carte blanche : frédéric bézian - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2014 des rendez-vous de la cité > carte blanche : frédéric bézian

carte blanche : frédéric bézian

mercredi 19 mars 2014 à 18h, musée et librairie de la Cité

Frédéric Bézian, l’auteur de la série Adam Sarlech aux Humanoïdes associés, de la bande dessinée Ne touchez à rien avec Noël Simsolo chez Albin Michel et du très récent Docteur Radar aux éditions Glénat avec toujours Noël Simsolo au scénario, vous accueillera au musée à partir de 18h. Ce sera l’occasion d’échanger avec lui, de découvrir ses passions et quelques planches du musée ainsi que ses propres originaux commentés par l’auteur, avant une dédicace à la librairie.

frédéric bézian

Très jeune, il collabore à plusieurs fanzines dans lesquels s’affirme son goût pour le fantastique. ce travail s’affine à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles. Au début des années 80, il sort son premier album L’Étrange Nuit de Monsieur Korb aux éditions Magic Strip suivi de Ginette, Martine, Josiane chez Futuropolis... Par la suite, il publie des nouvelles noires dans le magazine (À suivre).
En 1989, la série Adam Sarlech démarre aux Humanoïdes Associés, un univers décadent qui donne à l’auteur une certaine notoriété, dont le troisième volet (Testament sous la neige) obtiendra le prix Bloody Mary au Festival d’Angoulême en 1994. Dans la même décennie, Bézian travaille pour différents éditeurs indépendants (Amok, PMJ...) pour explorer des univers plus contemporains avec un graphisme proche de Munoz ou Feininger. L’album Chien rouge, Chien noir sort également chez PMJ en 1999. Parallèlement, Bézian travaille à la direction artistique de Belphégor au studio Les Armateurs. Entre 2000 et 2003, il participe à différents albums collectifs, des revues allemandes et japonaises, et illustre des chroniques pour le cahier Livres de Libération. Bézian revient à la bande dessinée avec l’album Ne touchez à rien en 2004 avec Simsolo. En 2006, il publie Donjon Monsters avec Sfar et Trondheim, en 2007 Les Garde-fous, un polar en huis-clos, puis La Belle Vie, chroniques du quotidien toujours chez Delcourt. L’auteur revient au dessin animé en 2009 pour un "26 min" diffusé sur TF1 intitulé La Clé. En 2010, Bézian publie Bourdelle, Le Visiteur du soir puis Aller-Retour un album très personnel situant l’action sur son lieu d’enfance. Très récemment, Bézian s’associe à nouveau à Noël Simsolo pour publier chez Glénat Docteur Radar.

docteur radar, tueurs de savants

Paris, gare de l’Est, 1920. Gontran Saint-Clair, savant reconnu, est retrouvé mort empoisonné au curare dans un train de la ligne Paris-Berlin. Ce meurtre survient peu après le décès suspect de deux autres savants : Aristide Vernon et Bruno Vaillant. Plus tard, c’est le professeur Émile Lenoir qui succombe d’une piqûre de scorpion, en plein Paris… Or ces savants avaient un point commun : ils travaillaient tous sur la conquête spatiale ! Ferdinand Straub, ancien as de l’aviation française reconverti en détective, mène l’enquête et découvre que le responsable de ces crimes serait un certain docteur Radar, un mystérieux et dangereux individu passé maître dans l’art du déguisement. Entre le talent de son adversaire et l’incompétence de la police parisienne, Straub va devoir redoubler d’ingéniosité et de vigilance pour capturer le redoutable docteur Radar…

carte blanche à frédéric bézian

mercredi 19 mars 2014 à 18h
la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
musée de la bande dessinée et librairie
quai de la Charente
Angoulême

acheter le livre de Frédéric Bézian et Noël Simsolo : Docteur Radar. Glénat, 64p. / 19,50€.
acheter le livre de Frédéric Bézian et Noël Simsolo : Docteur Radar. Glénat, 80p., version luxe en noir et blanc / 49€.

écouter tous les invités des cartes blanches ou en podcast depuis iTunes.