parlons d’images : quelles pratiques artistiques et culturelles à l’école (...) - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > événements et rendez-vous > archives des rendez-vous de la Cité > archives 2013 des rendez-vous de la Cité > parlons d’images : quelles pratiques artistiques et culturelles à l’école (...)

parlons d’images : quelles pratiques artistiques et culturelles à l’école ?

conférence de Philippe Meirieu et projection de Tempête sous un crâne de Clara Bouffartigue
mardi 26 mars 2013 à partir de 18h, cinéma de la Cité

Le Pôle Image Magelis, le Pôle régional d’éducation artistique et de formation au cinéma et à l’audiovisuel, le CDDP (Centre départemental de documentation pédagogique) de la Charente, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, CREADOC (filière Documentaire de Création de l’Université de Poitiers) et l’EMCA (École des métiers du cinéma d’animation) présentent la 7ème conférence du cycle Parlons d’images. Une soirée spéciale : une conférence de Philippe Merieu et une projection du film de Clara Bouffartigue, Tempête sous un crâne,suivie d’un débat.

programme

18h00-20h00 conférence de Philippe Merieu
« Au moment où se profile la mise en place, pour tous les élèves, d’un parcours artistique et culturel , il est, plus que jamais nécessaire de s’interroger sur le sens qu’il pourrait avoir et les conditions pour qu’il remplisse parfaitement son rôle : l’art et la culture ne peuvent se réduire à un chapelet d’activités pour remplir des cases libérées par la réorganisation de la semaine, pas plus qu’ils ne peuvent être réservés à ceux et celles qui bénéficient déjà, par ailleurs, d’une sensibilisation à ces domaines. L’art et la culture sont aujourd’hui les contrepoisons indispensables au “capitalisme pulsionnel” et au crétinisme médiatique qui poussent tout un chacun à céder aux injonctions consommatrices et à patauger dans l’obscénité. L’art et la culture sont, en effet, en eux-mêmes porteurs de l’exigence du “sursis” et de l’émergence du “symbolique”. Contre le “tout-tout de suite”, ils invitent la pensée et l’imaginaire à prendre leur temps. Contre le “tout voir”, ils invitent l’humain à convoquer l’exigence du sens et à se confronter avec une authentique altérité. C’est pourquoi l’éducation artistique et culturelle doit comprendre, tout à la fois, une rencontre avec les œuvres et une démarche de création personnelle et collective. C’est ainsi qu’elles seront fondatrices d’une formation de la personne en permettant à chacun et à tous de passer de la gesticulation au geste, du bavardage à la parole. Elles permettront d’inscrire, au cœur de notre projet éducatif, “l’inversion de la dispersion” sans laquelle le lien social et la démocratie sont inévitablement menacés. »

Philippe Merieu est né le 29 novembre 1949 à Alès dans le Gard. Très tôt, il a milité dans des mouvements d’Education populaire. Il a fait, après un baccalauréat littéraire, des études de philosophie et de Lettres à Paris. Il a préparé et obtenu un CAP d’instituteur pour enseigner dans le premier degré. Il a été successivement professeur de français en collège et de philosophie en terminale, avant de prendre des responsabilités pédagogiques et administratives. Tout au long de celles-ci, il a toujours conservé des charges d’enseignement auprès d’élèves et d’étudiants. Il a soutenu une thèse d’État es Lettres et Sciences humaines en 1983 et est aujourd’hui professeur des universités en sciences de l’éducation. Parmi ses engagements militants et professionnels, il fut responsable pédagogique d’un collège expérimental de 1976 à 1986, rédacteur en chef des Cahiers pédagogiques de 1980 à 1986, formateur d’enseignants et directeur de l’Institut des sciences et pratiques d’éducation et de formation (ISPEF) de l’université Lumière-Lyon 2. Après le vote de la loi d’orientation de 1989, impulsée par Lionel Jospin, il participa à la création des Instituts universitaires de formation des maîtres et à celle du Conseil national des programmes. Il présida, à la demande de Claude Allègre, le Comité d’organisation de la consultation et du colloque : « Quels savoirs enseigner dans les lycées ? », en 1997-1998, à la suite desquels fut mise en place une réforme des lycées aujourd’hui très largement démantelée. Il dirigea l’Institut national de recherche pédagogique (INRP) de juin 1998 à mai 2000, s’efforçant d’associer, dans une même dynamique, innovation et recherche. En 2006, il a repris ses activités de professeur à l’université Lumière-Lyon 2. Il a été directeur de la chaîne de télévision pour l’éducation CAP CANAL de 2008 à 2010. Il dirige la collection « Pédagogies » chez ESF éditeur depuis sa création. Il est aujourd’hui, à côté de ses activités universitaires, vice-président de la Région Rhône-Alpes délégué à la formation tout au long de la vie.

20h00-21h00 collation

21h00-22h30 projection du film Tempête sous un crâne
France - 2012 - 1h18
documentaire de Clara Bouffartigue
avec Isabelle Soubaigné

le sujet
Au collège Joséphine Baker de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, Alice et Isabelle enseignent à la même classe tour à tour agitée, timide, joyeuse, turbulente, mélancolique et vivante : la Quatrième C. La première est professeure de lettres, la seconde d’arts plastiques. Tempête sous un crâne nous plonge le temps d’une année scolaire au cœur de ce collège tenu par une équipe énergique et soudée, dans ses couloirs et dans ses classes où les deux professeures sont bien déterminées à transmettre à leurs élèves les moyens de s’exprimer...

+ d'info sur le film : bande-annonce, notes de productions, images, revue d epresse...

23h00 débat

parlons d’images

en partenariat avec le Pôle régional d’éducation à l’image, le Cddp et Magelis
mardi 29 janvier 2013 à partir de 18h30
cinéma de la Cité
vaisseau mœbius
60 avenue de Cognac
Angoulême

conditions
conférence : entrée libre dans la limite des places disponibles
film : tarif unique 3,50€
inscription auprès de Cécilia Oddos
ou 05 45 38 51 58

le cycle parlons d’images

Pour la cinquième année consécutive, le Pôle Image Magelis et le Centre Départemental de Documentation Pédagogique de la Charente ont signé une convention de partenariat en vue de l’organisation de l’opération intitulée Imag’Ecoles. L’objectif de ce partenariat est double : faire découvrir les talents locaux et la diversité des métiers exercés au sein du Pôle Image et surtout familiariser les élèves à l’univers et à la fabrication des images, les préparant ainsi à vivre dans un monde utilisant de plus en plus d’images.
Le Pôle d’Education Artistique et de Formation au Cinéma et à l’Audiovisuel de la Région Poitou-Charentes a rejoint le partenariat pour l’organisation d’un cycle de conférences intitulé Parlons d’images.
Destinées à la fois aux enseignants, aux professionnels de l’image et aux étudiants, les conférences proposées traitent des enjeux de l’éducation à l’image et du rôle du cinéma dans l’éducation.
La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image s’est naturellement associée à l’opération.
CREADOC, filière documentaire de création de l’Université de Poitiers, et l’EMCA, école des métiers du cinéma d’animation, ont rejoint le partenariat initial pour cette conférence. Ces deux écoles prolongeront les échanges avec Patrick Leboutte et les étudiants lors d’une journée d’étude complémentaire.