recherche : tout sur jijé - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > recherche : tout sur jijé

recherche : tout sur jijé

François Deneyer & Pierre-André Dionnet

François Deneyer (à droite sur la photo) et Pierre-André Dionnet sont venus consulter à la Cité, parmi les documents légués par Jacques Dutrey (disparu en 2013) ceux consacrés à Joseph Gillain, dit Jijé.

Né à Bruxelles en 1958 et toujours résidant dans la capitale belge, François Deneyer est passionné par la bande dessinée et particulièrement par l’œuvre d’un de ses grands maîtres : Jijé. Collectionnant des planches originales de cet auteur, il prend en 2000 la décision de lui consacrer un musée qui a été exploité de 2003 à 2005 sur 1000m2 (Musée Jijé) et ensuite, de 2006 à 2015 sur 200m2 (La Maison de la BD à Bruxelles). Période durant laquelle il a monté 33 expositions consacrées à divers auteurs ou différentes thématiques. Il cesse cette activité en 2015 (pour raisons de santé) et se concentre désormais sur l’écriture d’ouvrages en lien avec sa passion.

François Deneyer a déjà écrit et édité un catalogue raisonné des peintures et sculptures de Joseph Gillain. (Peintures et Sculptures, asbl Musée Jljé 2010) ainsi qu’un ouvrage sur la carrière de l’auteur (Quand Gillain raconte Jijé, éd. Dupuis 2014). Il édite également une Collection Jijé en dix volumes (dont six déjà publiés), reprenant une sélection de ses meilleures bandes dessinées en grand format noir et blanc, avec textes de présentation, fac similés de planches originales et inédits.

François Deneyer avait correspondu avec Jacques Dutrey, correspondance qui leur avait permis d’échanger leurs connaissances sur Jljé. Jacques Dutrey a publié dans Hop en 1986 une importante bibliographie sur Jijé que François Deneyer a complété par la suite.

Pierre-André Dionnet, qui accompagnait François Deneyer dans sa recherche, est membre actif de l’asbl Musée Jijé et passionné par l’école du journal de Spirou.

Les deux amoureux de l’école franco-belge ont visité avec un immense plaisir l’exposition consacrée à Morris et reviendront pour admirer la seconde partie des œuvres présentées jusqu’au 18 septembre 2016.