les choix du café bédé de février 2015 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > les choix du café bédé de février 2015

les choix du café bédé de février 2015

nos lecteurs ont aimé...

Undertaker
de Ralph Meyer et Xavier Dorison (Dargaud)

Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d’un ancien mineur devenu millionnaire vers le filon qui fit autrefois sa fortune. Des funérailles qui devraient être tranquilles, à un détail près : avant de décéder, Joe Cusco a avalé son or pour l’emmener avec lui dans l’éternité. Pas de chance, le secret est éventé et provoque la fureur des mineurs d’Anoki City. Comment laisser enterrer une telle fortune alors que pour survivre, eux suent sang et eau dans les filons ? Comme le dit Jonas, "la mort ne vient jamais seule"...

acheter Undertaker de Ralph Meyer et Xavier Dorison (Dargaud). 13,99€.

Petit : les ogres-dieux
de Bertrand Gatignol et Hubert (Soleil)

Du plus jeune et plus petit des Ogres, c’est toute l’histoire d’une famille et de ses membres qui nous est contée. Héritage, coutumes, tiraillements... Un superbe récit gothique autour du déterminisme familial. Petit est le fils du Roi-Ogre. A peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente a force de consanguinité. Son père veut sa mort mais sa mère, qui voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler a une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée, le confie à sa tante Desdee, la plus ancienne d’entre eux. Déshonorée en raison de son amour pour les humains, elle vit recluse dans une partie de l’immense château. Seulement voilà, contrairement au souhait de sa mère, elle tentera d’élever Petit à l’inverse des moeurs familiales... Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçue de Desdée, Petit trouvera-t-il sa place ? Et survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ? Un récit construit sous deux axes narratifs : la bande dessinée raconte l’histoire de Petit, tandis que les textes illustrés se concentrent sur la vie des différents souverains depuis le Fondateur.

acheter Petit : les ogres-dieux de Bertrand Gatignol et Hubert (Soleil). 26€.

Retour à zéro
de Laurent Bourlaud et Thierry Smolderen (Ankama)

Condamné à l’exil lunaire comme tous les criminels condamnés depuis deux cents ans, Jâ Benal est en réalité un atomiste de génie envoyé par la Haute Cour terrestre pour infiltrer les hautes sphères d’une colonie soupçonnée de projets de rébellion. Au cours d’une aventure tenant à la fois du roman d’espionnage et de la SF pulp, Jâ Benal et sa complice vont déjouer les pièges de la Lune, et provoquer, malgré eux, une catastrophe d’ampleur cosmique qui remettra tous les compteurs à zéro...

acheter Retour à zéro de Laurent Bourlaud et Thierry Smolderen (Ankama). 14,90€.

Jazz Maynard
de Roger et Raule (Dargaud)

Barcelone de nos jours. Jazz Maynard et son ami Teo sont ligotés sur des chaises, dans une pièce sordide. Ils ne savent pas pourquoi ni qui les détient. Mais Jazz sort à peine d’une aventure dangereuse. Trois jours plus tôt, à New York, sa soeur, qu’il n’avait plus vue depuis dix ans, lui a fait parvenir une lettre désespérée, un appel au secours, et Jazz n’a pas hésité à pénétrer dans le repaire d’une bande de mafieux pour libérer Laura de ses proxénètes... Or, justement, voilà qu’il surgit, ce Judas, et qu’il propose à Jazz un job dangereux. Si Jazz refuse, Judas tuera Chantal et Teo. Le chantage fonctionne, Jazz accepte et se lance dans une nouvelle aventure pleine de risques... Un nouveau triptyque à forte personnalité. 2 jeunes auteurs brillants, à suivre. Une série violente et noire comme les films américains des années 50.

acheter Jazz Maynard de Roger et Raule (Dargaud). 13,99€.

Jeremiah
de Hermann (Dupuis)

Après une guerre nucléaire, Jérémiah et Kurdy tentent de survivre sur la Terre.

acheter Jeremiah de Hermann (Dupuis). 19,90€.

Les vieux fourneaux
de Paul Cauuet et Wilfrid Lupano (Dargaud)

Trois septuagénaires, amis d’enfance, se lancent dans un road-movie rocambolesque vers la Toscane. Explications : Antoine vient d’enterrer sa femme et apprend qu’elle l’a trompé, il y a 40 ans, et avec le patron ! Son âme de cégétiste en prend un coup et il décide de commettre un crime passionnel rétroactif. Pierrot, chef de bande d’anars aveugles (Ni yeux, ni maître !), Mimile et Sophie feront tout pour l’en empêcher.

acheter Les vieux fourneaux de Paul Cauuet et Wilfrid Lupano (Dargaud). 11,99€.

Le bestiaire des fruits
de Zviane (La Pastèque)

La meilleure chose qui soit arrivée à Zviane, sur le plan gustatif, aura été de vivre à ville St-Laurent en 2001. Dans le supermarché où elle faisait son épicerie, elle est tombée sur des fruits... obscurs. Au péril de sa vie, elle a concocté ce savant traité qui vous fera tout connaître des fruits exotiques. D’abord publiées sur internet et sous la forme d’un fanzine, ses planches se retrouvent dorénavant dans notre nouvelle collection Pomélo. Partiellement redessiné, avec des histoires inédites, c’est le guide le plus loufoque sur le ramboutan, le mangoustan ou le kaki jamais publié.

acheter Le bestiaire des fruits de Zviane (La Pastèque). 14,80€.

Vincent
de Barbara Stok (EP)

Barbara STOK, auteur hollandaise, née en 1970, est connue aux Pays-Bas pour ses romans graphiques autobiographiques. Auteur de huit ouvrages à ce jour, elle est aussi illustratrice pour des magazines. C’est son premier album publié en France.

acheter Vincent de Barbara Stok (EP). 16€.

Le sang des valentines
de Catel et de Metter (Casterman)

Lorsque l’armistice est signé, le 11 novembre 1918, Augustin Dortet s’étonne d’être encore en vie. Mille fois il a cru mourir dans les tranchées de la Grande Guerre, après avoir vu et vécu mille horreurs. Persuadé de ne devoir sa survie qu’au courrier enflammé que lui a adressé sa femme Geneviève au cours de la dernière année du conflit - les lettres d’amour qu’on appelait les « valentines » et qui contribuaient tant à soutenir le moral des soldats -, il n’a plus qu’une idée en tête : la rejoindre dans leurs Pyrénées natales. Et, espère-t-il, mettre en route un bébé, manière de compenser la cruelle perte d’enfant qu’ils ont subi un peu avant le début de la guerre, en 1913. Mais lorsqu’il revient au village, Augustin voit brutalement son monde basculer : rien n’est conforme à ce qu’il avait imaginé, à commencer par l’origine de ces valentines qui l’ont tant réconforté.

acheter Le sang des valentines de Catel et de Metter (Casterman). 15€.

Sauvage
de Aurelie Beviere, Gaelle Hersent et Jean-david Morvan (Delcourt)

1720. Âgée de huit ans, une petite fille, partie du Canada, fuit l’esclavage. Arrivée à Marseille, après avoir subi viols et brimades, elle se réfugie dans les forêts de Champagne. Ainsi débute dix années d’errance jusqu’à sa capture et sa progressive réhabilitation. Mêlant nature et culture, bestialité et aristocratie, violences et douceurs, cet album de contrastes raconte l’histoire extraordinaire de Marie Angélique, l’enfant sauvage.

acheter Sauvage de Aurelie Beviere, Gaelle Hersent et Jean-david Morvan (Delcourt). 24,95€.