les stupéfiantes aventures de viny k. : une si jolie petite gueule - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
pour la sécurité sanitaire de tous, nous vous informons que le port du masque est obligatoire dans nos espaces pour les personnes de plus de 11 ans.
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2012 des sélections de la Cité > les livres coups de cœur 2012 de la Cité > les stupéfiantes aventures de viny k. : une si jolie petite gueule

les stupéfiantes aventures de viny k. : une si jolie petite gueule

de Vincent Bernière et Erwann Terrier (Dupuis)

Viny, reporter gonzo toxicomane, part enquêter en Inde sur la disparition d’une jeune femme sexy et d’un magicien people, et recontre des « obstacles » tous plus farfelus les uns que les autres. Le premier volume d’une série qui s’avère déjà captivante et très fun, un road movie délirant sous fond de drogues diverses, un bad trip fleurant bon les seventies...

Viny est ce que l’on appelle un journaliste « gonzo », un journaliste de terrain n’hésitant pas à être acteur des évènements quitte à mettre sa vie (un peu) et sa santé (surtout) en danger. Guère inspiré par la motivation de ses collègues, il sort de son immeuble afin de trouver l’inspiration et un sujet sur lequel écrire. En chemin, il passe chez son dealer s’acheter un sachet de dope, puis rentre chez lui pour se défoncer en écoutant Bob Dylan. Le lendemain, son patron ayant trouvé des choses pas très nettes dans les toilettes de la rédaction, Viny se voit bien obligé de trouver un sujet à couvrir : ce sera la disparition d’un magicien star, Pipo Germano Latino. Un peu plus tard, il rencontre une ancienne toxicomane ayant perdu sa fille Lolita, et Viny accepte grâcieusement de la retrouver. Son enquête sur les deux disparus va le mener en Inde, dans des milieux porno-sectaires pas franchement fréquentables...

Cette stupéfiante (dans tous les sens du terme) aventure n’hésite jamais à aborder un humour trash à souhait et à asséner des péripéties plus improbables les unes que les autres, envoyant au passage un grand coup de pied dans la fourmilière des séries de bande dessinée. Doté d’un humour irrésistible, usant et abusant du comique de répétition et d’histoires croustillantes sur les personnages, le scénario de Vincent Bernière est fort bien écrit, et pour le moins direct. Cette narration si percutante fait ainsi indéniablement penser à n’importe quel roman du véritable journaliste gonzo Hunter S. Thompson, pour la thématique de l’enquête prétexte à la consommation de drogues diverses. Afin d’emphaser cet aspect de l’album, le trait épais et semi-réaliste d’Erwann Terrier s’avère parfaitement en adéquation avec le ton employé. Son utilisation des couleurs est à l’avenant, le plus souvent très vives, à la limite du fluorescent. Haut en couleurs, bien rythmé, fun en diable et vraiment hilarant, ce premier volume fait mouche et saura réjouir un public avide de nouveautés rafraîchissantes, ceux pour qui « Las Vegas Parano » et « bande dessinée franco-belge » peut effectivement rimer. (AC)

acheter le livre de Vincent Bernière et Erwann Terrier : Une Stupéfiante Aventure de Viny K. : Une Si Jolie Petite Gueule. Dupuis / 14,50€.