olivier balez - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > la Cité > la maison des auteurs > résidents et anciens résidents > les anciens résidents > olivier balez

olivier balez

en résidence d’août 2016 à janvier 2018

résidence précédente : février 2014

Formé aux Arts appliqués à l’école Estienne, Olivier Balez rencontre en 1997 le créateur du Poulpe, Jean-Bernard Pouy, qui l’invite à donner un visage au héros policier dans le feuilleton Satanique ta mère publié dans Libération pendant l’été 1997. ll enchaîne l’année suivante avec sa première bande dessinée, L’Opus à l’oreille. En 2000, il rencontre Éric Corbeyran qui lui écrira deux albums : Le Village qui s’amenuise (2004) et Charmes fous (2005). En 2007, il réalise l’album Angle mort,sur un scénario de Pascale Fonteneau, qui marque un tournant graphique, et enchaîne avec Arnaud Le Gouëfflec : Topless (2009), Le Chanteur sans nom (sélection Angoulême 2012) puis J’aurai ta peau Dominique A. Il collabore à la revue XXI et réalise avec Pierre Christin Sous le ciel d’Atacama (2009), puis, en solo, La Cordée du mont Rose sur la maladie de son frère (2010). Sa relation avec Pierre Christin se poursuit avec la biographie de Robert Moses, traduite en cinq langues. Après dix années passées au Chili, il est arrivé à Angoulême pour achever Infinity 8, écrit par Lewis Trondheim et Fabien Vehlmann, ainsi que Beauté noire sur un scénario de Noël Simsolo. Parallèlement, il collabore régulièrement avec la presse et l’édition jeunesse et adulte. En 2017-2018,il réalise pour la société autoroutière APRR une série de panneaux touristiques autour du patrimoine des régions de l’Ain et de Saône-et-Loire.

bibliographie (sélection)

bandes dessinées
- Beauté Noire & le groupe Prospero, scénario Noël Simsolo, éd. Glénat, 2018.
-  Infinity 8, L’évangile selon Emma, avec Lewis Trondheim, Fabien Vehlmann, Rue de Sèvres, 2017.
- L’homme qui ne disait jamais non, scénario de Didier Tronchet, Futuropolis, 2016.
- Robert Moses, le maitre caché de New York, scénario de Pierre Christin, Glénat, 2014.
- J’aurai ta peau Dominique A, scénario d’Arnaud Le Gouefflëc, Glénat, 2013.
- La cordée du Mont Rose, les Arènes – XXI, 2012.
- Le chanteur sans nom, scénario d’Arnaud Le Gouefflëc, Glénat, 2011.
- Sous le ciel d’Alma, scénario de Pierre Christin, Casterman, 2010.
- Topless, scénario d’Arnaud Le Gouefflëc, Glénat, 2009.
- Angle mort, scénario de Pascale Fonteneau, Casterman, 2007.
- Charmes fous, scénario d’Éric Corbeyran, Dargaud, 2005.
- Le village qui s’amenuise, scénario d’Éric Corbeyran, Dargaud, 2004.
- L’Opus à l’oreille, éditions Baleine, 1998.

bandes dessinées collectives
- Vivir un terremoto, Amanuta, Chili, 2011.
- Paroles de parloir,, Delcourt, 2003.
- Paroles de taulards, Delcourt, 2001.

albums jeunesse comme scénariste
- Rémi T3 - total confiance, dessin Laurent Richard, Milan, 2006.
- Rémi T2 - les zigzags de l’amour, dessin Laurent Richard, Milan, 2005.
- Rémi T1 - amour, coup de foudre et autres bobos, dessin Laurent Richard, Milan, 2004.

albums jeunesse comme dessinateur
- Le cycle du nautile T3 - Les fantômes, scénario de Nan Madol, Bayard 2006.
- Le cycle du nautile T2 - Les dauphins, scénario de Palau, Bayard, 2005.
- Le cycle du nautile T1 - Traque à Sydney, scénario de Florence Décamp*, Bayard, 2005.
*Florence Décamp est journaliste correspondante de Libération et Géo, basée sur Sydney.

webographie

- olivierbalez.com

Retrouvez Olivier Balez dans un entretien accordé à Neuvième Art, la revue en ligne de la Cité.

Robert Moses, le maitre caché de New York

Dominique A. (sérigraphie)