kamb (jacques kambouchner, dit) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2015 > archives des actualités de la bande dessinée - février 2015 > kamb (jacques kambouchner, dit)

disparition

kamb (jacques kambouchner, dit)

(1933-2015)

Il s’appelait Jacques Kambouchner, mais il signait Kamb. Les lecteurs du Pif Gadget se souviennent de sa série Dicentim, qui parut avec succès à partir de 1973. Il est décédé à Paris dans la nuit du 5 au 6 févier 2015.

Il est né en 1933 et a fait l’essentiel de sa carrière dans les publications proches du parti communiste : il dessine dans L’Humanité, France Nouvelle, La Vie ouvrière… et bien sûr Vaillant, plus tard devenu Pif. Il semble d’ailleurs être le seul dessinateur qui ait participé à toutes les versions du magazine, y compris la dernière ressortie entre 2004 et 2008.
Il devient dessinateur dans les années d’après-guerre et collabore à Vaillant dès 1951. Il y publie une foultitude de pages, illustrations pour des articles et des jeux. La série de science-fiction humoristique Zor et Mlouf est son premier succès, bientôt suivi de l’oiseau Couik et surtout de Dicentim le petit Franc qui lui apporte la notoriété. Exploitant exclusivement la veine comique quand il travaille seul, il explore d’autres registres quand il se met au service d’autres dessinateurs. C’est ainsi lui qui a créé le western Teddy Ted, dessiné par Hidalgo, avant qu’il soit repris par Forton et Lécureux.
Son trait simple et efficace, son humour allègre se reconnaissent instantanément. Il est décédé dans la nuit du 4 au 5 février 2015. Il avait 81 ans.