tranche-trognes, artisan bourreau - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2012 des sélections de la Cité > les livres coups de cœur 2012 de la Cité > tranche-trognes, artisan bourreau

tranche-trognes, artisan bourreau

de Christian Jolibois & Joëlle Passeron (Gallimard)

Quand un bourreau pour le moins maladroit et candide accumule avec brio les âneries et les gaffes, ce n’est pas demain la veille que les têtes vont tomber ! Un délicieux premier album, coloré, rythmé et burlesque à souhait, avec un héros tout rabougri, très attachant, toujours hilarant et jamais effrayant.

Un petit bonhomme tout de rouge vêtu et au physique plutôt ingrat tire sa charrette à bout de bras, tout heureux d’arpenter les rues d’une belle cité médiévale où il a acquis une nouvelle maison. En effet, il vient d’être engagé par Monsieur Le Comte pour effectuer la tâche qui se transmet dans sa famille depuis des générations : notre héros, qui répond au doux sobriquet de Tranche-Trognes, est bourreau. Mais, tout content qu’il est de faire frissonner tout le monde, la populace le prend pourtant pour le nouveau bouffon... Et si en plus une gentille sorcière s’en mêle...
Les aventures burlesques de ce personnage adorable furent tout d’abord publiées dans le petit mensuel Moi, Je Lis, avec un succès avéré et un talent certain pour amuser ses lecteurs à grands coups d’instruments de torture dernier cri, de personnages rocambolesques et de jeux de mots tordus et tordants. Cette fort belle idée, Christian Jolibois, l’excellent auteur des P’tites Poules, du Cadeau du Désert ou encore du Jour des Loups, et l’illustratrice multi-facettes Joëlle Passeron l’ont déclinée en plusieurs petites histoires, les dix premières étant réunies au sein de ce premier album. Immédiatement attachant, l’univers de cet « anti-héros » joue à merveille le décalage astucieux, avec un humour à plusieurs niveaux et une foule de calembours qui font toujours mouche. Très rythmées, ces histoires jubilatoires fonctionnent sur les deux aspects à priori antinomiques du bourreau : censé représenter la peur et la mort, il est tellement naïf et bête qu’il accumule les échecs et les bourdes, et donc les gags et les péripéties. D’une entrée en scène ridicule à un concours de poésie raté, en passant par une séance de torture sous forme de quiproquo, notre ami n’en rate pas une, et ne manque jamais de faire rire le lecteur confié à ses aventures. (AC)

acheter le livre de Christian Jolibois et Joëlle Passeron : Tranche-Trognes, artisan bourreau. Gallimard / 10,50€.