radio : la parole à johanna schipper - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez de vous couvrir pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > la Cité > hors les murs > archives Hors les murs > archives Hors les murs 2011 > radio : la parole à johanna schipper

radio : la parole à johanna schipper

Conciliabulles, jeudi 16 juin 2011 à 18h30 et dimanche 19 à 19h30

L’émission de radio Conciliabulles de juin, animée par Eric Potel et Sébastien Bollut, est consacrée à Johanna Schipper. Après la découverte du parcours de l’auteure, l’interview se consacrera sur son dernier diptyque paru chez Futuropolis Le printemps refleurira.

johanna schipper

Née à Taiwan, Johanna Schipper apprend le français en lisant Tintin ! Elle avoue en effet, qu’après avoir appris le chinois et le néerlandais, les bandes dessinées étaient les seuls livres qui restaient compréhensibles grâce au dessin. C’est donc tout naturellement qu’elle part étudier la bande dessinée à l’École Supérieure de l’Image d’Angoulême. Par la suite, elle devient tour à tour coloriste pour Moynot ou Boudjellal, puis commissaire d’expositions pour l’étranger sur la bande dessinée francophone. De 1993 à 2000, elle publie des récits courts et des illustrations pour des albums pour enfants ou des fanzines. Cinq histoires de Nana seront publiées chez Le Lézard, PLG, Ogoun puis trois autres seront publiées pour la collection jeunesse des éditions Delcourt.
En début d’année 2004, elle publie un album Née quelque part puis Les six cygnes (Delcourt) et plus récemment chez Futuropolis Nos âmes sauvages et Le printemps refleurira.

le printemps refleurira

En 1919 à Cracovie, le jeune artiste Principius doit quitter la Pologne pour l’Allemagne. La nuit est arrosée, et des années plus tard, il apprendra que Magdanela, le modèle avec qui il a fini la nuit, a eu un fils, probablement le sien.
L’Allemagne où il vit désormais est sujet à la montée du nazisme, et notre héros, d’origine juive, ne peut plus y vivre décemment. Dix-huit ans après son départ, il décide de retourner en Pologne, à la recherche de son supposé enfant, de sa mère, et pour fuir l’antisémitisme. Le voyage en train sera l’occasion de multiples rencontres, d’interrogations et de suspicions…

acheter le livre de Johanna Schipper : Le printemps refleurira, tome 1 et 2. Futuropolis / 30€.

conciliabulles, paroles d’auteur

jeudi 16 juin 2011 à 18h30
dimanche 19 juin à 19h30
sur Radio Accords
fréquence en Charente : 96.8 Mhz

Ecouter toutes les émissions Conciliabulles