décès d’albert weinberg - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2011 > archives des actualités de la bande dessinée - octobre 2011 > décès d’albert weinberg

hommage

décès d’albert weinberg

1922-2011

Sa plus célèbre création était Dan Cooper : le dessinateur belge Albert Weinberg est mort le 29 septembre 2011. Il avait 89 ans.
Albert Weinberg nait à Liège en 1922. Il se destinait à la carrière de comptable mais son goût pour le dessin le pousse bientôt vers la bande dessinée. Il assiste d’abord Hubinon sur les séries Buck Danny et Blondin et Cirage, puis publie quelques courts récits et séries sans lendemain dans Bimbo et les Héroic Albums, et place des illustrations dans Spirou. En 1949, il apporte son aide à Paul Cuvelier pour le scénario de l’épisode Corentin chez les Peaux-Rouges. Il fera de même quelques années plus tard pour Objectif Lune, Hergé étant peu satisfait des premières versions du scénario.
Mais le grand œuvre d’Albert Weinberg est Dan Cooper. Entamée en 1954 dans Tintin, cette série aéronautique et spatiale dont le héros est un pilote canadien est initialement très marquée par l’atmosphère et le style graphique des histoires d’Edgar Pierre Jacobs. Elle va se déployer sur près de quarante ans et compter 41 albums. Oscillant au fil du temps entre espionnage, intrigue policière et « pure » aventure aéronautique, Dan Cooper se signale par une attention particulière apportée aux détails techniques, rendus avec une précision qui réjouit les nombreux fans de la série. Dans les années 1970, sans abandonner Dan Cooper, il dessine également Le Vicomte, d’une tonalité plus humoristique, Knut Andersen et Les Aquanautes et Barracuda, sur des plongeurs sous-marins.