parodies : la bande dessinée au second degré - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
musée : pour préserver l’intégrité des œuvres, une température de 20° est requise au sein des espaces d’exposition, aussi prévoyez une petite laine pour passer une agréable visite dans nos murs !
accueil > votre visite > au programme > expositions temporaires > archives des expositions > archives des expositions 2011 > parodies : la bande dessinée au second degré

parodies : la bande dessinée au second degré

du 5 janvier au 24 avril 2011

Après l’exposition Cent pour cent qui fit l’événement en janvier 2010, la Cité présente sa nouvelle grande exposition patrimoniale et historique.
La dérision et la caricature sont l’une des pentes naturelles de la bande dessinée. La parodie est l’une de ses armes favorites. Pour la première fois, le musée de la bande dessinée se propose de faire le point sur le phénomène de la parodie tel qu’il s’exprime dans la bande dessinée.
Des détournements situationnistes aux parodies de l’Oubapo en passant par les parodies coquines, les innombrables mises en boîte du mythe du super-héros et le phénomène de l’auto parodie, ce sont toutes les formes de la bande dessinée au second degré qui trouvent place dans cette exposition.
Après avoir salué l’importance historique de Mad, le magazine fondé par Harvey Kurtzman, le parcours de l’exposition s’attache successivement à quelques-uns des grands domaines dont s’est moquée la bande dessinée : la littérature, les contes de fée, la peinture, le cinéma, la télévision ainsi que, bien entendu, le Neuvième Art lui-même. Des focus réunissent un choix de parodies inspirées par des personnages devenus mythiques : Tarzan, Robin des Bois, Sherlock Holmes, Conan le barbare et Harry Potter.