familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN


accueil > nos ressources > collections > collection du musée de la bande dessinée

collection du musée de la bande dessinée

Riche de plus de 12 000 planches et dessins originaux, de fonds imprimés et audiovisuels, et d’objets dérivés de toutes sortes, la collection du musée permet d’évoquer la bande dessinée dans ses multiples dimensions.

La collection actuelle du musée de la bande dessinée est issue d’une histoire relativement courte mais riche d’enseignements.

C’est au musée des beaux-arts d’Angoulême que le musée de la bande dessinée doit le premier noyau de sa collection de planches et dessins originaux. Ce musée a été partie prenante des premiers « salons » organisés à Angoulême dès les premières années, à partir de 1974. Il accueillait ainsi des expositions de planches originales et certains auteurs, en signe de reconnaissance devant cette ouverture à la bande dessinée d’un temple de la culture, choisirent de faire don de certaines de leurs planches.

Ces dons assez éclectiques (on y trouve autant des œuvres d’auteurs français et belges illustres comme Hergé et Franquin, que des oeuvres d’auteurs étrangers), ont ainsi permis à l’établissement de constituer la première collection d’originaux de bande dessinée en France, qui a été présentée de manière permanente à partir de 1983, dans ce qu’on appelait la galerie Saint-Ogan, au dernier étage du musée. Cette galerie constituait avant tout un hommage à tous ces dessinateurs, hérauts du neuvième art, portant témoignage du talent avec lequel ils ont perpétué l’art du dessin au XXème siècle.

Le succès grandissant de la bande dessinée et sa reconnaissance progressive en tant que création artistique ont incité les pouvoirs publics à créer un centre culturel consacré exclusivement à la bande dessinée : le Centre national de la bande dessinée et de l’image, créé en 1984, qui ouvre ses portes en 1989 dans d’anciennes brasseries réaménagées par l’architecte Roland Castro.

Le musée de la bande dessinée reçoit ainsi les collections de planches et dessins originaux du musée des beaux-arts, soit environ 600 planches : à sa charge de conserver, exposer, valoriser et enrichir ce fonds de manière à développer un discours cohérent à travers une exposition permanente, et à constituer un patrimoine significatif de la bande dessinée française et étrangère.

Après vingt années d’existence, tandis que le Centre s’est mué en Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, établissement public de coopération culturelle, le musée de la bande dessinée a emménagé en juin 2009 dans les chais Magelis, abritant de nouveaux espaces plus grands et plus adaptés à ses différentes fonctions. Ce déménagement a été l’occasion de repenser complètement la manière dont cette collection unique, la plus grande collection d’originaux de bande dessinée en Europe, est présentée au public.