quatre journées triomphales - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > quatre journées triomphales

quatre journées triomphales

à la Cité pendant le Festival d’Angoulême

Affluence record à la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image pendant les quatre jours du Festival international de la bande dessinée d’Angoulême, avec 36 000 entrées sur ses trois sites : le musée de la bande dessinée, le site Castro et la maison des auteurs.

Elle doit ce succès notamment au retentissement de l’exposition « Parodies », ouverte depuis le 5 janvier, qui a accueilli à elle seule 16 600 visiteurs*, au premier rang desquels M. Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, et M. Charkes Rivkin, ambassadeur des Etats-Unis, qui se sont l’un et l’autre longuement attardés devant les bandes dessinées « au second degré » de l’exposition.

La collection permanente du musée et les autres expositions présentées sur les trois sites ont également rencontré un grand succès.
Les rencontres avec des auteurs comme Daniel Goossens, Benoît Peeters ou Robert Sikoryak (la grande révélation de ces festivités et compatriote d’Art Spiegelman, Grand Prix 2011), les événements, conférences, tables rondes, projections… ont attiré 2 440 personnes.
Les ateliers de médiation culturelle de la Cité ont accueilli plus de 1 000 enfants.
Simples amateurs ou collectionneurs exigeants ont trouvé leur bonheur dans la librairie de la bande dessinée, qui n’a pas désempli pendant les quatre jours du festival.

Au-delà du feu d’artifice de ces quatre jours, la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image entretient toute l’année à Angoulême la flamme du Neuvième Art. Inauguré en juin 2009, le musée de la bande dessinée a déjà accueilli depuis son ouverture plus de 100 000 visiteurs.
L’exposition Parodies, la bande dessinée au second degré est présentée jusqu’au 24 avril 2011. Elle propose de faire pour la première fois le point sur le phénomène de la parodie dans la bande dessinée. Des détournements situationnistes aux parodies de l’Oubapo, en passant par les parodies coquines, les innombrables mises en boîte du mythe du super-héros et le phénomène de l’auto parodie, ce sont toutes les formes de la bande dessinée au second degré qui trouvent place dans cette exposition.

*Chiffres fournis par la société Aquitaine sécurité prévention.

Photo : Alberto Bocos Gil / la Cité

L’exposition "parodies" - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

L’exposition "Parodies" - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, en visite à l’exposition "Parodies" - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

La librairie de la Cité - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Le musée de la bande dessinée - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Robert Sikoryak et Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture, visitent l’exposition "Parodies" - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité

Charles Rivkin, ambassadeur des Etats-Unis, viiste l’exposition "Parodies" - Photo Alberto Bocos Gil / la Cité