le monstre - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
Acheter vos billets musée en ligne
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
le pass sanitaire est obligatoire à partir de 12 ans pour l’accès au musée, à la bibliothèque et au cinéma
accueil > nos ressources > sélections de la Cité > archives des sélections de la Cité > archives 2010 des sélections de la cité > le monstre

le monstre

de Joseph Safieddine et Tom Viguier (Manolosanctis)

Dans la pénombre d’une petite maison aux volets toujours fermés, un homme vit – ou plutôt survit – à l’abri du monde extérieur, reclus dans un espace délimité par son lit, son écran d’ordinateur et son canapé. Il n’a pas toujours vécu ainsi. Avant, il avait son groupe de musique, son frère, et puis surtout Marine et leur fils Pierrot… Mais depuis son terrible accident, il ne reste que ce reflet insupportable dans le miroir, ce visage de monstre qu’il se refuse à infliger aux autres.

Le Monstre nous plonge dans le quotidien d’un homme, Antoine Kraven, victime d’un violent accident de la route qui le laisse gravement brûlé, défiguré à vie. Il ne sort presque jamais de son antre, redoutant le regard des autres, et a rompu le contact avec ses proches. Son quotidien est réduit à des séances DVD sans fin, des pizzas surgelées et, quand la formule s’essouffle, quelques rails de cocaïne. Malgré la dureté de ces scènes montrant un homme détruit et rongé jour après jour par le regret et la honte, quelque chose de très positif finit par émaner du personnage qui, dans son malheur, va tenter de renouer avec l’humanité. Le dessin de Tom se prête particulièrement bien à ce scénario sombre et oppressant, avec un jeu exagéré sur l’opposition des tons chauds et des tons froids qui ne laisse pas indifférent. L’ambivalence et l’intensité des émotions ressenties par Kraven vont jusqu’à déteindre sur son environnement, altérer la couleur et la composition, et le mal être devient palpable. Le jeune duo – puisqu’ils n’ont que 24 ans – formé par Joseph Safieddine et Tom nous offre un premier album à fleur de peau, qui, espérons-le, marque le début d’une fructueuse collaboration.

acheter le livre de Joseph Safieddine et Tom Viguier : Le Monstre. Manolosanctis, 17,50€.