jean tabary - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
FR | EN
accueil > nos ressources > ressources documentaires > actualités de la bd > archives des actualités de la bande dessinée > archives des actualités de la bande dessinée 2011 > archives des actualités de la bande dessinée - août 2011 > jean tabary

disparition

jean tabary

1930-2011

Nous apprenons avec tristesse le décès, le 18 août, de Jean Tabary, créateur de Totoche et sa bande et, avec René Goscinny, de l’affreux Iznogoud, le grand vizir qui veut être calife à la place du calife. Après Paul Gillon en mai dernier, c’est une autre grande figure des années Vaillant qui disparaît. C’est dans l’hebdomadaire communiste qu’il créa en 1958 la série Totoche, narrant les aventures d’une bande d’enfants turbulents, qui aura même son propre pocket, et un spin off sur les personnages de Corinne et Jeannot. En 1958 également, il invente les personnages de Grabadu et Gabaliouchtou, « les héros les plus cons de la bande dessinée » selon Gotlib, qui les conviera plus tard au sommaire de Fluide glacial. En 1960, René Goscinny le recrute à Pilote, et écrit pour lui les très poétiques aventures de Valentin le vagabond. Mais c’est pour Record qu’ils créent ensemble les histoires d’Haroun El Poussah, calife de Bagdad, à qui va bien vite voler la vedette son infâme grand vizir Iznogoud, qui convoite son trône. La série rejoint Pilote en 1960, avant d’illustrer la campagne présidentielle de 1974 pour Le Journal du dimanche. A la mort de Goscinny, Jean Tabary avait fondé sa propre maison d’édition.
Nos pensées vont à sa famille, qui valorise et poursuit son œuvre.

Autoportrait de Jean Tabary © Editions Tabary