les aventures de rosalie : un chef d’oeuvre de la bande dessinée - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > soutenir la Cité > projet à soutenir : en route avec rosalie ! > les aventures de rosalie : un chef d’oeuvre de la bande dessinée

les aventures de rosalie : un chef d’oeuvre de la bande dessinée

C’est l’une des œuvres les plus précieuses du musée de la bande dessinée, et l’élément phare du fonds exceptionnel de cet auteur, réuni dans ses collections.

qui est rosalie ?
Il s’agit de l’héroïne du récit, une voiture, une variante roadster de l’authentique automobile, la Rosalie, fabriquée et commercialisée par l’entreprise française Citroën entre 1932 et 1938.

pourquoi une voiture ?
Après-guerre, l’industrie automobile connaît un important développement en France. Par ailleurs, Calvo témoigne un intérêt particulier pour l’univers mécanique, qu’il apprécie de représenter.

l’histoire
Rosalie vit dans un garage, entourée d’autres voitures ainsi que des nombreux outils qui peuplent le lieu. Son ancienneté est repérable par trois attributs qui ne la quittent jamais : son bonnet à rubans orné d’un fruit, ses mitaines en résille et son parapluie. Le soir venu, elle raconte ses souvenirs de jeunesse à son auditoire...

caractéristiques

Le recueil se présente sous la forme de 33 planches réalisées à l’encre de Chine, gouache et aquarelle, format 48 x 38,5 cm, contrecollées sur des feuilles cartonnées et rassemblées dans une reliure en cuir, ornée de titres gravés à la feuille d’or. La Cité a acquis ce recueil en 2011, pour 40 000 €, auprès de l’ayant-droit de l’auteur, Franck Laborey, petit-fils d’Edmond-François Calvo.

Publié pour la première fois en 1946, l’album ne reparaît en librairie qu’en 1978 lors de la redécouverte des œuvres de Calvo par les éditions Futuropolis.

La composition n’est pas celle d’une bande dessinée classique : il s’agit d’une forme intermédiaire entre l’album pour enfants et la bande dessinée.
Aucun personnage humain n’est représenté. Tous les éléments dessinés sont anthropomorphisés : voitures, objets du garage, maisons, arbres… Chacun possède des bras, jambes, yeux, nez et des fesses roses et rebondies !
Il y a deux niveaux de lecture : le premier, à la fois drôle et moralisateur, est pour les enfants ; le second est destiné aux adultes, il allie discours grivois et expression de certaines opinions personnelles de l’auteur.

un trésor graphique
Avec Les Aventures de Rosalie, Calvo est au sommet de son art graphique. Les compositions, souvent hardies, sont impeccablement réussies, le trait est à la fois puissant et souple. Mélange d’aquarelle, de gouache et d’encre de Chine, les illustrations éclatent de couleurs vives, posées directement sur la page. Les juxtapositions sont audacieuses : des mauves côtoient des verts anis et des roses. De nos jours, les techniques numériques les plus sophistiquées ne parviennent pas complètement, dans les éditions récentes, à restituer ces couleurs d’une fraîcheur étonnante.


Rosalie, histoire d’une oeuvre par konatecat