en dédicace : thierry groensteen signe nocturnes - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2013 > nocturnes : le rêve dans la bande dessinée > activités passées autour de l’exposition > en dédicace : thierry groensteen signe nocturnes

l i b r a i r i e

en dédicace : thierry groensteen signe nocturnes

samedi 16 novembre 2013 à 15h, librairie de la Cité

En avant-première, quelques jours avant la sortie de l’ouvrage, Thierry Groensteen présente et signe Nocturnes, le catalogue de l’exposition-événement sur le rêve dans la bande dessinée qui sera présentée au musée de la bande dessinée à partir du 20 décembre.

Superbement do-édité par le prestigieux éditeur CItadelles & Mazenod et la Cité, l’ouvrage, tout à la fois catalogue de l’exposition, essai détaillé et superbe ouvrage illustré, invite à emboîter le pas à tous les explorateurs intrépides du continent onirique, des artistes du Moyen Âge à David B. en passant par Winsor McCay, Mœbius, Julie Doucet ou Marc-Antoine Mathieu.

Avec Little Nemo in Slumberland, le chef-d’œuvre de Winsor McCay, la bande dessinée a scellé dès 1905 un pacte avec l’onirisme. Toute son histoire est jalonnée d’images exploitant le privilège qu’a le dessin de donner une forme aux songes des hommes. Entre merveilleux et visions cauchemardesques, les plus grands dessinateurs ont donné libre cours à un imaginaire du rêve, dont cet ouvrage dresse le premier et fascinant inventaire. On y découvrira comment certains codes graphiques spécifiques à la représentation des scénarios oniriques se sont mis en place dès le Moyen Âge et comment, suite à l’essor de l’autobiographie dessinée, les dessinateurs (David B., Julie Doucet) ont commencé à traduire en images leurs propres rêves.
Entre le Major Grubert, redoutant de ne plus pouvoir sortir du piège des « rêves emboîtés » (chez Mœbius) et Julius Corentin Acquefacques, le « prisonnier des rêves » (chez Marc-Antoine Mathieu), Nocturnes invite à emboîter le pas à tous les explorateurs intrépides du continent onirique.

la dédicace

samedi 16 novembre 2013 à 15h
librairie de la bande dessinée
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême

l’ouvrage

nocturnes : le rêve dans la bande dessinée
224 pages, broché
150 ill. couleur
format 25,5 x 29 cm
prix public 39 €
ISBN 978 2 85088 560 0
parution 20 novembre 2013

acheter ou réserver le livre en ligne.

+ d'info sur le livre.
+ d'info sur l’exposition.