la dynastie donald duck, tome 1 : 1950-1951 - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
FR | EN
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2011 des sélections de la Cité > les livres coups de cœur 2011 de la Cité > la dynastie donald duck, tome 1 : 1950-1951

la dynastie donald duck, tome 1 : 1950-1951

de Carl Barks (Glénat)

En mai 2010 les éditions Glénat ont signé un partenariat avec la Walt Disney Company France et Hachette pour ré-éditer en librairie les œuvres complètes des plus fameux dessinateurs de Mickey et Donald. Autrement dit celles signées par Floyd Gottfredson, Giorgio Cavazzano et Romano Scarpa pour le premier et par Carl Barks et Don Rosa pour le second. Soit les versions originales américaines des années 30 puis les repreneurs italiens dans les années 60-70. La dynastie Donald Duck est le premier des 24 volumes que comptera cette intégrale Carl Barks. Vivement la suite !

L’heure serait-elle aux anthologies, aux intégrales de qualité et autres rééditions intelligentes riches de documents rares et d’informations précieuses ? Leur multiplication ces dernières années tendrait à laisser penser que les éditeurs ont enfin pris conscience de la nécessité d’entretenir la mémoire de la bande dessinée. S’il est un auteur monumental dont l’œuvre mérite d’être entretenue c’est bien Carl Barks ! Surnommé « l’Homme des canards », Carl Barks est un des grands raconteurs d’histoires du XXème siècle dont l’univers extraordinaire a procuré rires et émotions à des millions de lecteurs.
Né en 1901 et décédé en 2000, il a dessinée pendant de nombreuses années des bandes dessinées mettant en scène le personnage de Donald Duck peu après la création du canard irascible pour le cinéma d’animation. Lui développant un univers spécifique, riche de personnages inoubliables comme l’Oncle Picsou, le canard le plus riche du monde, Gontran Bonheur le canard plus chanceux du monde, l’inventeur Géo Trouvetou, la sorcière Miss Tick, les Rapetou, les Castors Juniors... Comme il est écrit dans le dossier qui introduit La dynastie Donald Duck : « Pour la richesse de ses intrigues, pour son ironie mordante et incomparable, pour son graphisme aux bases classiques qui sert parfaitement les dialogues, Barks peut être qualifié de génie ! » Un génie prolifique dont l’œuvre nécessitait d’être réunie, dans sa chronologie, et de bénéficier, comme ici, d’un remarquable appareil critique, confié au spécialiste des bandes dessinées Disney, Jean-Paul Jennequin, qui propose quantité de notes explicatives, des notations techniques et des documents rares, voire inédits. Si le premier volume inaugure les années 1950 du maître, c’est afin que le lecteur prenne d’emblée la mesure de la créativité de Barks, dont ces années de grande productivité sont l’emblème. Les époques antérieures seront proposées, selon le même principe en fin de série. Une vingtaine d’histoire constituent l’entame de cette intégrale, dont des sommets de l’œuvre comme la fameuse histoire Sur les traces de la Licorne, Hibernation prolongées, inspirée par le Rip van Winckle de Washington Irving ou encore Le Perroquet qui comptait, dans laquelle apparaissent les « prototypes » des Beagle boys, les célèbres Rapetou. Vivement la suite !
(JphM)

acheter le livre de Carl Barks : La dynastie Donald Duck, tome 1 : 1950-1951. Éditions Glénat, 386p./29€.