hideout - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2011 des sélections de la Cité > les livres coups de cœur 2011 de la Cité > hideout

hideout

de Masasumi Kakizaki (Ki-oon)

Seiichi Kirishima est un écrivain de roman feuilleton qui a complétement loupé sa vie : son fils est décédé, sa femme le déteste et ses éditeurs le lâche. Sous prétexte de vouloir renouer avec sa femme, il lui propose des vacances sur une île assez touristique. Il l’emmène ensuite dans la forêt pour une balade. Seiichi est décidé, il va la tuer. Malheureusement, il loupe son coup et celle-ci s’échappe en rentrant dans une grotte. S’en suit une course poursuite effrénée dans le noir, et le couple se rend compte qu’il n’est plus seul ; des créatures habitent ici...
On connaissait l’univers noir et violent de Masasumi Kakizaki par la série Rainbow (dont le vingtième tome devrait sortir en janvier prochain), dont l’action se déroulait dans les centres de détention pour jeunes mineurs dans le Japon d’après-guerre. On découvre ici un univers encore plus violent et malsain dans les profondeurs d’une grotte et dans les vestiges d’un bunker, entrecoupé de flashbacks dans lesquels le personnage principal, Seiichi, revoit sa vie partir en lambeaux et revit sa descente aux enfers progressive et inexorable. Sa quête du bonheur, car finalement, c’est ce qui le pousse à vouloir faire disparaitre sa femme, l’entraine dans une spirale de folie et d’horreurs...
Ce « one-shot » est n’est certes pas un chef d’œuvre du genre, mais il tient en haleine et évite de montrer telle quelles des scènes qui pourraient être ultra-gore. A conseiller à tous les lecteurs de mangas qui aiment se faire peur...

acheter le manga de Masasumi Kakizaki : Hideout. Ki-oon / 7,50€.