Ecrivain pour la jeunesse, scénariste de bande dessinée, il se produit également sur scène. On lui doit un carnet de voyage graphique et sonore intitulé Lost in Laos (éd. Elytis). Avec Alfred, il a signé la série Monsieur Rouge et surtout l’album autobiographique Pourquoi j’ai tué Pierre, distingué par deux prix au festival d’Angoulême. Amis de longue date, ils créent ensemble, en 2018, le spectacle de lecture illustrée autour du Pinocchio de Collodi.

actions en direction du monde scolaire

Le service de médiation du musée de la Bande dessinée proposera deux ateliers pour les classes (à partir du cycle 2), inspirés d’œuvres d’Alfred présentées dans le cadre de l’exposition « Vagabondages graphiques ».

-  La mosaïque dessinée : les élèves réaliseront, sur des petits carrés de papier, des dessins autour d’un thème choisi en amont avec l’enseignant. A la fin, un assemblage de tous les dessins créera la mosaïque.

-  Craie ton œuvre : grâce au travail de la craie et de l’ardoise, les élèves redécouvriront une technique aux multiples possibilités et repartiront avec leur œuvre.

Dans le cadre du projet « La Classe l’œuvre », les élèves de Première « Histoire des arts » du lycée Marguerite de Valois produiront des œuvres à partir du travail d’Alfred, qui seront exposées lors de la Nuit des musées le 18 mai.

Les trois classes de Troisième du collège de La Rochefoucauld qui participent au programme « Cap BD » assisteront le 15 mars au BD-concert de la compagnie Splendor In The Grass d’après l’album d’Alfred Come Prima et travailleront ensuite, sous la houlette du dessinateur Benoît Preteseille, à la réalisation d’un concert de dessins.

Alfred fera deux interventions dans les classes le 3 mai, en lien avec le spectacle musical Pinocchio qu’il présentera le même soir à Claix.

Evénements organisés par les différents partenaires de la Belle Saison d’Alfred, sur une idée originale de la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
-  l’Alpha
-  le Conservatoire de musique Gabriel Fauré
-  l’École européenne supérieure de l’image
-  l’École d’art du GrandAngoulême
-  le réseau Papillon Lecture
-  le musée des Beaux-Arts
-  la Nef
-  le Théâtre d’Angoulême
et en partenariat avec les éditions Delcourt