Le Voyage de monsieur Crulic - la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image
familles et jeune public groupes scolaires et parascolaires visiteurs en situation de handicap
FR | EN
accueil > à l'affiche au cinéma > Le Voyage de monsieur Crulic

Le Voyage de monsieur Crulic

Crulic, drumul spre dincolo
Roumanie, Pologne - 2011 - 1h12
compétition officielle Locarno, Namur 2011 Cristal du long métrage Annecy 2012
Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
film d'animation - version originale sous-titrée en français
de

Anca Damian

scénario : Anca Damian
direction de la photographie : Ilija Zogowski
musique ou chansons : Piotr Dziubek
voix : Vlad Ivanov (Crulic), Jamie Sives (le narrateur)
séances : semaine du mercredi 30 janvier 2013
mercredi 30 jeudi 31 vendredi 1er samedi 2 dimanche 3 lundi 4 mardi 5
20:15
18:00
18:00

synopsis

L'histoire vraie de Crulic, un Roumain de 33 ans, absurdement mort dans une prison polonaise à la suite d’une grève de la faim consécutive à une erreur judiciaire...

notes de production

Le Voyage de monsieur Crulic est inspiré de la vie de Claudiu Crulic, citoyen roumain mort en prison en Pologne après une grève de la faim qu’il avait faite pour clamer son innocence. Cette histoire a connu un retentissement médiatique important en Roumanie. L’affaire Crulic a conduit à la démission du ministre des affaires étrangères roumain, et trois médecins ont été accusés de la mort de Claudiu Crulic ; l’homme avait subi des soins douteux suite à sa grève de la faim qui ont conduit à son décès.

C’est le deuxième long métrage de la cinéaste roumaine Anca Damian. Elle avait réalisé son premier film, Rencontres croisées, en 2008.

L’acteur roumain Vlad Ivanov prête sa voix à Claudiu Crulic dans le film. Le comédien avait été invité par Anca Damian à lire le scénario avec elle, et en entendant sa voix, la cinéaste a tout de suite su qu’elle avait trouvé le bon acteur : Vlad m’a dit la même chose : il a senti qu’il était Claudiu Crulic, c’est ce qu’il m’a dit, dévoile Damian.

Anca Damian a eu accès aux dossiers de police et du parquet de Pologne sur l’affaire Crulic pour la documentation de son long métrage. Il ne fait aujourd’hui plus aucun doute que Crulic était innocent des faits qui lui avaient été reprochés le jour de son arrestation, le 10 septembre 2007.

Au moment de commencer la production du Voyage de monsieur Crulic, le film Hunger de Steve McQueen sortait en salles. Racontant également une histoire de grève de la faim en prison, ce film choc se rapprochait trop du projet de la cinéaste Anca Damian, et celle-ci a bien failli abandonner. Toutefois, la Roumaine n’a finalement pas renoncé : j’ai eu le sentiment que ce film, je devais le faire. J’en avais le devoir. Envers qui, je n’en sais rien. Mais je me serais sentie coupable si je ne l’avais pas fait. Et j’aurais été coupable si, pour mon seul confort, j’avais laissé tomber le projet, avoue la cinéaste.

Anca Damian a choisi de raconter l’histoire de Claudiu Crulic au moyen d’un documentaire d’animation. La cinéaste explique d’ailleurs ce choix : l’animation te donne la liberté et j’en ai profité pleinement. L’utilisation de l’animation se justifiait d’elle-même : comment quelqu’un de l’au-delà pourrait-il raconter autrement ?, questionne la réalisatrice.

Projeté dans de nombreux festivals, Le Voyage de monsieur Crulic a remporté le Cristal du long métrage au Festival d’Annecy 2012, la Mention Spéciale Don Quixote du Jury au 64ème Festival de Locarno, la Mention Spéciale du Jury, Mention Œcuménique au 27ème Festival de Varsovie, une nouvelle Mention Spéciale du Jury, Prix Œcuménique au 21ème Festival de Cottbus et l’Astra 2011 du meilleur documentaire roumain.

Anca Damian
http://www.imdb.fr/name/nm0198746/
http://www.franceculture.fr/personne-anca-damian

extrait(s) de presse

Critikat - Avec "Le Voyage de monsieur Crulic", Anca Damian réalise un film politique puissant, où drame et absurdité viennent dire la violence d'un racisme pernicieux et d'une justice à deux vitesses, sans jamais tendre vers un propos vindicatif...
Positif - "Le voyage de Monsieur Crulic" parvient avant tout à construire l'intensité dramatique de l'insoutenable absurdité et à offrir des images de cinéma à un fait divers insupportable qui restera dans la mémoire collective...
Ecran large - Un film singulier, cruel et fou mais d'une puissance plastique et formelle indéniable.
La Croix - Réquisitoire implacable contre un système judiciaire kafkaïen, "Le Voyage de monsieur Crulic" est une une oeuvre engagée contre l'oubli...
Le Monde - La forme est absolument superbe, mélangeant le papier découpé, le dessin animé, la photographie et le film au service d'une sorte de collage poétique inspiré des accomplissements dada et surréalistes...
Le Nouvel obs - Dans la continuité de "Valse avec Bachir", d'Ari Folman, un projet esthétique et protéiforme où le dessin alterne différentes écoles stylistiques...
France tv - Ce film est vraiment un objet non-identifié... à ne pas rater !