henry blanc - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2013 > archives des actualités de la bande dessinée - mars 2013 > henry blanc

disparition

henry blanc

(1921-2013)

Quiconque, dans la deuxième moitié du XXème siècle, a feuilleté Jours de France dans les salles d’attente des dentistes connaissait ses dessins au graphisme élégant et délié, sans nécessairement savoir qui il était : le dessinateur Henry Blanc est mort le 6 mars 2013. Il avait 91 ans.

Cet autodidacte a fait l’essentiel de sa carrière dans la presse, après avoir tâté du dessin animé (il fait partie de l’équipe qui participe à la réalisation de La Bergère et le ramoneur de Paul Grimault, sorti en 1950). Il travaille également pour Disney France dans les années 1950, signant des dizaines de dessins publicitaires.
En 1957, il entame une longue et fructueuse collaboration avec le quotidien France-Soir. C’est là qu’il fait paraître l’adaptation, sous forme de strips dépourvus de bulles, de Signé Furax, le formidable feuilleton radiophonique de Pierre Dac et Francis Blanche, puis des Enquêtes de San Antonio, d’après les romans de Frédéric Dard. Il illustrera de la même manière Cami et Gérard Sire.
On a vu sa signature dans les pages d’Ici-Paris, de Jours de France et d’Amis-Coop, ainsi qu’au bas de nombreuses pochettes de disques.