planche du mois : the spirit, de will eisner - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2014 des rendez-vous de la cité > planche du mois : the spirit, de will eisner

planche du mois : the spirit, de will eisner

en mars 2014 au musée de la bande dessinée

Chaque mois, le musée de la bande dessinée met à l’honneur une planche tirée de sa prestigieuse collection, l’occasion pour le visiteur de (re)découvrir une œuvre emblématique de l’histoire du 9ème art ou au contraire injustement méconnue. Ce mois-ci c’est un dessin tiré de la très célèbre série The Spirit, création de l’auteur américain Will Eisner qui est ainsi proposé aux visiteurs du musée durant tout le mois de mars. Cet hommage s’inscrit dans le cadre de la Will Eisner Week (du 1er au 7 mars), événement mondial regroupant l’ensemble des manifestations commémoratives de l’œuvre de ce grand auteur.

C’est en 1940 que Will Eisner, professionnel aguerri, crée en solo un héros dont les aventures paraîtront sous la forme d’un supplément hebdomadaire comprenant un épisode complet du personnage, un détective privé intrépide et athlétique. Le Spirit est né !
D’abord classique, la bande se signale bien vite par ses innovations : Eisner mêle l’aventure et le second degré, s’inspire du cinéma, de la littérature, joue en virtuose de découpages qui font la part belle à un noir et blanc expressif. New Yorkais de naissance, il exalte la poésie urbaine des immeubles décatis, des ruelles sombres. Marqué par les actrices hollywoodiennes, il confronte avec humour son personnage, célibataire endurci, à des donzelles aussi séduisantes que dangereuses. Secondé par une équipe de choc (les grands dessinateurs Lou Fine et Wallace Wood, le scénariste Jules Feiffer), Eisner produit des dizaines d’épisodes inoubliables.
La série s’arrête en 1952 et Eisner se tourne alors vers la communication visuelle, travaillant essentiellement pour l’armée et l’administration américaine. La redécouverte dans les années 1970 du Spirit entraîne des rééditions, dont l’illustration présentée aujourd’hui est une résultante : les thèmes du Spirit (action dramatique, argent, décor nocturne) s’y trouvent rassemblés en une composition saisissante. Cette reconnaissance tardive permet son retour à la bande dessinée, qu’il pratique toujours en novateur, promouvant le roman graphique et l’autobiographie.

Will Eisner Week
Depuis quelques années, à l’initiative de la famille et des amis proches de Will Eisner se tient une « Will Eisner Week » qui consiste à ce que des artistes, des spécialistes et des amateurs un peu partout dans le monde se mobilisent pour faire « quelque chose » autour d’Eisner. Cette année, la Cité s’est associée à cette remarquable initiative.

+ d'info sur la Eisner Week

la planche du mois de mars 2014

The Spirit de Will Eisner
(collection du musée de la bande dessinée)
la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême