rencontre : la bande dessinée à géométrie variable - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Facebook Twitter YouTube instagram familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
une température de 20 degrés maximum est requise au sein des espaces d’exposition, prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > la Cité > hors les murs > archives Hors les murs > archives Hors les murs 2011 > rencontre : la bande dessinée à géométrie variable

rencontre : la bande dessinée à géométrie variable

samedi 24 septembre 2011 à 15h30, Salons de Blossac (Poitiers)

Les auteurs argentins Diego Agrimbau et Lucas Varela, actuellement résidents à la maison des auteurs, participeront à la seconde édition du festival de bandes dessinées Les Rencontres du 9e type dans le cadre de la table ronde « La bande dessinée à géométrie variable : un terrain de jeux littéraires et mathématiques ». En compagnie de François Ayroles, Pascal Jousselin et de June Misserey, ils évoqueront les multiples formes de la création sous contraintes.

les auteurs résidents

Diego Agrimbau réalise des bandes dessinées depuis le début des années 1990 et est aujourd’hui considéré comme l’un des artisans du renouveau de la bande dessinée argentine. Narrateur aux multiples talents, il a collaboré au cours des dix dernières années avec de nombreux dessinateurs et écrit pour des genres aussi distincts que la science-fiction, l’érotisme, les récits du quotidien ou la bande dessinée jeunesse. Il a publié en France Fergus : Détective Publicitaire, dessin de Leonardo Pietro (L’Atalante, 2009), La Bulle de Bertold, dessin de Gabriel Ippóliti (Albin Michel, 2005), La Grande Toile, dessin de Gabriel Ippóliti (Albin Michel, 2006).

Lucas Varela est né à Buenos Aires en 1971. Après des études de graphisme à l’université de Buenos Aires, il commence à travailler comme dessinateur et graphiste pour le quotidien Clarín. Il se consacre pleinement à la bande dessinée et l’illustration depuis 2002. Ses illustrations paraissent dans Clarín, La Nación, Rolling Stone Argentina, The Observer, Financial Times, Wired UK, Time Out (Londres), La Vanguardia en Espagne.
En Argentine, il a notamment publié deux albums d’histoires courtes Estupefacto (Ed. Domus, 2006) et Matabicho (Ed. Moebius, 2009) ; avec l’auteur Carlos Trillo, récemment disparu, il a réalisé La Corne écarlate (SAF, 2004), L’Héritage du Colonel (Delcourt, 2009), Sasha Despierta et la série la jeunesse Ele. Il travaille pour l’agence anglaise Dutch Uncle et la revue mensuelle Fierro ; son travail plastique est régulièrement exposé dans des galeries argentines.

Diego Agrimbau et Lucas Varela sont accueillis en résidence à la maison des auteurs dans le cadre des bourses du Centre national du livre pour leur projet Diagnostics, un album d’histoires courtes dans lequel ils mettent en scène des troubles psychiatriques et explorent les possibilités de la narration en bande dessinée.

Voir le programme des Rencontres du 9e type en document joint ci-dessous

télécharger Programme Les Rencontres du 9e type

Claustrofobia in Diagnostics de Diego Agrimbau et Lucas Varela