ffa 2014 : hommage au cinéma du burkina-faso et à son festival, le (...) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2014 des rendez-vous de la cité > film francophone d’angoulême : septième édition > ffa 2014 : hommage au cinéma du burkina-faso et à son festival, le (...)

f e s t i v a l

ffa 2014 : hommage au cinéma du burkina-faso et à son festival, le fespaco

du 22 au 26 août 2014, cinéma de la Cité et à l’Espace Franquin

Pour sa septième édition Le festival du Film francophone d’Angoulême, rend hommage à la cinématographie burkinabée et africaine à travers une sélection de dix films majeurs : cinq films burkinabés et cinq films lauréats du festival FESPACO.

La capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, est considérée comme la capitale du cinéma africain. En effet, Ouagadougou est connue pour accueillir tous les deux ans depuis 1969, le Fespaco, le plus grand festival de cinéma africain. Le cinéma burkinabè désigne les films et la production cinématographique du Burkina Faso. La culture du cinéma dans ce pays est l’un des plus développés d’Afrique grâce au Fespaco. Ouagawood est le nom donné à l’industrie cinématographique africaine et dont les films sont présentés à Ouagadougou lors du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco), le plus grand festival de cinéma et de télévision du continent africain...

les films de l’hommage au cinéma du burkina-faso et au FESPACO

Sarraounia
Mauritanie, France 1986
date de sortie en France 23 avril 1986
Grand Prix Fespaco 1987
de Med Hondo
scénario Med Hondo, Ali Abdoul War
d’après le roman de Abdoulaye Mamani
avec Aï Keïta (Sarraounia), Jean-Roger Milo (capitaine Voulet), Feodor Atkine (capitaine Chanoine), Didier Sauvegrain (Dr Henric), Roger Mirmont (lieutenant Joalland), Didier Agostini (maréchal des logis Tourot), Philippe Bellay (lieutenant Meynier), Jean-Pierre Castaldi (sergent Boutel), Luc-Antoine Diquéro (lieutenant Pallier), Jean Edmond (colonel Klobb), Wladimir Ivanovsky (sergent-major Laury), Tidjani Ouedraogo (Coulibaly), Djibril Sidibé (Serkin Arewa), Baba Traoré (Serkin Gobir)
durée 2h00
Evocation de la vie de la Reine Sarraounia qui a lutté avec une vigueur incroyable contre une colonne militaire du Soudan français qui devait repousser la marche foudroyante de Rabah, le Sultan noir a travers l’Afrique.

Tilaï (question d’honneur)
Burkina Faso, France, Suisse 1990
date de sortie en France 5 décembre 1990
Grand prix Fespaco 1991
de Idrissa Ouedraogo
scénario Idrissa Ouedraogo
avec Rasmane Ouedraogo, Roukietou Barry, Ina Cissé, Assane Ouedraogo, Sibidou Sidibe, Moumouni Ouedraogo, Mariam Barry, Seydou Ouédraogo, Mariam Ouédraogo, Daouda Porgo, Kogre Warma, Mamadou Ganamé et les habitants des villages de Koumbri et Komsilga
durée 1h21
Après deux années d’absence Saga revient dans son village. Sa fiancée, Nogma, est devenue la deuxième femme de son père. Ils s’aiment toujours, se rencontrent et font l’amour. Pour le village, c’est un inceste et Saga doit mourir.

Buud yam
Burkina Faso 1997
date de sortie en France 10 septembre 1997
Grand prix Fespaco 1997
de Gaston Kaboré
scénario Gaston Kaboré
avec Colette Kaboré (Lalle), Amssatou Maïga (Pughneere), Séverine Oueddouda (Komkeita), Boureima Ouedraogo (Razugu), Augustin Yameogo (la tante), Serge Yanogo (Wend Kuuni)
durée 1h37
Au début du XIXe siècle, en Afrique, Wend-Kuuni, jeune homme orphelin, est rejeté par les habitants de son village et sa famille adoptive qui l’accusent d’être responsable des malheurs endurés par la communauté. Pour sauver sa sœur adoptive Pughneere frappée par une mystérieuse maladie et lever la malédiction qui pèse sur lui, il part à la recherche d’un guérisseur détenteur d’une potion miraculeuse.

La Nuit de la vérité
Burkina Faso, France 2004
date de sortie en France 6 juillet 2005
prix du meilleur scénario Fespaco 2005
de Fanta Regina Nacro
scénario Fanta Regina Nacro, Marc Gautron
avec Naky Sy Savane (Edna), Commandant Moussa Cissé (Théo), Georgette Pare (Soumari), Adama Ouedraogo (le président), Rasmane Ouedraogo (Rasmané Ouedraogo), Sami Rama (Fatou), Capitaine Yves Thombiano (N’Gové), Capitaine Claude Kaboré (Youba), Odilia Yoni (tante Awa), Cédric Zida (Honoré), Raissa Andréa Yoni (Mina), Adama Ouédraogo (Léonard)
durée 1h40
De nos jours, dans un pays imaginaire d’Afrique dévasté par dix ans de guerre ethnique, un traité de paix vient d’être signé. Les deux camps se préparent à se rencontrer pour une fête de la réconciliation qui doit durer toute une nuit. Alors que le jour tombe, les protagonistes se retrouvent face à face...

Danse sacrée à Yaka
Burkina Faso 2008
fiction vidéo
sélection officielle Fespaco 2009
de Guy Désiré Yaméogo
scénario Guy Désiré Yaméogo
avec Sita Ouédraogo (Binéta), Blandine Yameogo (la voyante), Rasmané Ouédraogo (Raso), Salif Kikieta (Smarty), Halidou Sawadogo
durée 1h36
Binéta, une jeune élève vit avec ses parents à Yaka, un petit villag du Burkina Faso. Un soir, en rentrant de l’école, elle apprend qu’elle sera mariée à Baldé, un vieux notable du village. Binéta prend la fuite et part s’installer en ville. En son absence, le mariage est célébré et les fétiches du village sont pris à témoin pour cette nouvelle union.

Soleils
Burkina Faso, France 2012
de Olivier Delahaye, Dani Kouyaté
scénario Olivier Delahaye
avec Binda Ngazolo, Nina Mélo, Joeseph Traoré, Rufus, Serge Avédikian
durée 1h36
Un vieil homme est chargé de guérir une jeune fille frappée d’amnésie. Il l’emmène dans un voyage curatif, excentrique et joyeux qui les conduit jusqu’à Ouagadougou en passant par le Cap, Berlin, le Mali et la Belgique.
Sur cette route pleine de surprises ils croisent des gens remarquables et lumineux, des ignorants, des idées reçues, quelques créatures fabuleuses et un texte enfoui dans la mémoire d’un continent et révélant un secret jusque-là bien gardé : l’Afrique a quelque chose à nous dire...

Teza
Éthiopie 2008
date de sortie en France 28 avril 2010
Grand prix Fespaco 2009
de Hailé Gerima
avec Aaron Arefe (Anberber), Abeye Tedla (Tesfaye), Takelech Beyene (Tadfe)
durée 2h20
Dans les années 70, Anberber quitte le village éthiopien de son enfance pour partir étudier en Allemagne de l’Est. Lorsqu’il revient, vingt ans plus tard, amputé d’une jambe, Anberber ne reconnaît plus son pays, et fait face à la réalité d’une guerre civile persistante. Il est alors déchiré intérieurement et cherche à retrouver de l’espoir au sein de l’Éthiopie contemporaine...

En attendant le bonheur
Heremakono, Mauritanie, France 2002
date de sortie en France 15 janvier 2003
Grand prix Fespaco 2003
de Abderrahmane Sissako
scénario Abderrahmane Sissako
avec Khatra Ould Abdel Kader (Khatra), Mohamed Ould Abeid Maata (Maata), Mohamed Ould Mohamed Mahmoud (Abdallah), Fatimatou Mint Ahmedou (Soukeyna), Nana Diakité (Nana), Makanfing Dabo (Makan), Nèma Mint (Choueikh)
durée 1h35
Abdallah, un jeune garçon, retrouve sa mère à Nouadhibou, en attendant son départ vers l’Europe. Dans ce lieu d’exil dont il ne comprend pas la langue, il essaie de déchiffrer l’univers qui l’entoure : Nana, une jeune femme sensuelle qui cherche à le séduire, Makan, qui rêve, comme lui de partir, Maata, un ancien pêcheur, son jeune et espiègle apprenti Khadra, qui va l’aider à sortir de son isolement en lui enseignant le dialecte local. Ces communautés se croisent et se décroisent, le regard fixé sur l’horizon, en attendant un hypothétique bonheur...

Ali Zaoua prince de la rue
علي زاو, Maroc, France, Belgique 2001
date de sortie en France 21 mars 2001
Grand prix Fespaco 2001
de Nabil Ayouch
scénario Nabil Ayouch, Nathalie Saugeon
avec Said Taghmaoui (Dib), Mounïm Kbab (Kwita), Hicham Moussoune (Boubker), Mustapha Hansali (Omar), Abdelhak Zhayra (Ali Zaoua), Amal Ayouch (madame Zaoua), Mohammed Majd (le pécheur)
durée 1h40
Ali, Kwita, Omar et Boubker sont des enfants des rues de Casablanca. Au-delà de tous les problèmes quotidiens de survie, une amitié indéfectible les lie.
Depuis qu’ils ont quitté la bande de Dib, ils habitent sur le port. Car Ali Zaoua veut devenir marin et faire le tour du monde. Cependant, Ali est tué dans une bagarre entre bandes rivales. Dorénavant, ses trois copains n’auront qu’un seul but, lui offrir l’enterrement qu’il mérite...

Baara
Mali 1979
date de sortie en France 1er novembre 1983
Grand prix Fespaco 1979
de Souleymane Cissé
scénario Souleymane Cissé
avec Balla Moussa Keïta (Makan Sissoko), Baba Niare (Balla Diarra), Boubacar Keïta (Balla Traoré), Oumou Diarra (la femme de l’ingénieur), Ismaïla Sarr (le doyen des ouvriers), Oumou Koné (Djénéba), Fanta Diabaté, Ibrahim Traoré
durée 1h31
Un jeune paysan malien travaille comme "baara", c’est-à-dire porteur de bagages à Bamako. Un jour, il sympathise avec un jeune ingénieur. Celui-ci le prend sous sa protection, l’aide dans ses démêlés avec la police et lui fait abandonner le monde des marginaux pour entrer à l’usine. L’ingénieur, qui a fait ses études en Europe, tente d’appliquer ses idées libérales au sein de l’usine. Contre le syndicat vendu au patron, il joue le rôle d’un vrai leader syndical et entre en conflit avec...
En marge du Festival, une conférence-débat sur Le rôle de la femme au Burkina Faso se tiendra le lundi 25 août au Palais de Justice d’Angoulême. Il s’agira de souligner le rôle emblématique de la femme dans les domaines tels que la santé, l’éducation et le rôle de plus en plus prépondérant qu’elle joue dans la société civile et la sphère politique.

+ d'info sur les films, les salles, les horaires.
+ d'info sur le Pass.
+ d'info sur le Film francophone d’Angoulême