taniguchi jirô, éloge du détour - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2012 > taniguchi jirô, éloge du détour

m a n g a p o l i s

taniguchi jirô, éloge du détour

du 30 juin au 7 octobre 2012

La marche, l’espace, le silence. Trois lignes directrices composent l’exposition Éloge du détour, comme trois sentiers d’imaginaire dans l’œuvre du dessinateur japonais Jirô Taniguchi. Une œuvre qui invite à prendre le temps de la découvrir en profondeur, tant sa diversité lui donne un statut unique, voire inclassable, dans le monde de la bande dessinée japonaise.

esprit de curiosité
L’exposition Éloge du détour est composée de planches en fac-similés issues des albums L’Homme qui marche, Le Gourmet solitaire, Au temps de Botchan, Terre de rêve, L’Orme du Caucase, Le Sommet des dieux et Le Promeneur et de dessins de Garôden son dernier ouvrage paru en 2011.
Le cheminement au fil de ces œuvres offre des perspectives à la fois intimistes et universelles : par leur marche, les personnages ouvrent l’espace ; les images présentent les paysages parcourus par leur regard ; les actions
s’effectuent presque sans bruit ; les dialogues sont discrets ; les espaces révélés par la marche se suffisent à eux-mêmes.
Simplicité bienfaisante, fluidité apaisante.

rapport à la nature
Maître de la bande dessinée japonaise, mais aussi très sensible à la création européenne dans ce domaine, Taniguchi Jirô multiplie les expériences et les collaborations dans les registres très différents depuis ses débuts dans les années 60 (policier, science-fiction, roman historique et même épopée sportive). Aujourd’hui, il est surtout connu en Europe et en France pour son évocation des choses de la vie quotidienne, des relations humaines,
notamment familiales (Quartier lointain et Journal de mon père par exemple), du rapport de l’homme à la nature et aux animaux.
Une dimension qui traverse toute son œuvre. Si les albums du dessinateur japonais sont bien connus du public français et européen, en revanche, son œuvre n’a bénéficié que de peu d’expositions en France. Celle produite par l’Abbaye de Fontevraud et présentée tout l’été à Angoulême trouve ainsi une place particulière en faisant acte de diffusion et de médiation auprès d’un public très large et très divers.

taniguchi jirô : éloge du détour

du 30 juin au 7 octobre 2012
dans le cadre de Mangapolis, l’été japonais de la Cité
Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
musée de la bande dessinée
quai de la Charente
Angoulême

acheter des livres de Jirô Taniguchi.

voir ou acheter des livres des sélections autour de mangapolis.

production Abbaye de Fontevraud
commissaire Ilan Nguyen