recherche : l’adaptation des classiques de la littérature - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > la Cité > actualités de la Cité > recherche : l’adaptation des classiques de la littérature

recherche : l’adaptation des classiques de la littérature

Marie-Manuelle da Silva, doctorante à l’université du Minho (Portugal)

Marie-Manuelle da Silva, lectrice et doctorante au Département d’Etudes Romanes de l’Université du Minho au Portugal, prépare une thèse sur l’adaptation des classiques de la littérature en bande dessinée. Elle est venue à Angoulême pour voir l’exposition Cent pour Cent et consulter des ouvrages et articles en rapport avec son sujet d’étude.

Marie-Manuelle da Silva est détentrice d’une licence de Lettres (Orléans), d’une maitrise en Français langue étrangère (Grenoble) et d’un DEA de Littérature française (Université du Minho au Portugal). Elle est en doctorat dans le cadre d’une co-tutelle Université du Minho/departement d’Etudes Romanes et Université de la Sorbonne Nouvelle/UFR didactique des langues des textes et des cultures Paris III. Son doctorat est inscrit dans le domaine des "sciences de la culture/culture française" au Portugal et dans le domaine de la "didactique des langues des textes et des cultures" à la Sorbonne.

Son travail de recherche porte sur l’adaptation des classiques de la littérature en bande dessinée dans le cadre d’un sujet plus vaste qui traite des bouleversements entrainés par la mondialisation sur la définition des phénomènes culturels (dont font partie la littérature et la bande dessinée) et la question de leur transmission à l’université dans le contexte de la "crise" des Humanités et du français comme langue étrangère.
La partie traitant de la bande dessinée a été considérée comme importante pour son originalité par ses directeurs de recherche qui ne sont pourtant pas du domaine. En règle générale, son sujet est perçu comme original, mais pose souvent le problème de la "légitimité" de la bande dessinée dans le cadre des études universitaires et dans son rapport à la littérature, ce qui n’est pas le cas du cinéma, constate-t-elle.

Outre les ressources du fonds documentaire de la Cité, Marie-Manuelle da Silva a trouvé les informations dont elle a besoin grâce à la librairie 100ª página à Braga (albums, livres, mais aussi revues fanzines etc.) et à la Bedethèque de Lisbonne.