Imprimer : le prix du reste de ma vie. 1
la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image
http://www.citebd.org/spip.php?article10423
le prix du reste de ma vie. 1
de Sugaru Miaki et Shuichi (Delcourt)

Japon, de nos jours. Kusunoki, un jeune Japonais de 20 ans aigri, apprend qu’il est possible de vendre une partie de sa vie contre une importante somme d’argent. N’attendant plus rien de l’existence, il se rend au bureau de vente sans hésiter. Le jeune homme, qui n’a dès lors plus que trois mois à vivre, profite pleinement du temps qu’il lui reste. Bientôt, des rencontres l’amènent à regretter son choix. Suite de ce manga au sens de lecture japonais dans le tome 2.
AVIS : Ce récit mélancolique qui aborde frontalement la question de la valeur de la vie est l’adaptation d’un roman à succès au Japon. La description de la vie fade, sans relief d’un jeune adulte est porté par un beau dessin contemplatif. Kusunoki subit sa vie, il ne semble pas avoir de prise sur son déroulement ; la joie de vivre est absente de son passé comme de son futur potentiel. Il ne sait même pas comment profiter de ses trois derniers mois de vie. Une critique en creux de la société moderne qui abandonne certaines personnes. Elles sont mises à l’écart et livrées à elles-mêmes, perdent tout espoir d’une vie meilleure. Un beau manga, intelligemment construit, qui pose des questions essentielles sur le sens de la vie. Il intéressera pédagogues et adolescents en construction. (LL)
Chronique extraite de L@BD
iconacheter