familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN

accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2014 des sélections de la Cité > les livres coups de coeur 2014 de la Cité > la Cité a également repéré...

la Cité a également repéré...

Ouvrages reçus et remarqués par l’équipe de la Cité. A découvrir.

À l’école de la bande dessinée  : Les cahiers pédagogiques n°506, de juin 2013.
Mélanger du texte et du dessin pour raconter une histoire, c’est mettre en jeu toutes sortes d’apprentissages. Lire une bande dessinée, en concevoir et fabriquer une, rencontrer des auteurs, c’est entrer dans une pratique culturelle riche d’ouvertures. Un dossier pétillant sur la bande dessinée à l’école.

Shä et Salomé ; jours de pluie de Loic Clement et Anne Montel (Jean-claude Gawsewitch)
Fable contemporaine à l’univers poétique, Shä & Salomé narre les formidables non-aventures d’un couple atypique : une jeune femme et un chat. Pourquoi un chat ? C’est une manière de poser immédiatement la différence entre les deux individus au sein de ce duo amoureux. Candide et sensible, Salomé travaille dans une halte garderie et remporte un franc succès auprès des enfants. Fine pâtissière et amatrice de football, c’est aussi une véritable passionnée de jeux vidéo. Ne pas se fier aux apparences : c’est elle l’adulte du couple ! Son amoureux, Shä, est généralement impassible et calme. Coquin, farceur et d’une gourmandise sans limite, Shä est un petit malin qui cache très bien son jeu ! Vêtu élégamment et inséparable de sa pipe qui dégage d’irréalistes volutes de fumée, il exerce la profession d’écrivain. Ses occupations : remplir les tests des magazines féminins de Salomé, découper et collectionner les articles de journaux insolites pour sa revue de presse ou tenter de suivre un régime... riche en calories ! Au cours de saynètes de la vie quotidienne, cette bande dessinée présente une galerie de personnages hauts en couleur : une grand-mère acariâtre, des copines supportrices de l’équipe de foot de Papouasie, des enfants de 4 ans surexcités et Dieu lui-même qui s’avère être... un poney. Ces planches au dessin soigné, à l’aquarelle, laissent la part belle à l’imaginaire très développé des personnages et possèdent un ton enjoué et tendre, entre humour et scènes plus contemplatives.

Jintarô, le caid de Shinjuku de George Akiyama (Le Lézard Noir)
Jintarô Dokugusuri est un prêteur sur gages aux allures de yakuza. Son ego surdimensionné et ses accès de violence sont connus de tout le quartier des plaisirs de Shinjuku. Issu d’une famille pauvre, il s’est enrichi petit à petit et l’argent est devenu sa philosophie. Pour lui, tout peut s’acheter, même les femmes, et il est prêt à tout pour arriver à ses fins. Pourtant, lorsqu’il obtient satisfaction, il est submergé par un insupportable sentiment de vide existentiel. Livre pour adultes avertis.

Lupus, de Frédéric Peeters (Atrabile)
Réclamé depuis un certain temps déjà, voilà un imposant volume regroupant les 4 épisodes de cette série atypique. Epopée intimiste, autobiographie déformée, science-fiction décalée, Lupus a le mérite de n’entrer dans aucune case, de ne correspondre à aucune définition. Lancé deux ans après la publication de Pilules bleues, Lupus a tout d’abord désarçonné certains lecteurs puisque Frederik Peeters quittait les rivages de l’autobiographie pour se plonger dans quelque chose de diamétralement opposé, une série de science-fiction. Sans mépriser les codes du genre, Peeters s’est amusé à jouer avec, voire à les transcender, pour à l’arrivée nous offrir une oeuvre très personnelle. Une oeuvre emblématique d’un auteur en perpétuel mouvement. En 2007, Lupus 4 a été couronné du Prix Essentiel à Angoulême.

Waldo Papaye : tome 1, je suis une légende, de A. Sainte-Rose. CaraïBéDitions, juin 2011.
Les Antilles, les West-Indies, fourmillent de contes et légendes. Certains pensent que ses histoires sont réelles, d’autres non... Mais peu importe car une chose est sûre : tous ceux qui vivent sur ces îles en ont entendu parler. Et si tout ceci n’était pas seulement des histoires ? Et si ce monde de légende existait réellement et qu’il y ait effectivement un moyen d’y accéder ?
Ce moyen, c’est le "chant du coq", chanté par un homme mystérieux appeler "Waldo Papaye". Ce chant étrange et magique agit comme une clé pour nous ouvrir les portes d’ un monde plein de dangers, de mystères et de magie. (communiqué éditeur).

Nicholas Grisefoth (tome 1) : Les ossements de Saint Henrik De Ruusuvuori et Lukkarinen, (Mosquito, 2011)
Dans le premier tome de cette saga historique qui en comptera quatre, Nicholas Grisefoth, un jeune marchand débrouillard, est compromis dans un trafic de reliques catholiques en Finlande, an 1300. Franciscains, Dominicains et autres sombres personnages s’y disputent en effet le reliquaire de Saint Henrik dans une histoire, au contexte religieux et commercial particulièrement bien documenté, qui bénéficie d’un noir et blanc incroyablement efficace et beau. Une aventure historique haletante et mouvementée portée par un graphisme très efficace. Le dépaysement est garanti ! (communiqué éditeur)

Brume : petites histoires pour l’environnement , collectif. CFSL Ink, 25,90€
Brume est un geste pour notre environnement, un mouvement collectif vers et pour la nature, pas seulement un plaidoyer ou un discours, mais également une véritable action de soutien pour que les faits accompagnent les histoires. Ce sont 19 récits, tous différents, qui vont de l’autobiographie à la fiction, de la fable à la projection dans un futur pas si lointain, qui vous sont donnés par une trentaine d’auteurs investis dans ce projet. 1€ par albums vendus seront reversés à la LPO. (communiqué éditeur)

LucyloO et les Arpenteurs de Songe, par Ysha et Chris Debien (Aqua Lumina editions)
Un monde onirique aux volutes Art Nouveau, des dolls charmeuses et insouciantes projetées dans un monde tragique : passez derrière le miroir des rêves…À la croisée des mondes, cette oeuvre « dreampunk » signe la rencontre de la BD indé et de la liberté narrative du manga.
Aqua Lumina est une maison d’édition indépendante de BD et manga, au carrefour des influences européennes et asiatiques. Elle est née d’une envie un peu dingue : donner corps à une forme de bande dessinée encore peu explorée, la BD d’inspiration « manga ». Ni pâle copie de la « manga » venant d’Asie, ni BD classique sur laquelle on plaquerait artificiellement des astuces orientales, cette forme de bande dessinée est plus qu’une rencontre entre deux cultures, c’est une fusion réussie, qui donne naissance à un nouveau genre. (communiqué éditeur)

Le dernier numéro de Jade , la revue des éditions 6 Pieds Sous Terre propose un spécial « Internet, numérique et bande dessinée ». Laboratoire d’un éditeur qui arrive toujours à nous surprendre, la revue qui défend une bande dessinée « alternative » depuis 1991 propose des récits courts d’auteurs en devenir.
Au sommaire de ce numéro (entre autres) : Anthony Rageul, James, Obion, Emilie Plateau, Pochep ou Terreur Graphique.

Cabu Jazz Masters  : 4 nouveautés dans la collection Cabu Jazz Masters de l’éditeur BDmusic : Quincy Jones, Sarah Vaughan, 50 Singing Ladies et Woody Herman. Cabu, authentique et impénitent amateur de musiques swingantes, continue de nous faire découvrir ses amours musicales. (résumé éditeur)

Épilogue , de Patrick Moser et David Delcloque, Castagnieee (Suisse), 20€.
Alors qu’il devient de plus en plus évident que « le XXIe siècle sera spirituel ou ne sera pas » (Malraux), Castagniééé a le privilège d’éditer un livre définitif qui fait le point sur la question. A la croisée du théâtre et du roman graphique, Épilogue met en scène les voix dyadiques qui font le bilan de l’aventure humaine. Au bout de la ligne judéo-chrétienne, Épilogue n’est autre que l’épilogue (manquant) de la Bible. Drôle, cultivé et iconoclaste, Patrick Moser est servi par l’étonnante technique « aux doigts » de David Delcloque. (résumé éditeur)

Les éditions Dadoclem proposent une collection « La Marmite aux langues » d’albums de bande dessinée bilingues. Les bulles de ces albums sont traduites en français et en anglais, allemand, espagnol ou italien selon les titres. Une bonne manière d’allier lecture plaisir et un apprentissage des langues étrangères. Il existe à l’heure actuelle 9 titres disponibles.