sani djibo, imagiste du niger - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > sani djibo, imagiste du niger

sani djibo, imagiste du niger

prochaines rencontres au cours de sa résidence

Sani Djibo, peintre et dessinateur nigérien, a quitté début septembre les rives du fleuve Niger pour Angoulême où il séjourne six mois à la Maison des auteurs pour y développer sa prochaine bande dessinée qui relate l’histoire de son père tirailleur envoyé en Indochine. Accueilli en résidence dans le cadre des bourses du Centre national du livre, et avec le soutien des services de l’Ambassade de France au Niger, Sani Djibo participera à plusieurs rencontres et événements à Paris, La Rochelle et Angoulême au cours de ce prochain trimestre.

Les prochains rendez-vous

JPEG - 8.4 ko

Cité internationale de la bande dessinée et de l’image (Angoulême)

Projection / Rencontre autour du documentaire Chronique dessinée pour le petit peuple de Idi Nouhou
samedi 6 décembre à 16h entrée libre
auditorium du musée de la bande dessinée, quai de la Charente, 16000 Angoulême
Chronique dessinée pour le petit peuple, documentaire du Nigérien Idi Nouhou, évoque la vie politique du Niger à travers le portrait d’Abdul Karim, un jeune caricaturiste vendant, sur les marchés et dans les rues de Niamey, sa production quotidienne sous forme de photocopies. La projection sera suivie d’une rencontre avec Sani Djibo, auteur actuellement en résidence, lui-même caricaturiste et illustrateur pour la presse à Niamey.

Musée des beaux-arts (Angoulême)

Le Musée des beaux-arts d’Angoulême, qui possède l’une des plus importantes collections françaises d’art africain, mettra à l’honneur les créations de Sani Djibo à travers :
- Une exposition Sani Djibo, Imagiste du Niger
du mardi 18 novembre au dimanche 14 décembre, entrée libre
L’exposition présente une large sélection de planches originales d’Un guerrier Dendi ainsi qu’un ensemble de peintures évoquant la vie quotidienne à Niamey, la propagande politique, les rituels de possession ou encore Jean Rouch…
- Une rencontre : de Bodo au Guerrier Dendi, le Niger extravagant
avec Jacques Jouet, Sani Djibo et Daniel Mallerin
vendredi 21 novembre de 18h15 à 20h entrée libre
La Cité et le Musée des Beaux-arts d’Angoulême vous convient à une soirée consacrée au Niger. Ce pays méconnu est au cœur de deux œuvres artistiques récentes : Un guerrier Dendi, une bande dessinée autobiographique de Sani - chronique réaliste et onirique de la vie quotidienne d’un dessinateur de Niamey -, et Bodo, un roman de l’écrivain Jacques Jouet, inspiré par les transgressions fantasques de la culture populaire.
Au programme de la soirée  : des échanges avec les auteurs, des extraits de Bodo lus par un comédien, la projection du film Wassan kara de Inoussa Ousseini...
- Un rendez-vous dans le cadre de Jeudi Midi avec Sani Djibo
jeudi 27 novembre de 12h15 à 13h, entrée libre
La genèse de son prochain album en cours qu’il consacre à l’histoire de son père tirailleur envoyé en Indochine.

Musée d’Angoulême, square Girard II, rue Corneille, 16000 Angoulême
du mardi au dimanche de 10h à 18h

Les précédentes rencontres

Librairie Le Monte-en-l’air (Paris)

Exposition / Rencontre
vendredi 10 octobre à 18h30
entrée libre
Le Monte-en-l’air, 71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare, 75020 Paris
Dans le cadre de l’exposition J’y étais que la librairie le Monte-en l’air consacre du 2 au 15 octobre au dessinateur Placid, ce dernier a souhaité inviter Sani Djibo pour parler de la bande dessinée africaine, mais aussi pour présenter les aquarelles qu’ils ont réalisées côte-à-côte au Niger, piochant leurs couleurs dans la même boîte d’aquarelle.

Ci-dessous, une vue de Kombo, un quartier de Niamey

JPEG - 52.8 ko
vu par Sani Djibo
JPEG - 62.5 ko
vu par Placid

Le Comptoir Général (Paris)

Projection / Rencontre autour du documentaire Chronique dessinée pour le petit peuple de Idi Nouhou
mercredi 15 octobre à 18h30
entrée libre
Le Comptoir Général, 80 quai de Jemmapes, 75010 Paris
Le Comptoir Général, musée dédié à l’art du ghetto dont l’objet est de soutenir et de représenter toutes les cultures marginalisées, méconnues et dépourvues de moyens, qui fleurissent aux quatre coins de notre planète, projettera à l’occasion de la venue de Sani Djibo le film Chronique dessinée pour le petit peuple de Idi Nouhou. Un documentaire qui évoque de manière distancée et amusée la vie politique du Niger, à travers le portrait d’un jeune caricaturiste vendant, sur les marchés et dans les rues de Niamey, sa production quotidienne sous forme de photocopies.
La soirée sera animée par Clap noir, association favorisant la connaissance des cinémas et audiovisuels d’Afrique.

La Maison de l’Afrique (Paris)

La Maison de l’Afrique, 7 rue des Carmes, 75005 Paris

La Maison de l’Afrique accueillera jeudi 16 octobre à 19h Sani Djibo et le dessinateur Placid pour une soirée consacrée au Niger, qui s’achèvera avec un concert du musicien Dias Tchiombiano, dont la chanson « Mbakua » est devenue l’hymne des enfants du Niger.

- Exposition 10 jours au Niger
du jeudi 16 octobre au dimanche 26 octobre
entrée libre
L’exposition présentera une large sélection de planches originales d’Un guerrier Dendi ainsi qu’un ensemble de peintures et d’aquarelles réalisées par Sani et Placid.

Bibliothèque Couronnes (Paris)

Rencontre
samedi 18 octobre à 16h
entrée libre
Bibliothèque Couronnes, 66 rue des Couronnes, 75020 Paris
La bibliothèque Couronnes - dont le fonds est spécialisé Monde arabe et Afrique noire - accueillera Sani Djibo dans le cadre de ses rencontres avec les lecteurs.

Carré Amelot (La Rochelle)

jeudi 6 novembre de 19h à 20h30 entrée libre
Carré Amelot, 10 rue Amelot, 17000 La Rochelle
La genèse de son prochain album consacré à l’histoire de son père, tirailleur envoyé en Indochine. Un projet qui s’articule autour de treize histoires distinctes, traitées à la manière de contes fantastiques, qui remontent le temps, depuis son enfance jusqu’au moment où, revenu d’Indochine, il devient douanier.

Ces rencontres et expositions s’inscrivent dans le programme développé par Sani Djibo accueilli en résidence à Angoulême dans le cadre des bourses du Centre national du livre / Ministère de la Culture et de la communication.

La résidence de Sani Djibo a également reçu le soutien des services de l’Ambassade de France au Niger.