réaliser une planche de bande dessinée en maternelle - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > votre visite > publics > groupes scolaires et parascolaires > visites et ateliers > ateliers de pratique graphique > réaliser une planche de bande dessinée en maternelle

réaliser une planche de bande dessinée en maternelle

3 séances de 1h30 minimum
moyenne et grande section de maternelle
25 élèves maximum

Ce programme convient aux enseignants souhaitant s’engager dans un projet plus ambitieux qu’une simple initiation. L’objectif est de réaliser une planche de bande dessinée, en groupe, à l’occasion de 3 ou 4 séances.

La première séance est consacrée au dessin des cases et personnages de la planche à partir du scénario préalablement rédigé en classe. Celui-ci aura été transmis à la médiatrice 15 jours avant le premier atelier. Après avoir découvert les codes de la bande dessinée (bulles, cadrages, dessin de personnage), les enfants esquissent les personnages et les décors séparement, selon un découpage décidé conjointement par la médiatrice et l’enseignant. Les enfants sont amenés à expérimenter et mixer des techniques colorées et plastiques (pastel gras, craies aquarellables…). Le travail dissocié des personnages et des décors permet de préserver la spontanéité du geste de l’élève, pour un rendu final plus riche que la formule classique « crayonné-encrage-couleur ». Le format des planches est libre (minimum A3), les élèves bénéficient d’une documentation photographique.

La deuxième séance consiste à ajouter les bulles, narratifs et onomatopées sur les cases : il peut s’agir du texte saisi sur ordinateur ou réécrit par les élèves. Les éléments sont ainsi découpés et collés sur les cases de la bande dessinée. 

La troisième séance est consacrée à la finalisation des planches. Les cases sont achevées et collées sur les formats finaux. Une quatrième séance peut être programmée en fonction de l’ampleur du projet.

A savoir : La réalisation d’une planche de bande dessinée, du scénario à la mise en couleur est un projet au long cours qui nécessite généralement un suivi important de la part de l’enseignant. Si les productions sont destinées à être proposées dans le cadre d’un concours, prévoir de fixer la première séance trois mois minimum avant la date d’échéance du concours. Pour une meilleure gestion du planning, il est conseillé à l’enseignant de poursuivre la réalisation des planches entre les séances au musée, avec le soutien de la médiatrice.