disparition de tom moore - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2015 > archives des actualités de la bande dessinée - juillet 2015 > disparition de tom moore

archie orphelin

disparition de tom moore

(1928-2015)

Presque sans interruption, entre 1953 et 1988, il aura dessiné les frasques d’un éternel teenager américain, le rouquin Archie : le dessinateur Tom Moore est décédé d’un cancer dans sa ville d’El Paso au Texas.

Né en 1928, Tom Moore entame une carrière de dessinateur en pleine de guerre de Corée alors qu’il sert dans la marine américaine. C’est une caricature de son Capitaine qui lui vaut d’être remarqué et d’obtenir une nouvelle affectation comme dessinateur aux armées. Dégagé de ses obligations militaires au début des années 1950, il s’oriente assez naturellement vers le métier d’illustrateur et de dessinateur de comics. En 1953, il entre chez Archie comics et reprend la série-phare de l’éditeur : Archie créée en 1941 par Bob Montana. Cette série naïve et bon-enfant, qui cherchait à récupérer un peu du succès des films de la série Andy Hardy (avec Mickey Rooney), raconte les aventures d’une bande d’adolescents du Massachusetts. Son succès est remarquable : les ventes annuelles de la bande dessinée ont dépassé régulièrement un demi-million d’exemplaires. Moore anime la série jusqu’en 1961. Après une pause dans sa carrière de dessinateur, il revient à la bande dessinée en 1970 avec des projets comme Underdgog, Mighty Mouse ( Super-souris en France) ou Jughead, personnage secondaire de la série Archie, dans les années 1980. En 1986, il met fin à sa carrière de dessinateur et se retire dans sa ville natale d’El Paso.
Après sa retraite, Moore continuait à lire sur Archie - et il avait exprimé son désaccord lorsque lorsque l’éditeur avait décidé de tuer le personnage.
Il y a une vingtaine d’années le Musée El Paso (Etat du Texas) lui avait consacré une exposition rétrospective de son œuvre.
A cette occasion, il déclarait : ’’J’ai apprécié tout ce que j’ai fait et je suis heureux de savoir que les autres ont aimé aussi. Quel choc de voir mes trucs accrochés dans un musée. Qui aurait pu penser qu’Archie connaitrait un succès universel ?"